20 Minutes France n°3391ES4 28 fév 2019
20 Minutes France n°3391ES4 28 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3391ES4 de 28 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : un retard de diagnostic.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ActuAlité Un diagnostic à développer Recherche Associations et parents soulignent l’urgence à élargir cet examen néonatal, à l’occasion de la Journée internationale des maladies rares « Une maladie a beau être rare, quand elle touche une famille, c’est à 100% », prévient Jean-Louis Mandel, généticien et président de la Fondation Maladies rares. Ces pathologies, mises en lumière par le Téléthon, sont nombreuses (entre 6 000 et 8 000), complexes et à 80% d’origine génétique. Ce jeudi, à l’occasion de la Journée internationale des maladies rares, des associations de parents et des fondations veulent alerter les autorités sanitaires sur le retard accumulé par la France, notamment sur la question du diagnostic néonatal. « Une organisation déficiente » A ce jour, cette évaluation ne permet de tester « que » 5 maladies rares en France, contre 24 en Autriche et en Suède. « Depuis 2002, il n’y a pas de nouvelles maladies inscrites pour ce dépistage précoce », regrette le Du reblochon contaminé rappelé Contrôle Faut-il en faire un fromage ? Six lots de reblochons de Savoie AOP ont été rappelés mardi « par précaution maximale » par la Société fromagère d’Eteaux (Haute- Savoie) à la suite d’un contrôle sanitaire, a-t-on appris mercredi auprès de l’entreprise. La procédure de rappel a été « initiée en totale conformité avec les exigences des autorités sanitaires », a indiqué la Société fromagère, précisant « qu’aucune alerte sanitaire n’a été signalée par les autorités ». Une enquête est en cours pour tenter de déterminer les causes de la contamination des produits concernés, qui sont « exclusivement vendus en rayon libre-service en grande surface », a-t-on souligné. Par précaution, la Société fromagère a décidé de retirer tous les lots produits durant la journée incriminée, « sachant que tous ne sont pas contaminés ». Le rappel des lots a été signalé au moyen d’un affichage dans tous les points de vente. Fin décembre, l’entreprise avait rappelé deux lots de fromages au lait cru après une intoxication « sévère » de deux enfants. Jeshoots-com Pr Mandel. Pourquoi une telle inaction ? Pour Alliance maladies rares, l’argument financier ne tient pas. « Le coût est dérisoire  : il représente seulement 8,6 millions d’euros par an, soit 11 € par nouveau-né », précise sa présidente, Nathalie Triclin. Pour elle, « ce problème est révélateur d’une organisation déficiente et de son extrême lenteur à se réformer ». Elle avance pour preuve l’exemple du dépistage du déficit en MCAD, recommandé depuis 2011 par la Haute Autorité de santé, toujours pas mis en place. « Cette maladie provoque une baisse du taux de sucre dans le sang, détaille Bernard Delorme, président de Maladies rares info services. Et sans une prise en charge rapide, elle peut provoquer une mort subite du nourrisson. » Pourtant, plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement est efficace. « Savoir dès la naissance qu’un enfant souffre de telle maladie pourrait permettre de retarder, voire d’annuler l’apparition des symptômes », souligne Christian Cottet, directeur général de l’AFM-Téléthon. Voilà pourquoi les acteurs de la prévention plaident pour que les autorités élargissent ces tests, mais aussi pour que les familles, dont le quotidien est bouleversé par la pathologie, soient mieux accompagnées. « On est dans un contexte favorable avec le lancement du 3 e plan national maladies rares 2018-2022, la mise en œuvre du plan France médecine génomique 2025 ainsi que la révision des lois de bioéthique », se réjouit Nathalie Triclin. Oihana Gabriel Les femmes s’ennuient plus que les hommes dans leur travail Sondage Au bout de l’ennui. Selon une étude* de l’agence d’intérim en ligne Qapa, publiée lundi, 63% des Français jugent leur travail ennuyeux. Les femmes le pensent davantage (65%) que les hommes (59%). Une situation qu’elles vivent d’ailleurs plus mal (51% contre 39%). une femme sur deux « vit mal » le fait de s’embêter au travail.C. Delahaye/Sipa 4 Jeudi 28 février 2019 En France, l’examen sur les bébés permet de tester cinq maladies rares. « Dans notre société, les activités données aux femmes sont moins chargées de sens, observe François Baumann, médecin généraliste. Il peut y avoir un lien avec la charge mentale. Le fait de savoir qu’on a beaucoup de choses à gérer en dehors de la vie professionnelle agit comme un contrepoids qui doit donner envie de baisser les bras au travail. » Le poids d’un salaire inférieur Mais, pour autant, une majorité de femmes interrogées veulent conserver leur emploi. « A fonctions égales, leur salaire est 25% inférieur à celui des hommes. Elles ne sont pas prêtes à sortir du schéma de rattrapage des salaires », assure Aurélie Jeantet. Pour cette sociologue du travail, les hommes sont, eux, « davantage soumis à l’injonction actuelle de l’épanouissement. Ils ont des postes plus importants, de cadre, de dirigeant, qui les renvoient à leur rôle de pourvoyeur de revenus, lequel est plus déterminant dans leur identité ». Julie Bossart *Sondage réalisé entre le 13 et le 20 février auprès des 4,5 millions de candidats sur le site Internet Qapa.fr. Trois stades du diagnostic Première étape, des « tests préconceptionnels » sont réalisés auprès de couples qui ont un désir d’enfant et qui ont un enfant malade ou des antécédents familiaux. Deuxième étape, le dépistage « prénatal », en cours de grossesse, afin de vérifier que le fœtus n’est pas atteint d’une pathologie génétique. Troisième étape, le dépistage « néonatal », par prélèvement de sang sur le talon du bébé, permet de détecter une maladie grave.nnCu secondes Vague de chaleur. La France a battu mercredi le record de l’après-midi la plus chaude pour un mois de février, avec au moins 20,9 °C en moyenne, une température digne d’un mois de mai, a indiqué Météo-France sur Twitter. Cette température moyenne record sur le pays était celle relevée à 16 h et était encore susceptible d’augmenter dans l’après-midi. Hausse de la mortalité routière. Après l’annonce d’une baisse « historique » en 2018, le nombre de morts sur les routes est reparti à la hausse en janvier 2019 avec 238 personnes tuées, soit neuf de plus qu’en janvier 2018 (+3,9%), a déclaré mercredi la Sécurité routière. Rassemblement contre l’antisémitisme. Il y a dix jours, le cimetière juif de Quatzenheim (près de Strasbourg) était profané, suscitant l’effroi et l’indignation de la population. Aussi, la mairie de la petite commune organise un rassemblement dimanche 3 mars à 11h, devant le cimetière.
Dix News Strass et paillettes écologiques Samba ! A Rio de Janeiro, le carnaval débute officiellement vendredi, et difficile de l’imaginer sans une pluie de paillettes. Mais ces microparticules qui brillent de mille feux sur les visages et les corps sont très polluantes et représentent une vraie menace pour la faune marine. De plus en plus de Brésiliens commencent donc à utiliser des produits biodégradables pour leurs déguisements. C’est le cas de Frances Sansao, 29 ans, qui a lancé la marque Pura Bioglitter il y a deux 2 Brice de Nice surfe sur le carnaval Il n’y a pas qu’à Rio que l’on sait faire la fête, à Nice aussi ! Star du 135 e Carnaval de Nice, qui se déroule jusqu’à samedi, le char de « Brice de Nice », le personnage loufoque imaginé par Jean Dujardin, a visiblement conquis le principal intéressé. Sur Instagram, l’acteur a publié trois photos du corso de dimanche aprèsmidi. « Bravooooo ! ! Merci Nice ! ! », commente le vainqueur d’un oscar dans son post accompagné du hashtag #çafarte, le leitmotiv du surfeur peroxydé. On y voit l’immense marionnette représentant la star de ses deux films traverser la place Masséna. 9 Nos internautes ont du talent Un prunier à Bouguenais (Loire-Atlantique).L. Urman/Sipa 3 Le « miracle » d’un pasteur moqué par les twittos La vidéo d’un pasteur prétendant avoir ressuscité un mort en Afrique du Sud a énormément buzzé sur Twitter, suscitant toutes sortes de moqueries. Sur les images, on voit le pasteur Alph Lukau, de l’Eglise protestante Alleluia Ministries International, apposant les mains sur le corps d’un homme censé être mort. Le « miraculé », vêtu d’un costume blanc et couché dans un cercueil, s’anime soudainement et saute sur ses pieds. 4 Ismaïla Sarr devient un ailier boxe to boxe Le footballeur Ismaïla Sarr prépare-t-il une reconversion sur les rings ? L’ailier sénégalais du Stade Rennais, qui fêtait ses 21 ans lundi soir, s’est vu offrir un cadeau un peu particulier de la part de ses coéquipiers  : des gants de boxe. Un chambrage en bonne et due forme qui faisait en réalité référence à son accrochage avec Maxime Lopez, dimanche, lors de la réception de l’OM (1-1). L11 rogg) minutes 5 Vas-y Francky, c’est bon pour l’élection Le chanteur Francky Vincent figure en 33 e place d’une liste sans étiquette baptisée « Moissy autrement », conduite par Frédéric Wurtz pour les municipales 2020 à Moissy-Cramayel, en Seine-et-Marne, révèle Le Parisien. « Je me suis lancé pour soutenir et encourager mon ami, explique Francky Vincent. Il est bourré d’humour et moi aussi. » 6 Lémurien n’est impossible au zoo de Mulhouse Le parc zoologique et botanique de Mulhouse nous a habitués à des naissances exceptionnelles  : après l’ours polaire ou les panthères nébuleuses, un bébé propithèque couronné, primate malgache menacé d’extinction de la famille des lémuriens, est né au sein de l’établissement haut-rhinois. 5 Jeudi 28 février 2019 ans et fait figure de pionnière dans le marché des paillettes écologiques au Brésil. Cette architecte de formation a décidé de les fabriquer ellemême. En s’inspirant de recettes de cuisine végane, elle a testé plusieurs formules, avant d’obtenir la meilleure, à base d’algues et de pierres de mica. En trois jours à peine, « les paillettes se décomposent et reviennent à leur état naturel, des algues et des pierres, ce n’est pas un problème qu’elles terminent dans la mer », sourit-elle. Des Brésiliennes utilisent des produits biodégradables pour leurs déguisements.C. Calhabeu Cette photo nous a été envoyée par Carlos Calhabeu. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https  : //www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnellesC. De Souza/CDS/AFP A l’occasion de sa visite au Salon de l’agriculture, samedi 23 février, Emmanuel Macron a rencontré de nombreux Français, parmi lesquels des citoyens qui n’ont pas manqué de lui exprimer leur soutien, lors d’un bain de foule à son arrivée. Des encouragements décriés par certains internautes, qui dénoncent une mise en scène de la part de La République en marche (LREM). Contactée par 20 Minutes, LREM indique  : « Dès que la date de passage du président a été connue, de nombreux militants nous ont écrit pour nous demander si une visite à sa rencontre était possible. On a répondu favorablement, et quand on a vu toutes 7 L’hôtel pour remplacer la maison de retraite Pour passer une retraite heureuse, oubliez la résidence seniors, assure l’Américain Terry Robinson. Ce Texan de 64 ans a choisi l’hôtel, selon lui moins cher et aux prestations imbattables. Le presque retraité a fait ses comptes  : au lieu de payer 188 $ par jour dans un établissement spécialisé, il ne paierait que 60 $ à l’hôtel, en cumulant les réductions seniors et long séjour, avec petit-déjeuner et, pour certains, happy hours inclus. 8 Deux jours pour ceux qui rament à acheter un livre A feuilleter, regarder ou à dévorer. Ces jeudi et vendredi, cinq cents livres vont être dispersés dans les rames des lignes de tramway T2 et T5 à Lyon, dans le cadre de la Fête du livre de Bron, organisée du 6 au 10 mars. Non, LREM n’a pas mobilisé de 10 militants au Salon de l’agriculture ces demandes, on a fait redescendre l’information aux référents franciliens, qui peuvent ensuite donner rendez-vous à telle heure et tel endroit. » L’animateur d’un comité parisien indique pour sa part ne pas avoir « eu vent de cette information » mais avoir « vu de nombreux messages à titre individuel qui appelaient à se mobiliser ». Et d’ajouter  : « Il n’y a pas eu de message du quartier général [parisien], mais il y a peut-être eu des personnes qui ont partagé une initiative de mobilisation dans un comité local ou un groupe de militants particulièrement actif. » Alexis Orsini 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :