20 Minutes France n°3376ES 15 jan 2019
20 Minutes France n°3376ES 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3376ES de 15 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : y aller ou non, y a débat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ActuAlité Ce n’est plus donnant, donnant Solidarité En 2018, les associations et les fondations ont observé une importante baisse des dons de la part des Français C’est la mauvaise surprise de 2018. Alors que les associations font les comptes des dons qu’elles ont reçus, elles découvrent que le cru n’a pas été bon. « On estime que, sur l’ensemble de l’année 2018, la baisse de dons sera de 10 à 15% sur les 97 associations que nous représentons », indique Pierre Siquier, président de France Générosités. « Nous tablons sur une baisse de 5% des dons », annonce, de son côté, Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé-Pierre. Plusieurs causes expliquent cette chute de la générosité des citoyens, comme la transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI)  : « Le nombre d’assujettis est passé d’environ 300 000 à 150 000, analyse Pierre Siquier. Or, ceux qui payaient l’ISF pouvaient déduire de leur imposition Theresa May ne veut pas reporter la date du Brexit Europe Malgré les doutes qui se font entendre de toutes parts, Theresa May a affirmé vouloir conserver la date du Brexit, fixée au 29 mars 2019. La Première ministre britannique n’a toutefois pas exclu un report de la sortie de l’Union européenne. Avant le vote crucial ce mardi à la Chambre des communes, les dirigeants de l’Union européenne ont donné un coup de pouce à Theresa May, lancée dans une course contre la montre pour tenter de convaincre les députés britanniques. Le gouvernement a publié une lettre, signée par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, censée apporter de nouvelles assurances. Mais ce courrier est déjà critiqué par les députés, dont certains soutiens de Theresa May, indispensables au vote de l’accord. Si le texte est recalé, le Royaume-Uni risque de quitter l’UE sans accord le 29 mars, un scénario redouté par les milieux économiques. Ou il pourrait ne pas du tout quitter le bloc européen. CB2/ZOB/Wenn.com/Sipa 75% de leurs dons, dans la limite de 50 000 € . Du coup, les associations ont perdu 150 millions d’euros de dons venant de ces contribuables. » « Un frein psychologique » Mais ce n’est pas tout  : « La hausse de la CSG a joué, explique Patrice Blanc, président des Restos du cœur. Beaucoup de retraités nous ont dit qu’ils ne pourraient plus donner. » Et comme les plus de 60 ans représentent, dans plusieurs associations, la moitié des donateurs, il y a eu de la casse. « Les mouvements sociaux ont aussi joué négativement, explique Jacques Malet, président de Recherches & solidarités. A force d’entendre que les Français souffrent, cela finit par influer sur leur ressenti, et les gens estiment qu’ils n’ont plus les moyens de donner. » Pour 2019, l’instauration du prélèvement F. Scheiber/20 Minutes à la source suscite quelques appréhensions chez les associations  : « Même si les Français bénéficient toujours de déductions fiscales en donnant à des assos, cela crée un frein psychologique chez certains », prévoit Pierre Siquier. Pour les associations qui ont pris de plein fouet la baisse des dons, il a fallu faire des choix. « Les programmes pluriannuels des associations ont été protégés en priorité, mais certaines d’entre elles ont dû reporter de nouveaux programmes », indique Jacques Malet. « Sur 2019, des nouvelles unités de recherche médicale ne verront pas le jour », conclut Pierre Siquier. Delphine Bancaud 4 Mardi 15 janvier 2019 France Générosités table sur une chute des dons de 10 à 15% en 2018. Vers la fin du broyage des poussins ? Aviculture La découverte peut sembler anodine, mais elle pourrait être cruciale. L’entreprise allemande Seleggt a mis au point, en 2018, une méthode pour déterminer, avant l’éclosion d’un œuf, si le poussin est un mâle ou une femelle. Outre-Rhin, selon Seleggt, 45 millions de poussins mâles sont exécutés chaque année. Puisqu’ils ne peuvent pas pondre d’œufs, et qu’ils Au Royaume-uni, les « sexeurs » déterminent le sexe de l’animal. n’ont pas la même chair que les poulets, les mâles sont le plus souvent tués dès leur naissance. En déterminant le sexe de l’embryon avant l’éclosion de l’œuf, ces mises à mort pourraient être évitées. « Un pas en avant » Seleggt veut rendre sa technologie disponible pour tout le secteur avicole. « Le procédé breveté sera disponible à partir de 2020, précise le groupe Rewe à 20 Minutes. Plus tard, il sera disponible pour les couvoirs du monde entier. Nous proposerons le sexage [tri] en tant que service gratuit local. » Brigitte Gothière, porte-parole de l’association de défense des animaux L214, salue un « pas en avant ». Mais, pour elle, la méthode allemande ne supprimera pas définitivement le broyage des poussins  : « Il y aura toujours des animaux chétifs, mal en point, considérés comme inutiles par l’industrie et qui seront du coup éliminés. » En France, le ministère de l’Agriculture avait annoncé en août 2018 que 4,3 millions d’euros avaient été engagés avec l’entreprise Tronico « pour un dispositif qui permettra de faire du sexage à l’intérieur de l’œuf afin d’éliminer les poussins mâles avant leur éclosion », d’ici à 2024. J.G.-B. Des solutions ? Pour sortir la tête de l’eau, les associations s’activent. « Elles communiquent davantage sur ce qu’elles font auprès de leurs donateurs, elles misent plus sur le street marketing pour capter les donateurs plus jeunes », indique Pierre Siquier, le président de France Générosités. Les Restos du cœur sont aussi à la recherche de nouvelles ressources  : « On tente de développer les dons en nature pour diminuer nos achats de produits alimentaires. » nncu secondes « Série de dysfonctionnements » à l’hôpital Lariboisière de Paris. En décembre, une femme de 55 ans avait été retrouvée morte presque douze heures après son admission. Les premières conclusions de l’enquête pointent « une série de dysfonctionnements » dans sa prise en charge, dans un contexte plus général de manque de moyens. Une possible suppression de la limitation à 80 km/h ? Dans un entretien accordé à La Dépêche du Midi, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a affirmé que le gouvernement « pourrait revenir aux 90 km/h » au terme de l’expérimentation de deux ans, « si cette mesure n’a servi à rien ». Agressé au couteau, un maire polonais est décédé. Pawel Adamowicz, maire de Gdansk, a reçu plusieurs coups de couteau dimanche soir lors d’un événement caritatif. Sa mort, annoncée lundi, a provoqué une onde de choc dans le pays, et de nombreux hommages lui ont été rendus.
Dix News 1 Joue-la comme Justin Trudeau Avant de participer à la version afghane de « Nouvelle Star », Abdul Salam Maftoon, chanteur de mariages originaire d’un village du Badakchan, une province isolée du nord-est du pays, n’avait jamais entendu parler de son plus célèbre sosie. « Je ne connaissais pas Justin Trudeau jusqu’à ce que je voie des photos de lui, raconte-t-il. Cette ressemblance a augmenté mes chances de gagner de 50% ! Les gens ont oublié mon nom et, maintenant, ils m’appellent tous « Justin Trudeau » [le 2 Meghan Markle n’a plus de garde du corps Départs en série du côté de la famille royale britannique. Après Samantha Cohen, la secrétaire particulière de Meghan Markle, et Melissa Touabti, son assistante personnelle, ce serait au tour de la garde du corps de l’ancienne actrice de poser sa démission, révèle le Sunday Times. Comme l’explique le journal, la duchesse de Sussex aurait un peu de mal à supporter les mesures de protection. « Dans son rôle actuel, elle ne peut aller nulle part sans son équipe de protection, et c’est une contrainte énorme », rapporte le site du Daily Express. 9 Nos internautes ont du talent Les colonnes de Cergy (Val-d’Oise). WP/Wenn.com/Sipa premier ministre canadien]. » Une vidéo d’une discussion du jury de l’émission sur leurs similitudes physiques a été visionnée des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. Abdul Salam Maftoon a des chances raisonnables de l’emporter. Il fait partie des huit candidats à la prochaine série éliminatoire, diffusée jeudi. La finale aura lieu le 21 mars. Sa voix lui nri L11 minutes -e-s. avec 5 Mardi 15 janvier 2019 permettait jusqu’ici de subvenir difficilement aux besoins de sa famille, qui compte quatre enfants. La ressemblance entre le chanteur afghan et le Canadien n’est pas flagrante. 3 5 7 Un SDF à la rescousse On ne met pas cet œuf Du hockey sur glace d’un joueur de NFL dans le même panier à 1 700 m d’altitude Samedi, Jeff Allen et les Chiefs de Kansas City se sont qualifiés pour la finale de conférence NFL, en footballaméricain, en battant Indianapolis. Un match que le joueur aurait pu manquer. La voiture d’Allen s’est retrouvée piégée dans la neige, et il a fallu l’intervention de Dave Cochran, un SDF qui vit dans un van, pour le sortir de là. Jeff Allen a retrouvé son sauveur via les réseaux sociaux et lui a offert des billets pour le match de dimanche. Kylie Jenner n’est plus la détentrice du record du monde de la photo la plus aimée sur Instagram. L’influenceuse américaine a été battue par… un œuf. En fin de journée, la photo avait été likée par plus de 29 millions de personnes. Le cliché de l’œuf a été publié le 4 janvier sur le compte world_record_egg. Le post contenait également un message qui incitait les internautes à aimer l’image pour battre le précédent record (18 millions de « likes »). « Un moment extraordinaire sur la plus belle patinoire du monde ». Cinq potes, membres de l’équipe de hockey sur glace de Cauterets, ont trouvé un espace à leur mesure, le lac gelé de Gaube (Hautes-Pyrénées) perché à 1 700 m d’altitude. Au milieu de nulle part, les cinq gaillards se sont offert un petit match. « C’était un moment rare et intense », raconte Kim Mezaz, qui a posté une vidéo de ce petit exploit sur Facebook. 4 6 8 Une île mystérieusement Tous ces vols, Une pizza pour oublier cachée en Sibérie ça dépasse les bornes le « shutdown » ? Inutile d’essayer de visualiser l’île Jeannette en pleine mer de Sibérie orientale sur Google Maps, un point noir masque ce petit bout de terre. Si l’on peut croire qu’un incident technique est responsable de ce problème, certains internautes parlent déjà de complots obscurs, car l’île a d’abord appartenu aux Etats-Unis avant d’être revendiquée par les Russes. M. Lesavetier Cette photo nous a été envoyée par Martine Lesavetier (@bj_martine) Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https  : //www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles W. Kohsar/AFP Le département des Transports de l’Etat de Washington (Etats-Unis) a pris une décision radicale  : il a décidé de supprimer la borne kilométrique « 69 », fréquemment dérobée à cause de la symbolique sexuelle de ce nombre. Elle sera donc remplacée par une autre borne, marquée « 68.9 ». Depuis samedi, une vidéo est massivement relayée sur les réseaux sociaux. On y voit des grenades lacrymogènes lancées sur la place du Capitole à Toulouse, en plein acte 9 des « gilets jaunes », alors que l’hélicoptère de la gendarmerie se trouve juste au-dessus. « C’est l’hélico, vous avez la preuve », commente la personne qui filme. Pour plusieurs membres du mouvement, ces gaz ont bien été tirés depuis le ciel, agrémentés de tirs de lanceurs de balle de défense (LBD). En y regardant de plus près, il n’y a pas eu de tirs depuis l’hélicoptère. Grâce à d’autres vidéos prises au même moment, au même endroit, la page M. Schiefelbein/AP/Sipa Des contrôleurs aériens canadiens ont voulu se montrer solidaires de leurs homologues américains, qui ne recevaient pas leurs salaires. Le personnel du centre de contrôle d’Edmonton s’est ainsi cotisé pour acheter 300 pizzas à leurs pairs d’Anchorage (Alaska) et de Salt Lake City (Utah). Des grenades lacrymo n’ont 10 pas été jetées depuis un hélico Facebook « Fake Investigation » et l’AFP Factuel ont démontré que les tirs provenaient non pas du ciel, mais de l’autre côté de la place, où se trouvaient les forces de l’ordre équipées de lanceurs de gaz lacrymogène. Le fait que les grenades soient envoyées « en cloche » donne cette impression de tirs en provenance du ciel. Sollicitée par 20 Minutes, la préfecture de la Haute-Garonne a confirmé qu’un seul hélicoptère avait été mobilisé samedi, « avec pour unique but d’observer la manifestation ». A Toulouse, Béatrice Colin 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à contribution@20minutes.fr

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :