20 Minutes France n°2914 2 déc 2015
20 Minutes France n°2914 2 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2914 de 2 déc 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : attentats, des élections bouleversées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
28 Sports Nicolas Camus Paris, dernier espoir mondial pour le climat. Le coup d’envoi de la COP21 a été donné lundi, et on l’aura compris, tout le monde doit se sentir concerné. L’occasion de se pencher sur l’impact environnemental de la Ligue 1. Un terrain beaucoup moins défriché que la forêt amazonienne. Même si, depuis quelques années, les choses bougent  : un « manuel du match responsable » publié par l’Union des clubs professionnels de football en 2012, et une charte « Pour un football solidaire et responsable » signée par le foot français en 2013. Des pistes inexplorées « Absolument pas pris en considération il y a sept ans, ces sujets font maintenant partie des priorités des clubs », assure Nathalie Boy de la Tour. Et la directrice générale de la Fondaction du football de citer le tri sélectif, les gobelets réutilisables ou les nombreuses opérations de sensibilisation auprès du grand public menées par différents clubs. Attentive aux questions environnementales, donc, la L1 ? « Ce n’est pas la compétition sportive la plus écologique de France, c’est clair, tranche Jérôme Lacachaze, expert des questions sport et développement durable, qui interviendra lors de la journée qui y sera consacrée lors de la COP21, le 8 décembre. Les clubs compensent-ils leurs transports en avion ? Proposentils des produits bio, locaux ou durables dans leur buvette ? Je ne suis pas sûr. » Quid, par exemple, de leur bilan carbone ? Invités à le présenter, les clubs ont fait semblant de ne pas avoir vu. « Ce serait vraiment bien, pourtant, de savoir ce que ça représente », reprend Nathalie Boy de la Tour. Sa fondation s’était amusée à le faire pour le foot amateur. Résultat, 86 kg équivalent CO 2 - - tIbuieurg Mercredi 2 décembre 2015 ENVIRONNEMENT En marge de la COP21, « 20 Minutes » s’intéresse à l’impact de notre championnat La L1 se met au vert, doucementC. Paris/AP/Sipa Dans plusieurs stades comme au Vélodrome, le tri sélectif est pratiqué. par match. Sachant qu’il y en a environ 1000 par an, cela donne 86 000 tonnes équivalent CO 2 générés par l’organisation des matchs de foot sur un an. Si la L1 – dont la priorité est d’équilibrer ses comptes plutôt que de sauver la planète – décidait de se mettre au vert, quelques premières pistes de réflexion pourraient être explorées, selon Jérôme Lachaze. Intéresser les spectateurs à l’environnement de manière ludique, par exemple, créer un système de compensation carbone de la part des clubs ou développer un merchandising made in France. W L ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA $ACNÉ, À CuNSOMMER AVEC MODÉRATION.
20 Minutes Communication Pratique 29 INSITUTIONS Les conseils régionaux gèrent aussi bien les transports ferroviaires que la formation L’attractivité, c’est leur territoire Christine Ludwig Pour les questions de crèches et les logements, direction la mairie. Les aides familiales, elles, dépendent du département. Mais à quoi servent les conseils régionaux qui seront élus aux prochaines élections régionales, les 6 et 13 décembre ? « La fonction la plus connue est la gestion des lycées. Aussi bien les aspects administratifs que l’entretien des locaux ou la cantine. Mais le recrutement des enseignants et les programmes scolaires sont définis au niveau national », explique Guillaume Bernard, enseignant-chercheur et auteur de l’Instruction civique pour les nuls. Outre l’enseignement général, les conseils régionaux sont aussi chargés de la formation professionnelle, que ce soit pour l’apprentissage ou la formation continue. Ils administrent les centres de formation des apprentis (CFA) en décidant du nombre d’heures ÉLECTIONS RÉGIONALES de cours attribuées à chaque centre. « Les conseils régionaux s’occupent de plusieurs centaines de CFA, avec qui ils ont passé des conventions », ajoute Jean-Luc Bœuf, professeur à Sciences-Po Paris et spécialiste de la décentralisation. JE VOTE AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES F. Durand/Sipa Les centres de formation des apprentis (CFA) dépendent des régions.. Un réseau quadrillé Une compétence qui s’inscrit dans la volonté de créer des pôles de compétitivité à travers la France. « Ce sont des endroits sur le territoire où les formations proposées sont complémentaires avec les entreprises qui y sont implantées. Ces pôles sont particulièrement dynamiques. On peut par exemple penser au secteur de l’aéronautique qui est particulièrement développé dans la région de Toulouse », précise Guillaume Bernard. Car les régions distribuent également les aides financières aux entreprises présentes sur leur territoire. Une façon pour elles d’encourager directement le développement économique au niveau local. Organiser les transports Les régions sont aussi responsables des transports, qui participent aussi à l’attractivité de la région. « Elles gèrent l’ensemble du réseau des Trains express régionaux (TER) », ouijevote.fr 6-13 DÉCEMBRE 2015 Développement économique, TER, lycées, formation professionnelle... À chacun sa raison d'aller voter aux élections régionales les 6 et 13 décembre 2015. #OuiJeVote souligne Jean-Luc Bœuf. Avec la SNCF, les conseils régionaux déterminent les trajets, le nombre de liaisons ainsi que les différents tarifs. Une autre façon d’œuvrer à la compétitivité du territoire. Ainsi, « les entreprises viendront plus s’implanter si celui-ci est bien aménagé », conclut Guillaume Bernard. W LES 613 DÉCEMBRE 2015 41>"..0 eelif P.rarera,Y{ RÉPUBLIWB FlaNÇAISE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :