20 Minutes France n°3390 18 fév 2019
20 Minutes France n°3390 18 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3390 de 18 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Eglise face à ses démons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris Les deux visages de la reconnaissance faciale Transports Le souhait émis par la région est, pour l’opposition, « fou et liberticide » C’est devenu une demande régulière. Valérie Pécresse aimerait mettre en place la reconnaissance faciale dans les transports en commun franciliens. Ce souhait, la présidente (LR) de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM) l’a exprimé début février devant la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. Rappelant que le dispositif était déjà mis en place dans les aéroports, elle a regretté « un degré différent de protection entre les trains et les avions ». Mercredi, devant les élus d’IDFM, Valérie Pécresse a estimé que la reconnaissance faciale, via des caméras à l’entrée des gares de RER et de métro, éventuellement sur les quais, Pouzet/Sipa (illustration) Le dispositif permettrait d’éviter que les terroristes montent dans les trains. serait utile dans le cadre de la lutte antiterroriste. Elle permettrait de « repérer les terroristes avant qu’ils ne montent dans les trains ». « Ces caméras seraient connectées au fichier des personnes recherchées », détaille Frédéric Péchenard, vice-président en charge de la sécurité au sein du conseil régional. « Techniquement, c’est possible d’utiliser la reconnaissance faciale, mais, politiquement, le gouvernement n’a pas encore souhaité s’y engager, précise-t-il. Et c’est un choix qui appartient à l’Etat. » Les élus Front de gauche qui siègent au conseil d’administration d’IDFM ont dénoncé, eux, « un projet fou et liberticide ». Ce dernier pose des questions extrêmement sérieuses en matière de « protection des données et d’atteinte aux libertés individuelles ». « Qui aura accès à ces données ? Dans quel cadre ? » questionne Céline Malaisé, présidente du groupe Front de gauche. Un « prétexte fallacieux » A ses yeux, « le prétexte de la lutte contre le terrorisme est fallacieux. L’efficacité du déploiement dans les espaces publics de ces dispositifs est loin d’être avérée. On voit en revanche l’usage liberticide qui en est fait dans des pays non démocratiques. » Les élus du groupe souhaitent alerter sur la « dangerosité d’une telle idée » et demandent un débat sur le sujet. Romain Lescurieux OFFRE EXCEPTIONNELLE NOUVEAU NISSAN QASHQAI 2 Lundi 18 février 2019nnC u secondes Le convoyeur de fonds et la femme interpellée écroués. Interpellé mardi soir, après moins de quarante-huit heures de cavale, le convoyeur de fonds de la société Loomis qui s’était envolé avec les trois millions d’euros que son fourgon contenait à Aubervilliers a été mis en examen, puis écroué samedi. La femme avec laquelle il a été arrêté à Amiens a elle aussi été placée en détention. Près d’1,7 million d’euros n’ont toujours pas été retrouvés. Coup d’arrêt dans les projets de ponts publics-privés. La Ville de Paris avait pour projet trois passerelles occupées par des activités commerciales sur la Seine et construites par des investisseurs privés. Selon Le Monde, le Conseil d’Etat estime que la procédure viole les règles de la commande publique et recommande son arrêt. REPRISE ARGUS +10 000 € * DÉCOUVREZNOS OFFRES EXCEPTIONNELLES EN CONCESSIONS ET SUR NOTRE SITE www.NEUBAUER-NISSAN.fr *Innover autrement. (1) Reprise aux conditions ARGUS, offre valable sur véhicules immatriculés avec moins de 100 kms, signalés enconcessions. Exemple sur un NISSAN QASHQAI DCI 130 Tekna avec peinture métallisée. Modèle présenté  : Nissan QASHQAI TEKNA+ DIG-T 115 avec option peinture métallisée Bleu Topaze (Logotype Nissan sur calandre présentée ne correspondant pas aunouveau modèle commercialisé). Non cumulable avec d’autres offres, valable jusqu’au 28/02/2019. Consommations gamme cycle mixte (l/100km)  : 3,8 -5,8. Émissions CO₂(g/km)  : 99 –134. PARIS-LEVALLOIS 17 (75) BUCHELAY (78) CHAMBOURCY (78) LE CHESNAY (78) SARTROUVILLE (78) NANTERRE (92) SAINT-DENIS (93) SAINT-BRICE SOUS FORET (95) SAINT-GRATIEN (95) SAINT-OUENL’AUMONE (95) V. Wartner/20 Minutes
Grand Paris Un bon point pour la planète, et soi Initiative Trois villes des Hauts-de-Seine font des cadeaux aux habitants qui trient correctement les bouteilles en plastique Des places de cinéma, des billets pour aller voir des matchs de football ou encore des réductions. Voilà ce que promet Yoyo à ses utilisateurs qui auront correctement trié leurs bouteilles en plastique. Né à Lyon en février 2017, le concept arrive dans les Hauts-de-Seine, plus précisément à Asnières-sur-Seine, Clichy-la-Garenne et Levallois-Perret. « Notre territoire est un mauvais élève avec, actuellement, seulement 14% de plastiques recyclés », explique Jacques Gautier, président du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, qui soutient l’initiative. Le tri des cartons, papiers, plastiques et verres est devenu une habitude pour de nombreuses personnes. Toutefois, la collecte sélective stagne en ville. C’est en effet l’endroit où l’on consomme le plus et où l’on recycle le moins. Sur les Près de 2 000 personnes évacuées en raison du déminage d’une bombe Porte de la Chapelle Une bombe d’aviation de la Seconde Guerre mondiale a été détruite sans incident dimanche matin dans le quartier de la porte de la Chapelle. L’engin explosif a été trouvé le 4 février, enfoui dans un chantier près du périphérique, a indiqué la préfecture de police de Paris dans un communiqué. L‘obus a été déplacé en fin de matinée, puis déposé dans un caisson creusé au préalable. Un système de mise à feu a fait ensuite exploser l’obus. Pour mener à bien cette opération, deux périmètres avaient été sécurisés, autour du chantier où la bombe a été trouvée et autour de l’endroit où elle a été détruite. La manœuvre n LU minutes avec vous www.20minutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis www.instagram.com/20minutesparis 2,3 millions de tonnes de déchets ménagers traités par le Syctom, seulement 13 000 t de plastiques sont recyclées en nouvelle matière première. « Nous souhaitons avoir plus de poubelles jaunes que de poubelles vertes dans les immeubles », poursuit Jacques Gautier. Des coachs nommés Plusieurs coachs volontaires ont été nommés dans les trois villes des Hautsde-Seine participantes. Ils doivent motiver la population à s’engager dans le tri des bouteilles plastique. L’initiative Yoyo se démarque par son aspect original, puisque les trieurs volontaires, inscrits via une application, sont récompensés. « Les trieurs viennent m’apporter leur sac rempli de plastiques, cela leur donne des points qui se traduisent en récompenses. Il y a un vrai boucheà-oreille qui fonctionne », détaille a nécessité « l’évacuation, côté Paris et côté Saint-Denis, d’une partie importante du quartier de la porte de la Chapelle ». Environ 1 500 riverains ont été concernés dans ce quartier de Paris et 300 personnes dans la ville voisine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Des gymnases avaient été mis à leur disposition pour les accueillir. Les habitants ont pu rentrer progressivement chez eux en fin de matinée. La circulation ferroviaire a été fortement perturbée au départ et à l’arrivée de la gare du Nord. L’autoroute A1 a été fermée entre Saint-Denis et porte de la Chapelle ainsi que le boulevard périphérique de la porte de Clignancourt à la porte d’Aubervilliers. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! grandparis@20minutes.fr fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterest.fr/20minutes vingt.minutes sur Snapchat Et retrouvez vos infos locales sur WhatsAppYoyo, i'...i..'j, el.i.ee +.7'-.e.7.4, -..t 0. -..ei «.4... -.-,- 14 16. e La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE 12. 12  : -.1 15 13 1$ 8.ee 13'18 12, ete e lier I ah lachame 111, Météo La meilleure in fo iné4do DEMAIN 3 Lundi 18 février 2019 Le concept Yoyo est une solution de tri collaborative née à Lyon il y a deux ans. Sandrine Artus, coach pour Yoyo et gardienne d’immeuble à Levallois-Perret. « Certains trient car il y a une motivation. D’autres y voient une urgence puisque le plastique est reconnu comme le grand responsable de la pollution des océans », explique Eric Brac de La Perrière, le fondateur de Yoyo. Cela permet aussi de créer du lien social autour d’un projet environnemental. « En un mois, j’ai déjà collecté 46 sacs dans mon immeuble et le local poubelles est déjà moins encombré », constate Sandrine Artus. Si le dispositif matin après-midi matin après-midi 6 °C 14 °C Yoyo a fait ses preuves à Lyon, Bordeaux ou encore Marseille, l’expérimentation francilienne va devoir devenir une habitude. « Les gardiens d’immeuble, les associations ou encore les centres sociaux vont devoir mobiliser les habitants », explique Thierry Michel Isoard, adjoint à la propreté de la ville d’Asnières-sur-Seine. Avant de renchérir  : « L’exemple du Japon est révélateur, chaque personne doit acheter des sacs de tri. Si chacun prend conscience qu’il faut lutter contre la pollution plastique, alors le pari sera réussi. » Mathieu Marin% die "trier 5 °C 11 °C Le retour des nuages atténue la douceur Une perturbation apporte de la grisaille et quelques pluies éparses de la Vendée aux côtes de la Manche. Les nuages sont nombreux près de la Méditerranée, tandis que le soleil résiste dans l’Est. Prévisions ultra détaillées nr TV-WEB-APPLIS LACHAINEMETED,CON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :