20 Minutes France n°3378 21 jan 2019
20 Minutes France n°3378 21 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3378 de 21 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : une violence pas virtuelle...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Actualité Une longue course d’obstacles Alimentation Six ans après le scandale de la viande de cheval, des failles dans le système subsistent, selon plusieurs experts En février 2013, les consommateurs français découvraient avec stupeur que plusieurs types de plats prétendument préparés à base de bœuf contenaient en réalité de la viande de cheval. La société Spanghero, installée à Castelnaudary (Aude), voyait alors ses pratiques douteuses révélées au grand Manque d’effectifs et de transparence, sanctions jugées trop légères... jour. Six ans plus tard, quatre personnes, dont deux ex-dirigeants de l’entreprise, comparaissent à partir de ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, notamment pour escroquerie en bande organisée. 4,tudyrama Formations Fonmetion5 1-101UIFIbin2,n,Fbli12,MLFL Tourisme & Hôtellerie Restauration RiezulFCItlion Invitation gratuite sur Studyrama.com ri Salon 200 formations de CAP à Bac +5 PÔLE ÉVÉNEMENTIEL Samedi 26 janvier PARIS Espace Champerret Avec le soutien de F. Lancelot/Sipa (archives) Des dirigeants de Spanghero sont jugés à partir de ce lundi. Au-delà de l’aspect judiciaire, l’affaire a « contribué à faire changer les mentalités chez les consommateurs et les associations », déclare Christophe Brusset, ex-industriel du secteur et auteur de Et maintenant, on mange quoi ? (Flammarion). C’est d’ailleurs à cette époque-là que l’ONG Foodwatch s’est installée en France. « Ce scandale a généré quelques mesures, rappelle l’association. La création d’un réseau européen pour une meilleure collaboration entre Etats membres, le Food Fraud 1[11[1,11 fir ln L'Yôtellerie lerulllesrces_Wittii.gm 1 2u ar mir. « eA Network, la loi Hamon, qui a presque multiplié par dix les amendes en cas de tromperie, ou encore la mention, obligatoire en France depuis 2017, de l’origine de la viande dans les plats préparés. » Ce dernier dispositif va être renouvelé jusqu’en 2020, selon un communiqué du ministère de l’Agriculture publié en décembre. Pour Anne de Loisy, journaliste indépendante qui enquête depuis des années* sur l’industrie de la viande, cette avancée n’est pas suffisante. « Un peu Salon 4tudyrama Formations Forectiom CommerceMarketing COMIMFC, M ZFkelng & Communication CommicetIon 200 formations de Bac à Bac +5 PÔLE ÉVÉNEMENTIEL Samedi 26 janvier PARIS Espace Champerret RADIO mlnutee RADIO 1fl 6 Lundi 21 janvier 2019 Invitation gratuite sur Studyrama.com Avec le soutien de plus d’un millier d’agents travaillent pour inspecter les abattoirs, les ateliers de découpe et les usines de transformation. Selon le Syndicat national des inspecteurs en santé publique vétérinaire (SNISPV), il en faudrait au moins 500 de plus pour qu’ils puissent assurer l’ensemble de leur mission. On est dans le règne de l’autocontrôle prôné par l’Etat et les industriels. Sauf que ça ne fonctionne pas. » Second problème  : « Si les constatations ne conduisent pas à une procédure, les agents sont décrédibilisés et, du coup, ils ont beaucoup de mal à faire respecter la loi au sein des structures qu’ils doivent contrôler. » Améliorer ce suivi serait d’autant plus nécessaire que « les mentalités n’ont pas changé chez les industriels et les distributeurs, ajoute Christophe Brusset. Les sanctions en cas de fraude ou de tromperie doivent être alourdies. » Pour Foodwatch, il faut aussi en finir avec une forme d’opacité  : « La législation européenne n’oblige pas les autorités à rendre les informations publiques en cas de fraudes alimentaires. Cette aberration doit être corrigée. » Nicolas Raffin * Elle est l’auteure de Bon appétit ! Quand l’industrie de la viande nous mène en barquette (Presses de la Cité). r
Éternuer dans son coude. ti Se laver les mains régulièrement. emit. MAÎTRISEZ LES BONS GESTES CONTRE LES VIRUS DE L'HIVER Porter un masque jetable. Utiliser un mouchoir à usage unique. LIMN'mare (IÉNIBLI.E FRANÇAISE l'Assurance SOLIDAIUTÉS EMBU. SAM Maladie Santé pur Fra g w w ai



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :