20 Minutes France n°3390 18 fév 2019
20 Minutes France n°3390 18 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3390 de 18 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Eglise face à ses démons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Actualité « Il faut avoir la tête dure » Cyberharcèlement Safiétou a reçu des messages racistes et misogynes après avoir posté une vidéo de l’homme qui l’avait agressée dans le métro « Ça a commencé le jour où j’ai publié sur Twitter une vidéo de l’homme assis en face de moi dans le métro en train de se masturber [le 12 décembre sur la ligne 7 du métro], raconte Safiétou, 21 ans, victime de cyberharcèlement. C’était pour montrer mon quotidien et celui de beaucoup de femmes dans les transports en commun, mais, surtout, pour que cet homme dont j’ai filmé le visage soit arrêté. La vidéo a rapidement été partagée de nombreuses fois et, le jour même, il y a eu quelques commentaires de personnes sous la vidéo disant que « j’aimais ça » ou encore que je publiais cette vidéo simplement « pour faire le buzz ». Mais le véritable harcèlement est arrivé lorsque BFMTV a publié une vidéo dans laquelle je témoigne. Je m’attendais un peu à ce qu’il y ait des commentaires misogynes ou autres, mais je ne pensais pas qu’il y en aurait autant. J’ai Vous avez été harcelé ? Le témoignage de Safiétou rejoint notre série « Pris pour cible » sur les persécutions en #pris pour cible ligne. Si vous avez été victime de cyberharcèlement, écrivez-nous à prispourcible@20minutes.fr. Xander _dez/Pixabay Safiétou a été victime de commentaires publics comme de messages privés. reçu des commentaires publics et des messages privés. Il y a des gens qui ont justifié l’acte que j’avais subi en disant que, si je n’étais pas contente, je n’avais qu’à me déplacer ou que c’était à cause de la façon dont j’étais habillée. J’ai reçu des menaces et des insultes racistes sur mes origines. On m’a traité de « négresse » et certains ont fait un parallèle avec Nafissatou Diallo. En privé, un monsieur m’a écrit que je n’avais pas de valeurs et que je faisais ça pour attirer l’attention, obtenir des aides. Il y a également eu du « body shaming ». On a écrit que ce n’était pas possible qu’un homme se masturbe en me regardant, car j’étais trop grosse ou trop moche. « Je devais aller au bout » J’ai choisi de ne pas répondre, car je trouvais ça inutile face à des gens qui ne me connaissaient pas et qui commentaient, pour certains, sans même avoir vu la vidéo. J’ai posté quelques commentaires en story sur mon compte Instagram. C’était une façon pour moi de riposter et de montrer ce que je subissais. J’ai essayé de relativiser, mais, à un moment, toutes ces attaques, notamment sur mon physique, ça devenait lourd. Et, surtout, ça n’avait rien à voir avec le sujet de ma vidéo. Si on n’a pas la tête dure, on peut tomber en dépression. J’ai donc arrêté de lire les commentaires. Ma mère était au Sénégal quand c’est arrivé et elle était très inquiète. Elle m’a demandé d’arrêter de donner des interviews pour que le harcèlement s’arrête. Je ne l’ai pas écoutée, car je voulais continuer de dénoncer ce qui m’était arrivé. Ce qui m’a motivée, c’est que j’ai reçu bien plus de messages de remerciement, d’encouragement et de témoignages de femmes qui avaient été elles aussi victimes de cet homme. Je me suis dit que je devais aller au bout  : j’ai porté plainte contre lui [le 16 décembre] afin qu’il soit arrêté [ce qui a été le cas le 8 janvier].Mais je n’ai pas porté plainte contre les personnes qui m’avaient harcelée. J’ai trouvé les procédures trop longues et chères. Au bout d’une semaine, les messages privés ont cessé. Je n’ai plus regardé les commentaires publics sous la vidéo. » Propos recueillis par Marie de Fournas gula Shoefie 4 Lundi 18 février 2019 n n ru secondes Premier rassemblement dominical des « gilets jaunes ». Pour la première fois, des « gilets jaunes » ont manifesté un dimanche. Cela faisait trois mois jour pour jour que ce mouvement inédit a débuté. Environ 1 500 personnes ont défilé dans le calme à Paris, selon la préfecture de police. Enquête ouverte après les injures antisémites contre Finkielkraut. Le parquet de Paris a annoncé dimanche avoir ouvert une enquête sur les injures antisémites adressées samedi au philosophe et académicien Alain Finkielkraut en marge d’une manifestation de « gilets jaunes ». L’intéressé a dit qu’il ne porterait pas plainte, se disant « ni victime ni héros ». Benalla dépose plainte à son tour. L’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, a déposé plainte jeudi après des enregistrements de conversations entre lui et Vincent Crase, lesquels ont été diffusés par Mediapart. Le JDD, qui révèle l’information, précise que la plainte vise la détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interceptions ou encore l’atteinte à l’intimité de la vie privée. L’affaire « Air Cocaïne » atterrit aux assises. Le procès de l’affaire « Air Cocaïne » doit s’ouvrir ce lundi devant les assises d’Aix-en- Provence. Onze personnes, dont deux pilotes français, comparaîtront pour un trafic de stupéfiants entre la France, la République dominicaine et l’Equateur qui s’était soldé, il y a six ans, par une saisie spectaculaire à Punta Cana. THÉNE 30 Prr&gullàle pour en dlgeereque.
Transopco France - R.C.S. Nanterre 807 978 119 - Rentrer plus tôt pour surprendre sa femme. Au moins, vous avez pris un kaptenLe service de VTC avec 96% des chauffeurs notés plus de 4 sur 5 (1) Fidélité récompensée dès la 1 re course (2) Courses à partir de 6 € 1 re (3) Peut-être course offerte avec le code  : KAPTEN le meilleur choix de votre journée (1) Notes attribuées par les clients de Chauffeur Privé depuis le 01/01/2017. (2) Voir modalités et conditions du programme de fidélité sur l’application Kapten. (3) Offre valable du 5 février au 31 mars 2019 et ouverte à tous les utilisateurs de l’application Kapten. L’offre s’applique sur une seule course, dans la limite de 15 € , en indiquant le code KAPTEN avant la commande de la course. Non cumulable avec d’autres réductions. Voir conditions sur l’application. Surprendre sa femme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :