20 Minutes France n°2878 18 sep 2015
20 Minutes France n°2878 18 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2878 de 18 sep 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 38

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : fou du patrimoine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
week end STÉPHANE BERN L’animateur présente « Sauvons nos trésors » samedi à 20 h 55 sur France 2 « Les pierres continuent de parler » Propos recueillis par Clio Weickert Stéphane Bern veut mobiliser les Français. Samedi sur France 2, en direct du palais de L’Elysée et de l’hôtel de la Marine, il présente « Sauvons nos trésors », un programme pour sensibiliser à la sauvegarde de notre patrimoine. Parrainées par neuf personnalités (Maud Fontenoy, Philippe Candeloro, etc.), neuf bâtisses en péril seront présentées au cours de la soirée. Et les téléspectateurs pourront voter afin d’attribuer à trois d’entre elles une bourse de 10 000 € . Cette nouvelle émission de sensibilisation émerge-t-elle de votre propre initiative ? Absolument. Depuis toujours, je porte ce projet de refaire une émission pour défendre les trésors du patrimoine qui sont menacés de destruction et de déshérence. D’une part, parce que les dotations de l’Etat ont cessé dans les régions et dans les collectivités locales. Et d’autre part, parce que les familles qui avaient ce patrimoine n’ont plus les moyens de l’entretenir. Il y a donc urgence selon vous ? Oui, parce qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat, et que les particuliers n’ont plus les moyens. Mais c’est aussi une poule aux œufs d’or. 86 millions de visiteurs viennent en France pour voir notre patrimoine. Mais on les envoie tous au château de Versailles. Le patrimoine culturel représente 60 milliards d’euros du PIB, c’est une industrie qui marche et qui n’est pas délocalisable. Les pouvoirs publics ne l’assument pas parce qu’on ne veut pas être un musée à ciel ouvert. La possible disparitionde ces trésors en périlmenace-t-elle l’humanité ? Quand les langues se taisent, les pierres continuent de parler. Mais quand elles ne sont plus là, si les témoignages de ce qu’a été notre histoire disparaissent, c’est la barbarie qui s’installe ! Et on se met à craindre tous ceux qui donnent l’impression de menacer notre identité. Mais avec une bonne connaissance de notre histoire multiculturelle, avec nos racines bien visibles sous nos yeux, tous ces migrants sont davantage à même de s’intégrer. Car on s’intègre par la langue, mais également par la culture et par l’histoire. Je suis pour la démocratisation féroce et pour l’accessibilité de la culture, de l’histoire et de la beauté au plus grand nombre. W #Jevote #LouisAguiLAr #voLiN samedi 19 septembre samedi à 19 partir septembre de 18h #soshinrockslab Stéphane Bern (en haut) s’attache à protéger le patrimoine. A Saint-Denis, (en bas), on hésite à reconstruire la flèche détruite de la basilique. Faut-il reconstruire la flèche de la basilique de Saint-Denis ? Les Journées européennes du patrimoine ont beau être placées sous le thème du XXI e siècle, beaucoup d’amateurs ont toujours le regard tourné vers le passé. Surtout quand une question redevient d’actualité  : « Faut-il faire renaître les monuments détruits de leurs cendres ? » Alors qu’on inaugure vendredi la façade rénovée de la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), après trois ans de travaux, certains WEEK-END. A Berne, en Suisse, sur les pas d’Albert Einstein. HIGH- TECH. Les annonces de Namco Bandai au Tokyo Game Show. STYLE. On se met au Tea time à l’occasion de la Coupe du monde de rugby. CULTURE. Loana, marraine de la Nuit des Publivores.. TV-MÉDIAS. Lancement de la saison d’« On n’est pas que des cobayes ». Et tout notre cahier week-end sur www.20minutes.fr. rêvent d’aller plus loin et de voir réapparaître la plus haute flèche de la nécropole des rois de France. Démontée il y a 150 ans après avoir été endommagée par la foudre, elle n’a jamais été reconstruite depuis, alors que ses pierres, numérotées, attendent. L’académicien Erik Orsenna estime que la réapparition de la flèche de la basilique de Saint-Denis serait « une formidable manière d’enseigner l’histoire et de parler de tout un pan de l’identité française ». « Le passé est mort » « Non ! », rétorque l’inspecteur général des Monuments historiques Olivier Poisson. « Le passé est mort et nous n’avons pas à revenir aujourd’hui sur l’histoire de cette flèche qui avait été démontée par nos prédécesseurs », a-t-il expliqué à l’AFP. La disparition de la flèche fait Vendredi 18 septembre 2015 partie de l’histoire du monument auquel il ne faut pas toucher. Estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros, le financement du projet serait assuré par des mécènes privés et par l’organisation de visites sur le chantier. « Il est tellement rare de voir des villes investir dans le patrimoine qu’on aurait tort de s’en priver », a fait valoir un architecte du ministère dans Le Parisien cet été. W Stéphane Leblanc F. Guillot/AFP France Télévisions
C&A France SCS – 122 rue de Rivoli 75001 PARIS – RCS Paris - 662 051 275. 39 € Poncho today’s look is * OFFRE EXCLUSIVE - SAMEDI 19 SEPTEMBRE -20% sur *le look du jour est -20% la collection Femme** dans vos 4 magasins parisiens C&A Rivoli, Haussmann, Madeleine et Montparnasse **Offre valable (par escompte de caisse) samedi 19 septembre 2015 sur toute la collection Femme dans les magasins C&A Rivoli, Haussmann, Madeleine, Montparnasse uniquement. Non cumulable avec toute autre promotion en magasin et tout coupon de réduction. Les achats réalisés avec cette offre sont remboursables dans tous les magasins C&A et échangeables dans les magasins C&A Rivoli, Haussmann, Montparnasse et Madeleine uniquement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :