20 Minutes France n°3391ES10 8 mar 2019
20 Minutes France n°3391ES10 8 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3391ES10 de 8 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : le sexisme pris pour cible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Sports La tête la première Rugby Victimes de commotions cérébrales, de plus en plus de joueurs décident d’arrêter leur carrière prématurément Cela fait désormais plus de deux ans que Cameron Pierce a arrêté sa carrière, et la plupart des symptômes « commencent tout juste à baisser ». « Migraines, insomnies, dépression, déséquilibres, irritabilité… Je n’arrivais pas à me concentrer dix minutes », détaille l’ancien deuxième ligne canadien de Pau, qui a pris sa retraite à 24 ans en octobre 2016, victime de commotions cérébrales à répétition. Les commotions, le mal du rugby moderne et de son ultrapuissance poussent de plus en plus de joueurs vers une retraite anticipée de peur de jouer le match de trop et d’infliger des dommages irréversibles à leur cerveau. De quelques cas isolés à la fin des années 2000, on est passé à près d’une dizaine par an de « retraités commotions », comme l’ancien deuxième ligne rochelais Jason Eaton ou le pilier de Brive Petrus Hauman. Pat Lambie, l’ouvreur superstar du Racing 92, a ainsi décidé fin janvier de tourner la page. Dans le processus qui l’a amené à tirer un trait sur Inscription Parcoursup rubrique écoles de commerce J-6 01 39 10 78 78 St-Germain-en-Laye supdevente.fr sa carrière, Cameron Pierce explique avoir lui-même pris les choses en main après s’être aperçu qu’il avait des syndromes longue durée, « parce que le club ne savait pas trop quoi faire avec moi ». Il télécharge le protocole commotion sur le site de World Rugby, prend rendez-vous avec deux neurologues et un médecin. « On m’a dit que si je retournais jouer j’allais prendre des pets, et que ça pouvait soit très bien se passer soit être pire qu’avant. Il y a une vie après le rugby, et je ne pouvais pas parier dessus. » L’affaire Cudmore « Il y a eu dans le rugby une prise de conscience du problème des commotions depuis 2005, avance le neurologue Jean-François Chermann, spécialiste des commotions cérébrales dans le milieu sportif. Elles sont désormais vraiment pris en compte par les joueurs, par les entraîneurs. » Cameron Pierce se souvient par exemple que, pendant sa carrière, un commotionné pouvait Futurs Bacheliers Optez pour une formation complète et opérationnelle en 3 ans Bachelor Marketing Commercialisation et Gestion Admission dès la sortie du Bac 1 ère année temps plein + stages 2 ème et 3 ème années en alternance Un diplôme reconnu par l’Etat au niveau II 2000 étudiants chaque année L’expertise pédagogique de Sup de Vente B. Evans/H. Evans/Shu/Sipa être raillé dans un vestiaire. « Depuis quelques années, les Anglophones ont compris la gravité du problème, explique-t-il. Chez les Français, c’est un peu plus long. Moi, j’ai été jugé, on me disait que je dramatisais. » Désormais, le protocole de surveillance post-commotion en place dans le Top 14, c’est un médecin indépendant qui établit le diagnostic du joueur sous 48h, et décide donc d’une certaine manière quand il sera apte à reprendre la compétition. Sans empathie pour le joueur ou sous influence du club. Cameron Pierce valide  : « Les joueurs ne peuvent pas décider. Les clubs non plus. » Des clubs, comme 20 Vendredi 8 mars 2019 En prenant une retraite anticipée, l’ouvreur Pat Lambie a privilégié sa santé. Clermont, qui pourraient rapidement se retrouver face à la justice  : François Chedru, le neurologue désigné comme expert judiciaire, a rendu son rapport et a conclu que la responsabilité du club de Clermont est engagée dans ce qu’on appelle désormais « l’affaire Cudmore ». Le Canadien reproche à son ancien club de l’avoir obligé à retourner sur le terrain après avoir subi un choc à la tête lors de la finale de Coupe d’Europe face à Toulon, le 2 mai 2015, alors qu’il « n’était pas apte », selon le D r Chedru. Dans la foulée de ce rapport, Jamie Cudmore a décidé de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. Bertrand Volpilhac Le PSG à l’heure des questions après son élimination en Ligue des champions Football Encore raté. L’échec du PSG, éliminé en 8 e de finale de Ligue des champions face à Manchester United mercredi soir, sera lourd de conséquences pour le club. A commencer par le président Nasser al-Khelaïfi ? « Ce n’est pas le moment de prendre une décision [sur de possibles changements dans le club], il faut le faire à froid. » Le président du PSG a botté en touche en zone mixte après le match, mais il doit se sentir bien mal à l’aise après cet énième calvaire européen. Quand on connaît l’importance du club aux yeux des dirigeants qataris, on est en droit de se demander si ces derniers feront encore preuve de patience. Al- Khelaïfi mais aussi le directeur sportif Antero Henrique, qui n’a pas les faveurs de Tuchel (choisi directement par l’émir Al-Thani), pourraient bien être « en danger » au club. Sur la sellette également, les joueurs trop imprégnés de lose ? Pas forcément parce qu’ils sont mauvais, mais parce qu’ils portent en eux les stigmates des pires humiliations de l’histoire récente du Paris Saint-Germain et qu’il faudrait pouvoir faire table rase des échecs passés pour franchir le cap. Thiago Silva, T. Samson/AFP Verratti, Di Maria, Marquinhos… Le défenseur brésilien commence d’ailleurs à montrer des signes de lassitude face à cette même musique qui tourne en boucle. « Encore une fois dans le même moment de la saison, dans un match où on a beaucoup parlé, on a laissé passer beaucoup d’opportunités. A chaque fois, on se fait manger au même moment de la saison. A un moment donné, il faut s’arrêter et voir ce qui ne va pas. » William Pereira Nasser al-Khelaïfi est-il menacé après les échecs parisiens ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :