20 Minutes France n°3388 13 fév 2019
20 Minutes France n°3388 13 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3388 de 13 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : plus belle la ville moyenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Sports Thiago Silva, Marquinhos et Presnel Kimpembe, tout à leur joie, après le but du défenseur français. Paris met à terre Manchester Football Vainqueur en Angleterre (0-2), le PSG est presque en quarts de finale de la Ligue des champions Le PSG a de sacrées ressources. Sans Neymar ni Cavani, les Parisiens ont réalisé un très grand match pour s’imposer sur la pelouse de Manchester United, en 8 e de finale aller de la Ligue des champions (0-2). L’autoroute vers les quarts est grande ouverte, mais il faudra confirmer dans trois semaines, au Parc des Princes. V Un collectif au point. « Jouer serré, ensemble, comme une équipe. » C’était le mot d’ordre de Thomas Tuchel lors de la conférence de presse d’avantmatch. En l’absence de Neymar et Cavani, blessés, les Parisiens allaient devoir plus que jamais miser sur leur collectif pour faire le match à Old Trafford. Le coach parisien a été exaucé. La marée rouge annoncée en début de match n’a duré que sept minutes, jusqu’à une frappe de Di Maria passée à quelques centimètres de doucher les Anglais. Dans la foulée, ce sont les Parisiens qui ont dicté le rythme, avec les délicieux Verratti et Draxler à la manœuvre. La grosse occasion ratée par Mbappé (29 e) n’a même pas réveillé MU, très décevant, à l’image des Frenchies Pogba et Martial. La première défaite de l’ère Solskjaer est une énorme claque. V Une démonstration en seconde période. Une fois ces bases posées, les Parisiens ont pu se lâcher après la pause. Et ça a fait mal, tout de suite. Alors qu’on était encore en train de regretter le coup de tête pas assez appuyé de Mbappé, Kimpembe a ouvert la marque sur le corner suivant en jaillissant au second poteau (53 e). Le scénario parfait, car les Mancuniens allaient être obligés de pousser, quitte D. Thompson/AP/Sipa à se dégarnir derrière. Du gâteau pour Mbappé ? Oui, ma petite dame. Sept minutes plus tard, le champion du monde était là avant toute la défense pour mettre au fond un centre de Di Maria. Et il aurait pu ajouter le supplément Chantilly dans la foulée s’il avait conclu un gros rush autrement qu’avec un piqué pas très adroit (63 e). V Une mauvaise blague à éviter. On ne voit pas trop ce qui pourrait arriver au PSG, à domicile, dans trois semaines, d’autant que Manchester sera privé de Pogba, expulsé en fin de match. Mais comme les Parisiens ont déjà réalisé quelque chose d’impossible, il y a deux ans, on se gardera bien de les annoncer déjà en quarts. Il va falloir assurer, et si possible faire attention aux cartons pour les quarts. Bernat, Draxler, Kimpembe et Alves ont été avertis mardi. Le PSG a montré qu’il savait compenser les absences, mais personne n’a très envie de voir jusqu’à quel point. De notre envoyé spécial à Manchester, Nicolas Camus B. Baptist/NBA/Getty 22 Mercredi 13 février 2019 Dernier arrêt pour le légendaire Gordon Banks Football « Aujourd’hui, j’ai marqué un but, mais Banks l’a arrêté. » Cette phrase prononcée par le roi Pelé est presque aussi célèbre que le sauvetage miraculeux réalisé en 1970 par le gardien de l’équipe d’Angleterre, mort à l’âge de 81 ans dans la nuit de lundi à mardi. L’Angleterre a quand même perdu ce fameux match contre le Brésil (1-0), mais Banks y a gagné un surnom éternel, « Banks of England ». Considéré comme l’un des plus grands gardiens du monde, de la trempe de ses légendaires contemporains, le Soviétique Lev Yachine et l’Italien Dino Zoff, il fut champion du monde en 1966. Légende du poste en Angleterre à une époque où le football était encore loin d’être entré dans l’ère du sport business, Banks dut se résoudre à vendre sa médaille de vainqueur de la Coupe du monde pour aider ses trois enfants à acheter leurs premières maisons. Son aura était cependant intacte. Président à vie de Stoke, il fut l’un des derniers porteurs de la flamme olympique deux jours avant l’ouverture des JO 2012.nnu secondes James Harden insatiable. La star de Houston, James Harden, a atteint pour le 30 e match d’affilée la barre des 30 points, lundi lors de la victoire face à Dallas (120-104). Seul le mythique Wilt Chamberlain a fait mieux avec 65 matchs consécutifs à 30 points ou plus. Du repos pour Caroline Garcia. Après un week-end étincelant en Fed Cup, la Française, touchée à une cuisse, a déclaré forfait pour le tournoi de Doha. La saison dernière, elle avait atteint les quarts de finale de cette compétition. La trouée d’Arenberg a rétréci. C’est un des secteurs pavés emblématiques de Paris-Roubaix, qui vient de perdre 100m. L’organisateur de la course l’a remesurée et elle ne mesure que 2 300m, et non 2 400m.
Retrouvez-nous sur lesnouveauxcerealiers.fr V V NNOVER OCATION ROTEGER ERRE LES NOUVEAÔX CEREAL ERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :