20 Minutes France n°3391 22 fév 2019
20 Minutes France n°3391 22 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3391 de 22 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'inquiétude couve.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Actualité Le spectre des géants verts effraie Elevage Les règles européennes ne limitent pas la taille de tous les types d’exploitations biologiques Cages interdites, accès au plein air obligatoire, au moins 50% du sol sans caillebotis et paillé, des aliments sains et produits le plus possible à la ferme… Vouloir être estampillé « agriculture biologique » nécessite pour les éleveurs de se plier à un cahier des charges européen strict. Mais pour ce qui est de limiter la taille des exploitations bio et de barrer la route à leur industrialisation, ce « règlement bio européen a de grosses lacunes », pointe la Fnab (Fédération nationale d’agriculture biologique). Que ce soit l’actuel règlement ou le prochain, qui est discuté depuis quatre ans. La fédération ne manquera pas de le dire lors du Salon de l’agriculture, qui ouvre samedi à Paris, porte de Versailles (15 e). Des élevages bio démesurés existent déjà en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark. « Le problème ne se pose pas pour toutes les filières, précise d’emblée Fiona Marty, chargée des affaires européennes à la Fnab. Pour la volaille de chair [élevée pour la viande], les textes stipulent que les exploitations ne peuvent avoir au maximum que 1 600 m² de bâtiments et qu’aucun ne peut faire plus de 480 m². Cela permet de limiter la taille des exploitations. » Au contraire, les contraintes sont moins explicites ou plus facilement contournables pour les élevages bio de porcs et de poules pondeuses (c’està-dire élevées pour leurs œufs). « Il y Le djihadiste Fabien Clain est mort Il est considéré comme la « voix » de l’organisation de l’Etat islamique. Le djihadiste français Fabien Clain a été tué lors d’une frappe de la coalition internationale, mercredi en Syrie. Son frère, Jean-Michel, aurait quant à lui été grièvement blessé au cours de cette même attaque, rapporte FranceInfo. Les deux frères se trouvaient à Baghouz, l’ultime bastion de Daesh OFF/AFP F. Lancelot/Sipa ##JEV#63-261-https://bit.ly/2BO2Ce7##JEV# Les contraintes sont facilement contournables pour les élevages bio de poules pondeuses. a tout de même moins de risques de voir apparaître en Europe des fermes porcines bio démesurées, estime Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA, premier syndicat agricole. Le cahier des charges est tout simplement complexe à tenir et encore plus si on dispose d’un grand nombre de bêtes. » Un point que lui accorde Fiona Marty. En revanche, pour les élevages de poules pondeuses, le risque est réel. La Fnab constate déjà des élevages estampillés « agriculture biologique » démesurés en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark. Certains calibrés pour 100 000 animaux. « Ces dernières années, nous avons vu apparaître des élevages de plus de 15 000 poules pondeuses biologiques, rapporte Fiona Marty. Ils ne représentent encore que 2% des exploitations, mais déjà 20% du cheptel. » Pour la Fnab tout comme pour Etienne Gangneron ou Charles Pernin, délégué en Syrie, en passe de tomber. Fabien et Jean-Michel Clain ont été identifiés comme les auteurs de la revendication des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Fabien Clain, âgé de 40 ans, a enregistré le message audio tandis que son frère, de deux ans son cadet, a été reconnu dans les Anasheeds, des chants religieux, pendant ce même enregistrement. « Le futur réglement ne limiterait plus la taille des bâtiments pour la volaille de chair. » Fiona Marty, de la Fnab général de Synabio, syndicat national des entreprises bio, ces tailles d’exploitation ne sont compatibles ni avec les fondements de l’agriculture bio ni avec l’idée que les consommateurs s’en font. « Ces exploitations restent peut-être dans les clous du règlement, mais leurs poules ne prennent plus beaucoup l’air », regrette Fiona Marty. La Fnab voulait alors profiter de l’élaboration d’une nouvelle version des règles européennes sur l’agriculture biologique pour en augmenter les standards. Elle proposait notamment de limiter la taille des élevages bio européens à 9 000 poules pondeuses. Cennru secondes Pas de vol d’Air France pour Caracas. A cause de la situation de crise au Venezuela, Air France a suspendu ses vols vers Caracas au moins de samedi à lundi. Encore des inscriptions antisémites. Des tags antisémites ont été découverts jeudi sur des façades et du mobilier urbain à Paris (14 e), mais aussi à Ambilly 6 Vendredi 22 février 2019 nouveau règlement, qui doit entrer en vigueur en 2021, est toujours l’objet de discussions. Mais celles-ci touchent à leur fin et la Fédération nationale d’agriculture biologique n’a toujours pas été entendue. « Pire, glisse Fiona Marty, le futur texte ne limiterait plus la taille des bâtiments des élevages de volaille de chair. » Charles Pernin assure pour autant que la partie n’est pas finie, même si l’idée d’instaurer une limite dans la taille des élevages n’est pas retenue. « Il est possible de jouer sur d’autres paramètres du règlement pour éviter cette course à l’agrandissement des élevages bio de volailles et poules pondeuses, juge-t-il. En augmentant par exemple la part obligatoire d’aliments produits sur la ferme. » C’est une autre voie possible, confirme Fiona Marty, mais plus périlleuse, tant les textes réglementaires européens peuvent être sujets aux interprétations. Fabrice Pouliquen (Haute-Savoie). La veille, Emmanuel Macron avait annoncé des mesures de lutte contre la « haine » antijuifs. Le procès des injures à l’encontre de Finkielkraut prévu le 22 mai. Benjamin W., l’homme soupçonné d’avoir proféré des injures à caractère antisémite envers le philosophe Alain Finkielkraut, sera jugé à Paris le 22 mai.
Transopco France - R.C.S. Nanterre 807 978 119 - Croire au prince charmant. Au moins, vous avez pris un kaptenLe service de VTC avec 96% des chauffeurs notés plus de 4 sur 5 (1) Fidélité récompensée dès la 1 re course (2) Courses à partir de 6 € 1 re course offerte avec le code  : KAPTEN (3) (1) Notes attribuées par les clients de Chauffeur Privé depuis le 01/01/2017. (2) Voir modalités et conditions du programme de fidélité sur l’application Kapten. (3) Offre valable du 5 février au 31 mars 2019 et ouverte à tous les utilisateurs de l’application Kapten. L’offre s’applique sur une seule course, dans la limite de 15 € , en indiquant le code KAPTEN avant la commande de la course. Non cumulable avec d’autres réductions. Voir conditions sur l’application. Arrêter de croire. Peut-être le meilleur choix de votre journée



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :