20 Minutes France n°3391ES5 1er mar 2019
20 Minutes France n°3391ES5 1er mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3391ES5 de 1er mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : du patin et des gadins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Les deux roues de l’infortune Transports En libreservice, les trottinettes électriques amènent leur lot d’accidents « J’ai fait quelques mètres, j’ai perdu le contrôle de l’engin et j’ai chuté en avant. » Il y a un mois et demi, Jérémy (27 ans) est tombé après être monté sur une trottinette électrique en libre-service, dans Paris. Pourtant, ce skateur aguerri ne roulait qu’à une quinzaine de km/h. « Le moindre petit geste peut faire dévier la roue avant, comme la pression du frein qui se trouve sur le guidon, reprend-il. Quand tu fais un faux mouvement, c’est irrattrapable. » « On voit des traumas thoraciques, car certains se prennent le guidon en chutant. » Côme Légaut, urgentiste Jérémy s’en est sorti avec de simples hématomes. D’autres ont moins de chance. « Il n’y a pas un jour où on ne voit pas un ou deux accidentés de trottinette passer », assure Côme Légaut, urgentiste à l’Hôpital privé d’Antony (Hauts-de-Seine). Cependant, il n’a pas observé de suraccidentologie par rapport aux accidents de vélo. « Ce sont surtout des blessures bénignes, des fractures des membres supérieurs, explique le professionnel de santé. On voit aussi des traumas thoraciques et abdominaux, parce que certains se prennent le guidon en chutant. » C. Follain/20 Minutes La météo en France Avec la vitesse, le moindre faux-mouvement sur une trottinette électrique peut provoquer une chute. Les utilisateurs un peu têtes brûlées ne sont pas les seules victimes de ces trottinettes nouvelle génération. « Des accidents avec choc ou chute, on nous en rapporte plusieurs fois par mois en Ile-de-France, assure Thierry Jammes, vice-président de la Fédération des aveugles de France. Les trottinettes électriques sont silencieuses, donc nous ne pouvons pas les anticiper. Après ça, beaucoup de non-voyants ont du mal à ressortir dans la rue. » Thierry Jammes pointe aussi les usagers qui laissent les engins n’importe où, une fois leur trajet terminé  : « C’est un objet supplémentaire Encore quelques pluies à l’Est Après une journée globalement ensoleillée, pluies et nuages bas feront leur apparition sur un large quart nord-est. Le temps sera plus dégagé dans le Sud, avec une douceur toujours significative. Les températures resteront stables. à contourner sur des trottoirs déjà très encombrés. » La fédération a demandé aux autorités que les trottinettes électriques ne soient plus tolérées sur les trottoirs, que des amendes soient réellement distribuées et qu’un système sonore soit placé sur les engins. « Il faudrait également créer des espaces pour les garer, et redimensionner les pistes cyclables », ajoute Thierry Jammes. La Ville de Paris, qui souhaite favoriser ces mobilités innovantes, a annoncé un certain nombre de mesures pour assurer la sécurité des habitants. Dans un communiqué du 6 novembre 2018, 2 Vendredi 1er mars 2019 elle assurait que « les trottinettes électriques circulant sur les trottoirs » seraient verbalisées, tout comme celles « stationnant sur les trottoirs » et gênant la circulation des piétons. Des parkings réservés sont expérimentés dans les 2 e et 4 e arrondissements de la capitale. La Mairie n’est cependant pas très bavarde sur le sujet des accidents. Le cabinet en charge des transports assure ne pas avoir « d’éléments précis » sur le sujet  : « Mais on sait avec certitude qu’il n’y a eu aucun accident mortel en 2018, ni en 2019, impliquant un usager de trottinette. » Marie de Fournas Une réglementation fluctuante Lorsque les premiers engins ont débarqué en septembre 2018, ils n’ont pas manqué de susciter la curiosité des Lyonnais et de réjouir les adeptes de nouvelles mobilités. A l’engouement des débuts sont venues s’ajouter, ces derniers temps, les interrogations et les doléances de nombreux habitants, agacés de voir les trottinettes déposées partout en ville. Après Lime, la première société à avoir installé ses trottinettes électriques en free floating (sans station), quatre autres opérateurs ont déployé leurs engins en libreservice ces dernières semaines à Lyon. Et ce, sans véritable règle. Dans plusieurs autres grandes villes de France, les municipalités ont pris des mesures pour réglementer l’usage des trottinettes. A Nice, le maire a prévenu que « le déploiement serait strictement encadré, ainsi que l’utilisation de ces engins ». A Strasbourg, les sociétés devront signer une charte avec la mairie et payer une redevance. Une convention d’occupation temporaire de l’espace public régit l’installation et l’usage de ces engins à Marseille. « Il va falloir que la ministre [Elisabeth Borne] se réveille à ce sujet et accélère les choses, s’agace Jean-Yves Sécheresse, adjoint lyonnais en charge de la sécurité et de la tranquillité publique. Elle aurait très bien pu prendre des décisions pour encadrer ces engins et les intégrer ensuite dans la loi. Là, elle laisse les collectivités gérer. » En attendant qu’un cadre pérenne soit établi, la mairie de Bordeaux a demandé à Lime, fin octobre 2018, de suspendre son activité. La société a également retiré ses trottinettes de la ville de Toulouse, seulement trois jours après avoir installé le service. A Lyon, Elisa Frisullo
ActuAlité Des questions pressantes Grand débat François de Rugy a reçu des citoyens au ministère pour parler climat Il règne une agitation inhabituelle devant le ministère de la Transition écologique, dans le 7 e arrondissement de Paris, ce mercredi soir. Dans son ministère, François de Rugy accueille le grand débat national. Après la pétition L’Affaire du siècle, qui a recueilli plus de deux millions de signatures, il a lancé un appel sur Facebook pour convier des signataires à venir discuter climat avec lui. Sur 5 000 candidatures, ses équipes en ont retenu 175, dont celle de l’auteure de ces lignes. Avant d’entrer, tout le monde révise. On parle déjà voitures électriques, isolation des bâtiments et « gilets jaunes ». Le grand débat national se passe déjà là, dans la rue. Réformer le capitalisme Dans la salle, les sièges sont disposés en rangs et en carré. Au centre, ce sont les places de François de Rugy et des secrétaires d’Etat Brune Poirson et Emmanuelle Wargon. A 20 h 15, ils s’installent face à une assemblée plutôt jeune. Après une courte introduction aux résultats (positifs) de la France en matière d’écologie, François de Rugy énonce les règles du débat. Deux heures maximum et deux minutes par question. « Le sujet de ce soir, c’est le climat. On attend des opinions, des analyses, des propositions. » Après quelques questions, on entre dans le dur. « On sait ce qu’il faut faire. Quand est-ce qu’on commence ? », demande les deux dirigeants se sont rencontrés au Vietnam. J. Witt/Sipa E. Vucci/AP/Sipa Des signataires de la pétition l’Affaire du siècle ont débattu avec le ministre. Sarah, 26 ans, avant de proposer une liste de solutions qui reçoit des applaudissements nourris de la salle. Les critiques fusent sur l’« inaction » du ministre. « Monsieur le ministre, vos victimes elles sont là, elles sont devant vous. (…) Ce soir, je suis venue chercher des actes. Ne prenez pas le temps de me répondre, mettez juste le sujet à l’ordre du jour du prochain Conseil des ministres, et de tous ceux d’après », lance une participante. Dans de nombreuses questions, on sent cette urgence face à « l’inéluctable » changement climatique. « Je suis inquiète. Tout le monde sait ce qu’il faut faire et personne n’a le courage de le faire », estime une autre, qui demande à réformer le « capitalisme financier ». Brune Poirson choisit de lui répondre  : « Je suis d’accord de A à Z avec l’intégralité de ce que vous avez dit. Oui, le système capitaliste dans lequel on est, il est absurde. On a une finance qui ne fonctionne que pour ellemême. Nous en avons fait notre combat numéro un. » Le ministre répond ensuite aux critiques. « Chaque proposition, quand elle devient un acte, ça devient une polémique ou une source de conflits. Même si vous dites « pas de blabla, de l’action ! », il faut nous expliquer comment on dépasse les difficultés », souligne François de Rugy. Après près de trois heures d’un riche débat, le ministre sonne la fin de la soirée. Les propositions émises ce mercredi vont être numérisées et analysées, avec toutes celles du grand débat national, a-t-il indiqué. Lucie Bras Pas d’accord sur le nucléaire entre Kim Jong-un et Donald Trump Sommet « Aucun accord n’a été conclu pour le moment » entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, a annoncé jeudi la Maison Blanche. Les deux chefs d’Etat ont quitté abruptement leur sommet au Vietnam, où ils étaient réunis pour discuter de la dénucléarisation de la Corée du Nord. Il « faut parfois quitter » les négociations, a lancé Donald Trump, expliquant que les discussions avaient achoppé sur la question des sanctions économiques infligées à la Corée du Nord du fait de ses programmes nucléaire et balistique interdits. « J’aurais aimé aller plus loin », a-t-il dit, assurant toutefois que Pyongyang ne reprendrait pas ses essais nucléaires. Kim Jong-un « a déclaré qu’il ne testerait pas de missiles, ou de fusées, ou quoi que ce soit qui ait un rapport avec le nucléaire », a assuré le président américain, qui a précisé qu’une nouvelle rencontre n’avait pas encore été prévue. Plus tôt dans la journée, Kim Jong-un avait évoqué la perspective d’une représentation permanente des Etats-Unis en Corée du Nord. 3 Vendredi 1er mars 2019 La famine menace le Venezuela Crise Selon une étude réalisée par les trois principales universités du pays, l’insécurité alimentaire affecte désormais 80% des foyers vénézuéliens. A cause de la crise économique, le Venezuela fait face à des pénuries de biens de première nécessité. « Au cours des trois dernières années, la pauvreté sous toutes ses formes a augmenté de 10% et affectait en 2018 la moitié des foyers (51%), tandis que 80% présentent des risques d’insécurité alimentaire en raison de leur manque de moyens pour acheter des aliments », a indiqué Anitza Fréitez, coauteure de cette étude. Pour l’ONU, la « sécurité alimentaire » suppose d’avoir « à tout moment, la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive ». Selon la même étude, 23% des foyers n’ont pas l’eau courante et 25% subissent régulièrement des coupures de courant de plusieurs heures. Le Venezuela traverse aussi une crise politique depuis que Juan Guaido s’est autoproclamé président. Benjamin Netanyahou pourrait être inculpé pour corruption. Le procureur général israélien a informé jeudi, en pleine campagne électorale, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, de son intention de l’inculper et de le faire juger pour corruption, fraude et abus de confiance. Il lui offre la possibilité de s’expliquer devant lui. Macky Sall réélu au Sénégal. Dès le premier tour de l’élection, le président sénégalais sortant, Macky Sall, a remporté 58,7% des suffrages. Ses quatre opposants ont « rejeté fermement » les résultats provisoires parus jeudi. Un commando à l’ambassade nordcoréenne en Espagne. A Madrid, des membres du personnel de l’ambassade nord-coréenne et des invités ont été séquestrés pendant au moins quatre heures vendredi dernier, rapporte Le Monde. Ils auraient été ligotés et battus par un « commando » de 10 personnes, qui s’est enfui avec du matériel informatique. Il pourrait s’agir d’espionnage.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :