20 Minutes France n°3378 21 jan 2019
20 Minutes France n°3378 21 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3378 de 21 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : une violence pas virtuelle...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Culture O.-o ri= a - Y’A PAS QUE LES MONITEURS DE SKI DANS LA VIE ! FESTIVAL DE 1:11118 D'HUO/2019 et, SÉLECTION OFFICIELLE 47 LES PETITS FLOCONS UN FILM DE JOSÉPHINE DE MEAUX JOSÉPHINE  : 4 DE MEAUX GRÉGOIRE LUDIG oa 011099 DOMINO FILMS fl[0.119 - 2019 GUSTAVE 7_^ lil 14 Lundi 21 janvier 2019 « J’aborde la finale comme un boxeur » Eurovision La chanteuse Chimène Badi assume ses ambitions pour représenter la France Une voix solide et un mental d’acier. Chimène Badi a démontré lors de la première demi-finale de « Destination Eurovision », le 12 janvier, qu’elle n’était pas là pour faire de la figuration. Elle veut garder le même esprit combatif samedi soir en finale de l’émission de France 2 où, face à sept autres artistes (lire l’encadré), elle tentera de décrocher son ticket pour défendre les chances tricolores à l’Eurovision à Tel-Aviv (Israël), en mai avec sa chanson « Là-haut ». Au sortir de scène après votre prestation dans « Destination Eurovision » vous étiez très émue… Toujours. J’ai du mal à m’en remettre. Cela fait longtemps que je n’avais pas chanté avec autant d’envie. J’avais l’impression que c’était la première fois que je devais aller chercher le public. C’était assez cool. G. Scarella/FTV Chimène Badi participera à la finale de « Destination Eurovision », samedi. Dans le reportage qui a précédé votre prestation dans « Destination Eurovision », vous évoquiez l’insuccès de votre album Au-delà des maux. N’avez-vous pas eu peur de jouer cartes sur table ? Non, ce serait terrible d’en avoir peur. Dans la vie, je suis cash, je l’ai toujours été. Je n’ai pas envie de cacher les choses, ni aux médias ni aux gens qui m’entourent. Si je me suis lancée dans cette aventure, c’est d’abord parce que je voulais relever le défi, pour savoir KERVERN où j’en suis avec la musique, avec ce que ça me procure et pour savoir où on en est, le public et moi. Vous êtes arrivée deuxième de votre demi-finale, derrière le favori, Bilal Hassani. Pensez-vous pouvoir inverser la tendance en finale ? Depuis que j’ai commencé cette aventure, j’ai l’impression qu’on nous parle comme si on était de grands sportifs qui allions monter sur un ring. Je trouve ça génial ! (Rires.) Comment j’aborde la finale ? Comme un boxeur ! (Rires.) THOMAS SCIMECA LE 23 JANVIER AU CINÉMA ADÈLE GILLAIN Huit finalistes en lice Seemone, Emmanuel Moire, The Divaz et Doutson ont tiré leur épingle du jeu lors de la seconde demi-finale ce week-end. Samedi prochain, ils chanteront à nouveau leur chanson face aux quatre qualifiés de la première demifinale, Bilal Hassani, Chimène Badi, Silvàn Areg et Aysat. Prête à monter sur le ring ? Tout à fait ! L’image est sincère, j’ai toujours rêvé de faire de la boxe. L’idée de monter sur le ring et de tout donner, c’est quelque chose que j’aime. Donc, bien sûr que j’appréhende la finale. Rien n’est gagné. Je vais rester dans la continuité de ce que j’ai fait en demi-finale, avec une évolution. Je travaille sur la scénographie, je pense qu’il fallait lui apporter quelque chose et je crois avoir trouvé la bonne idée. J’ai envie de gagner, je ne vais pas vous dire le contraire, parce que ça me fait vibrer de penser que le public puisse voter pour moi et me donne la responsabilité de porter la France à l’Eurovision. Propos recueillis par Fabien Randanne ALIX GAVOILLE ; Ipre.F.1 Photo  : Domino Films 2019 - Etienne George Design  : Benjamin Seznec/TROÏKA - CRÉDITS NON CONTRACTUELS à
UrtE DU QUAI BRANLY JACQUES CHIRAC DERNIERS JOURS la collection du musée du quai Branly - Jacques Chirac - Elpasitin www.qualbraniv. Ir linqu.au fia 1:12 musée du quai Branly - Jacques Chirac CONFÉRENCES LES RENDEZ-VOUS DE L’UNIVERSITÉ POPULAIRE Les Grandes Révoltes  : Le Printemps de Prague, par Jacques Rupnik, politologue, directeur de recherche au CERI. Mercredi 23 janvier 2019, 18 h 30 Grand témoin  : Michelle Perrot, historienne et spécialiste de l'histoire des femmes. Vendredi 25 janvier 2019, 18 h 30 Théâtre Claude Lévi-Strauss En accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles. *MUSÉE DUQUAI BRANLY JACQUES CHIRAC DERNIERS JOURS Programmation complète et réservations sur www.quaibranly.fr Retrouvez le musée sur grà JANVIER EXPOSITION – DERNIERS JOURS PEINTURES DES LOINTAINS La collection du musée du quai Branly - Jacques Chirac Lumière sur la collection de peintures conservée au musée du quai Branly - Jacques Chirac. Près de 220 œuvres inédites révèlent, de la fin du XVIII e siècle jusqu’au milieu du XX e siècle, l’évolution du regard porté en Occident sur les peuples, sociétés et territoires plus ou moins lointains. À travers cette collection, c’est l’histoire d’une rencontre avec l’Autre et l’Ailleurs qui est contée, l’évolution du regard artistique face à l’inconnu qui est questionnée. Dans une Europe en pleine expansion coloniale, face au choc d’un monde qui lui ouvre ses portes, l’art occidental emprunte différentes voies. Entre onirisme et naturalisme, fantasme et documentaire, romantisme et propagande coloniale, un miroir de l’histoire artistique et politique. Jusqu’au 3 février 2019 CONCERT DESSINÉ BLACK BOY Sous une forme théâtrale originale mêlantblues, dessinetrécitation de texte, ce concert dessinédonne àentendre, voiretpartager lepremierromanécrit par un Africain-Américain sur le quotidien dansle sud ségrégationniste  : Black Boy, de RichardWright. Une coproduction Théâtre du Mantois et Festival Blues sur Seine avec le soutien de la SPEDIDAM, de l'Adami et du Collectif 12. Dimanche 27 janvier 2019,17 h Théâtre Claude Lévi-Strauss EXPOSITION – DERNIERS JOURS LE BATEAU-ATELIER DE TITOUAN LAMAZOU L’exposition présente une escale virtuelle de l'artiste-navigateur aux Îles Marquises et aux Caraïbes, mêlant des œuvres de Titouan Lamazou lui-même à celles de ses « invités »  : artistes, explorateurs, écrivains marquisiens et antillais d’hier et d’aujourd’hui. Jusqu’au 10 février 2019 Black Boy DR Titouan Lamazou, Ayla et Hereiti, 2017



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :