20 Minutes France n°3387 11 fév 2019
20 Minutes France n°3387 11 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3387 de 11 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : la précarité au bout des doigts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Grand Paris La loi sur la parité femmeshommes détournée ? Sarcelles Le maire, entre autres, fustige l’obligation de réélire le conseil municipal, qui comptait trop d’élues « Aller devant un tribunal pour qu’il y ait une femme en moins au conseil municipal, c’est mesquin et pas vraiment d’une grande envergure politique. » Plus d’une semaine après la décision de justice, Patrick Haddad, le maire (PS) de Sarcelles (Val-d’Oise), ne digère toujours pas la démarche de deux conseillers municipaux d’opposition. Le 31 janvier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a donné raison à Chantal Grolier (UDI) et David Grandon (LREM), qui avaient déposé un recours pour faire annuler l’élection du conseil municipal sous prétexte qu’il ne respectait pas la parité. En effet, celui-ci comptait six hommes et huit femmes. « Pour une fois que c’était l’inverse, déplore M e Sophie Soubiran, invitée par Epicioci/Pixabay La nouvelle élection du conseil municipal doit se tenir ce lundi. 20 Minutes à réagir sur le sujet. Cela va à l’encontre de l’esprit de la loi. Dans le cas présent, elle est utilisée pour lui faire faire l’inverse de ce pour quoi elle a été adoptée. » L’avocate rappelle que la loi sur la parité femmes-hommes a été votée en 2000 pour permettre une meilleure représentation politique des femmes en France, alors que la situation était « abominable ». Patrick Haddad, lui, « interprète la démarche de ces deux opposants comme une volonté de déstabiliser, à quatorze mois des municipales ». D’ailleurs, souligne l’édile, qui devra tout de même procéder à un nouveau vote lors du conseil municipal, ce lundi, « si on m’incluait dans le calcul paritaire, l’écart entre le nombre de femmes et d’hommes ne serait plus que d’un ». « Ce n’est pas normal » Interrogée par Le Parisien, Chantal Grolier s’est défendue, en martelant que la loi, c’est la loi  : « Si cette liste avait comporté plus d’hommes que de femmes, on aurait fait la même chose. La parité doit aller dans le même sens pour tous, il ne doit pas y avoir de différences. » Un avis que ne partage pas la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. « Je ne trouve pas ça normal, la loi sur la parité n’a pas été faite pour qu’il y ait moins de femmes en politique », avait assuré Marlène Schiappa à 20 Minutes. Marie de Fournas Pomme de Pain S.A.S. - RCS Paris 582 150 041- Photo non contractuelle. Suggestion de présentation. Crédit photo  : Amélie Roche. Agence & Vous.nnOuiaux saveursdecaractère ! LISTE DES RESTAURANTS ET RECETTES SUR POMMEDEPAIN.FR POUR VOTRE SANTÉ, MANGEZ AU MOINS CINQ FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR. WWW.MANGERBOUGER.FR T. Camus/AP/Sipa 2 Lundi 11 février 2019 ru secondes L’enseigne Bagelstein dépose plainte après un tag antisémite. Les gérants d’un restaurant Bagelstein situé sur l’île Saint-Louis (Paris, 4 e), dont la vitrine a été taguée du mot « juden » (« juifs » en allemand) en jaune, samedi, ont déposé plainte, a indiqué dimanche le cofondateur de cette chaîne de restauration, Gilles Abecassis. Il estime que cet acte ne relève pas de « gilets jaunes » et précise que des graffitis similaires ont déjà été réalisés sur d’autres vitrines. Nouveau bras de fer judiciaire entre la Mairie de Paris et Airbnb. La Ville de Paris a assigné en justice la plateforme de location Airbnb, passible d’une amende de 12,5 millions d’euros pour avoir mis en ligne 1000 logements non enregistrés, comme le prévoit la loi Elan. ÉDITION LIMITÉE SAINT-NECTAIRE
Grand Paris Un stage moins cher pour les 3 e Info « 20 Minutes » Certains collégiens pourront se faire rembourser leur forfait Navigo durant leur semaine obligatoire en entreprise Il y a quelques jours, lors de ses vœux aux Franciliens, la présidente de région avait annoncé vouloir « placer l’année 2019 sous le signe de la région solidaire ». Dont acte. Ce lundi, Valérie Pécresse (LR) doit annoncer la mise en place d’une aide aux transports pour les élèves de 3 e lorsqu’ils effectuent leur stage en entreprise, obligatoire lors de leur dernière année de cursus au collège. Ainsi, « les collégiens qui ne sont pas déjà détenteur d’un forfait Imagine R pourront se faire rembourser un forfait Navigo Semaine, soit 22,80 € , pour se rendre sur leur lieu de stage », révèle-t-elle à 20 Minutes. La mesure, qui devrait concerner près de 110 000 collégiens franciliens de 3 e et qui doit être effective dès ce lundi, coûtera « près de 2 millions d’euros, si tous les collégiens concernés y ont Sexisme contre harcèlement Rueil-Malmaison Pour leur avocate, « c’est le monde à l’envers ! » Le 7 février, trois femmes ont été convoquées par la police, visées par une plainte pour harcèlement, rapporte la Fondation des Femmes. La raison ? En janvier, les trois intéressées ont dénoncé sur les réseaux sociaux les « agissements sexistes » d’un restaurateur de Rueil-Malmaison (Hautsde-Seine). C’est ce dernier qui les attaque aujourd’hui. Antoine F., détenteur du bistrot Le Richelieu, a pour habitude de publier des messages à caractère humoristique sur une pancarte située devant son enseigne et d’en publier la photo sur un groupe Facebook. Le 24 janvier, un de ses messages a choqué certaines internautes, qui ont décidé de partager la avec vous, rel F—D 3 Lundi 11 février 2019 minutes Prévisions 4" riétaillées www.20minutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis www.instagram.com/20minutesparis recours. Mais nous tablons davantage sur 1 million d’euros », estime la présidente de région. « C’est au moment du vote de ma stratégie région solidaire que plusieurs associations m’ont alertée sur cette « inégalité sociale », précise l’élue. Certains élèves étaient obligés de décliner des stages, trop éloignés de chez eux, parce que leurs parents n’avaient pas les moyens de leur payer une semaine de transports [de nombreux élèves se rendent aujourd’hui à l’école à pied ou à vélo]. L’origine sociale ne doit en aucun cas être un facteur discriminant pour l’éducation de nos enfants. » Et de poursuivre  : « L’idée, c’est de leur [les élèves] ouvrir de nouveaux horizons, de les inciter à réaliser leur stage dans les grands groupes, les grandes entreprises que compte notre photo sur Twitter. « Mon secret de séduction tient en trois mots  : Gentillesse, Humour, Bagou. Si ça marche pas ? Je me contente des premières lettres. » Les trois premières lettres forment le mot GHB, c’est-à-dire la drogue du violeur. Une « blague » qui n’a pas fait rire tout le monde. Le restaurateur a assuré qu’il a, depuis, reçu des commentaires désobligeants, que la note de son restaurant a chuté sur Google et qu’il a été pris à partie dans la rue. La Fondation des Femmes, pour qui il n’est pas question d’interdire le dépôt de ce genre de plaintes, dénonce néanmoins « le détournement des délits de harcèlement (...) en instruments de pression (…) à l’encontre des victimes ou des lanceuses d’alerte féministes ». Marie de Fournas Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! grandparis@20minutes.fr fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterest.fr/20minutes vingt.minutes sur Snapchat Et retrouvez vos infos locales sur WhatsAppR. Meigneux/Sipa La mesure doit entrer en vigueur ce lundi, a annoncé Valérie Pécresse. région, à Saint-Quentin-en-Yvelines, à Marne-la-Vallée, à Roissy… » La mesure a aussi « une vocation écologique »  : « Faire prendre les transports en commun aux enfants dès leur plus jeune âge, c’est les habituer à de bonnes pratiques. » « On est loin du compte » La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) salue le geste, mais estime que la région peut mieux faire. « On est quand même loin du compte, on est loin de l’égalité de traitement entre tous les élèves, avance Rodrigo Arenas, président de la fédération de Seine-Saint-Denis et coprésident La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE DEMAIN matin après-midi matin après-midi 4 °C 9 °C national. La vraie mesure à adopter serait la prise en charge intégrale des transports toute l’année, pour tous les élèves de la région. La mobilité en libre accès en Ile-de-France permettrait aux jeunes d’avoir un accès facilité aux différents lieux culturels et sportifs, pour une scolarité réussie. » Rodrigo Arenas regrette par ailleurs de ne pas avoir été consulté sur le sujet  : « Aujourd’hui, chacun y va de sa mesure  : les collectivités, la région, l’Etat… Tous devraient se coordonner pour proposer une alternative commune qui permettrait une réelle avancée sur cette question. » Hakima Bounemoura 3 °C 9 °C Une amélioration progressive Le temps reste instable avec des averses des Pyrénées aux frontières de l’Est. Une amélioration se met en place par l’Atlantique grâce au retour de l’anticyclone des Açores. Le soleil brille en Méditerranée, mais le mistral souffle fort. Prévisions 4" riétaillées'Ir TV-WEB-APPLIS 111>ZZeby



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :