20 Minutes France n°3390ES 19 fév 2019
20 Minutes France n°3390ES 19 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3390ES de 19 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : une indignation manifeste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Société Professeure à Paris-VIII, Marie- Anne Matard-Bonucci analyse la multiplication des actes antisémites Le portrait de Simone Veil barré d’une croix gammée, l’arbre en mémoire d’Ilan Halimi vandalisé, Alain Finkielkraut pris à partie en marge d’une manifestation de « gilets jaunes »... Ces derniers jours, les actes antisémites se sont multipliés. Le semaine dernière, le ministre de l’Intérieur a annoncé une hausse de 74% de ces actes en 2018, après deux années de baisse. Pour comprendre ce phénomène, 20 Minutes a interrogé Marie-Anne Matard-Bonucci, professeure à Paris-VIII, spécialiste des fascismes et de l’antisémitisme. Comment expliquez-vous la hausse si importante des actes antisémites ? Elle est à mettre en relation avec un contexte de crise sociale et politique propice aux accusations simplistes et aux attaques contre des « boucs émissaires ». Elle est aussi l’effet d’une stratégie de déstabilisation conduite par des activistes violents, principalement à l’extrême droite. S’y ajoute peut-être un effet statistique, conséquence d’un enregistrement plus méthodique des faits. Selon des enquêtes récentes, les Français sont de plus en plus :.10 11 10 1i'ee 9 10 e 9 10 » 10 10 Ibr 10 11 14, 111.1 il 4 C ! - !., 12 ##JEV#104-95-https://bit.ly/2EhSsnG##JEV# ENSEMBLE C0NTRE LA0111151'1 perméables aux thèses complotistes. Cela explique-t-il aussi cette hausse ? L’antisémitisme est sans doute l’un des avatars les plus anciens du complotisme et des « fake news ». Il y a un phénomène cumulatif, qui explique l’augmentation des discours de haine sur les réseaux sociaux. Les personnes sont confortées dans leurs préjugés, car il leur arrive à jet continu le même type de discours. Observe-t-on, en France, une forme de banalisation de l’antisémitisme ? Des garde-fous tombent, notamment Prévisions ultra détaillées gif TV-WEB-APPLIS d I Fo S-are LACHAINE141ETEUX111 les valeurs d’humanisme et d’universalisme républicains autour desquelles s’était reconstruite la société après la Seconde Guerre mondiale. Aussi, l’Education nationale n’est pas à la hauteur de ses missions dans la lutte contre les préjugés. Enseigner la Shoah est nécessaire, mais pas suffisant. Il faut expliquer les raisons plus lointaines de l’antisémitisme et aborder toutes les formes de racisme et d’hostilité identitaire pour les déconstruire. Propos recueillis par Thibaut Chevillard 2 Mardi 19 février 2019 « Les valeurs d’humanisme et d’universalisme républicains tombent » F. Mori/AP/Sipa Après deux années de baisse, le ministre de l’intérieur a annoncé une hausse de 74% des actes antisémites en 2018. Les nuages font de l’ombre au soleil La douceur sera toujours de mise, ce mardi, mais les rayons de soleil laissent la place aux nuages, sur une large partie du pays. Quelques gouttes sont à prévoir dans le Nord-Est et le Centre. Les éclaircies, elles, gardent la main dans le Sud. L’antisionisme puni ? Des députés membres du groupe d’études de l’Assemblée sur l’antisémitisme veulent pénaliser l’antisionisme (une forme d’« hostilité à l’existence ou à l’extension de l’État d’Israël »). Ce mardi, ils se réunissent pour décider d’une possible proposition de loi. Mais des membres de l’Exécutif émettent des réserves. La météo en France La classe politique largement représentée dans les cortèges E. Feferberg/AFP J. Demarthon/AFP Une lutte dans l’union. Lundi soir, Edouard Philippe a annoncé qu’il participerait au rassemblement parisien contre l’antisémitisme. Cette manifestation débutera ce mardi à 19h, place de la République. Outre la présence du Premier ministre, plus de la moitié de son gouvernement et les représentants d’une vingtaine de partis participeront aux différents rassemblements lancés à l’initiative du Parti socialiste (PS). Macron et le RN absents L’ancien président de la République François Hollande et l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve ont confirmé leur venue. Un groupe de « gilets jaunes » a aussi annoncé sa venue, celui des « gilets jaunes citoyens » emmenés par Thierry Paul Valette. Le président de la République, Emmanuel Macron, qui a vivement dénoncé les actes antisémites et qui s’exprimera mercredi soir au dîner du Crif, ne participera pas au rassemblement organisé à Paris, malgré l’appel en ce sens lancé par le premier secrétaire du PS, Olivier Faure. Le Rassemblement national, parti de Marine Le Pen, qui avait déploré ne pas avoir été conviée aux manifestations, a annoncé qu’il rendrait un hommage séparé « aux victimes des actes antisémites ». Pour sa part, Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, a annoncé qu’il se rendrait place de la République, bien qu’il n’ait pas non plus été invité.
ActuAlité Le compteur judiciaire tourne Energie Une action collective est lancée contre les appareils Linky. Jusqu’ici, les tribunaux n’ont pas tranché en faveur des opposants Le 27 février à Poitiers, le 28 février à Caen, le 5 mars à Evry… Les audiences des opposants au compteur Linky vont se succéder devant les tribunaux. Depuis plusieurs mois, plus de 5 000 personnes participent à cette action collective qui vise à contester l’installation des nouveaux compteurs « communicants ». Ce mardi, les plaignants originaires de Paris et de ses alentours se réunissent pour une audience au tribunal de grande instance. Une procédure qui s’éternise Avec cette procédure en référé – qui permet d’obtenir une décision temporaire, mais rapide – les avocats du collectif « Refus du Linky » attendent un signal fort de la justice. « Nous demandons soit le retrait des Linky pour ceux qui ont dû subir leur pose, soit la possibilité de ne pas la subir », avance Alerte lancée sur des produits « brûle-graisse » Santé Des révélations inquiétantes de l’Agence du médicament (ANSM). Deux produits prétendument « brûleurs de graisse », vendus sur Internet, contiennent des substances « dangereuses pour la santé » et ne doivent pas être consommés, a averti l’ANSM, lundi. Il s’agit de comprimés Clenox et Stanox-10 de la marque Malay Tiger, « utilisés par les sportifs, mais aussi pour la perte de poids », a précisé l’Agence. L’analyse des comprimés Clenox a montré la présence de clenbutérol – « une substance dangereuse qui présente des risques cardiaques graves » interdite en France depuis 2012 – à une teneur anormalement élevée. Les comprimés de Stanox-10 contiennent, eux, du stanozolol, « une substance qui n’est pas autorisée dans la composition de médicaments à usage humain », souligne l’ANSM. Avec ces nouvelles révélations, l’Agence conseille vivement « aux personnes qui en auraient absorbé de consulter leur médecin pour un examen de contrôle ». E. Abramovich/AFP Christophe Lèguevaques, l’un des avocats du collectif. De plus, toujours selon le collectif, il n’existe aucune obligation légale d’accepter le compteur. « Cela fait des années que l’on demande à Enedis [le gestionnaire du réseau électrique] de nous fournir les textes de droit et, jusqu’à présent, aucun ne comporte la notion d’obligation », précise Arnaud Durand, autre avocat du collectif. Ce dernier argument sera sans doute âprement discuté. Dans un article publié en 2018, Libération constatait qu’« à en croire Enedis et le gouvernement, le consommateur est bien obligé de garantir un accès au compteur ». Mais le journal notait aussi que le droit à la propriété privée permet de refuser l’accès aux techniciens, lorsque le compteur est installé au domicile. L’audience en référé de ce mardi connaîtra-t-elle une issue différente des autres procédures ? En mai 2018, 166 plaignants opposés à l’installation d’un compteur Linky à leur domicile avaient été déboutés par le tribunal de grande instance de Rennes, « au motif qu’il n’y [avait] pas de certitude scientifique sur la nocivité des champs électromagnétiques émis par les compteurs Linky », avait alors indiqué leur avocat, Jean-Pierre Joseph. En octobre, la cour administrative d’appel de Nantes avait rejeté les recours de deux communes qui avaient décidé d’interdire ou de soumettre à conditions l’installation de Linky. La cour avait notamment considéré qu’Enedis était « investie d’une mission de service La fonte de deux glaciers en Antarctique menace les côtes Environnement Dans l’indifférence quasi générale, les glaciers Thwaites et de Pine Island, situés en Antarctique ouest, transpirent. « Ces deux glaciers pourraient entraîner dans leur retrait une grande partie de la calotte avec, pour conséquence, une élévation du niveau de la mer de l’ordre de 3 mètres », le niveau des eaux pourrait augmenter de 3 mètres. M. Allili/Sipa 3 Mardi 19 février 2019 Plus de 5 000 personnes sont mobilisées pour contester les installations. « Cela aura un effet sur les grandes villes, comme New York. » Gaël Durand, glaciologue prévient le glaciologue Gaël Durand, chercheur au CNRS, rattaché à l’Institut des géosciences de l’environnement. Difficile de ne pas associer ce phénomène à la hausse des températures. « Aujourd’hui, il n’y a pas de démonstration scientifique montrant la part du réchauffement climatique dans la perte de masse observée depuis vingt ans, nuance Gaël Durand. Mais on soupçonne fortement qu’il existe un lien. » S’il est difficile d’affirmer que le phénomène est irréversible, les conséquences de la fonte de ces glaciers s’annoncent préoccupantes. « C’est évident que cela entraînera des modifications à l’échelle planétaire, poursuit le spécialiste. Si le niveau de la mer augmente de 3 mètres, cela aura un effet sur toutes les côtes du monde, les ports et les grandes villes comme New York. » Thibaut Chevillard public ». Enfin, le 31 janvier, le juge des référés du TGI de Valence (Drôme) s’est déclaré incompétent pour trancher et a renvoyé l’affaire au fond, ce qui signifie qu’il faudra attendre des années avant d’avoir une décision définitive sur la pose des Linky. Nicolas Raffin Les poses continuent En attendant une décision, Enedis continue de poser ses compteurs  : 11 millions de foyers étaient déjà raccordés l’année dernière. Le distributeur vise les 34 millions d’habitations équipées en 2021.nncu secondes L’ambassadeur du pape à Paris visé par une nouvelle plainte. Une deuxième plainte a été déposée contre l’ambassadeur du Vatican en France, Mgr Luigi Ventura. Ce prélat italien de 74 ans est soupçonné d’attouchements sexuels sur un « ancien agent de la Ville », a indiqué lundi une source proche de la Mairie de Paris, confirmant une information du Monde. Le service national veut être à la mode. Lundi, un concours a été lancé pour choisir l’uniforme que porteront les jeunes qui vont s’engager, dès cet été, dans le nouveau service national universel. Les lycéens inscrits en bac pro métiers de la mode sont mobilisés, précise Le Parisien. Le piton de la Fournaise en éruption. Le volcan du piton de la Fournaise à La Réunion est entré en éruption pour la première fois de l’année, lundi matin. En conséquence, le préfet a lancé la phase d’alerte 2-2 du dispositif Orsec volcan, rapporte Franceinfo.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :