20 Minutes France n°2748 14 nov 2014
20 Minutes France n°2748 14 nov 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2748 de 14 nov 2014

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : un marché illimité d'offres de produits et de services.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
8 Monde 20 secondes Canada Le suspect d’un attentat à Paris va être extradé La Cour suprême du Canada a refusé jeudi de se saisir du dossier d’extradition d’Hassan Diab, principal suspect de l’attentat de la rue Copernic à Paris en 1980, qui avait fait quatre morts. Ce Libano-Canadien de 60 ans va par conséquent pouvoir être remis à la France. égypte La marine prise d’assaut L’Egypte était sans nouvelles jeudi de huit militaires, portés disparus dans une attaque contre un de ses navires en Méditerranée, qualifiée de « terroriste » par les autorités. Le contexte est, de plus, tendu au Caire, après l’explosion d’une « bombe assourdissante » qui a semé la panique jeudi dans un wagon de métro. Bérénice Dubuc Centrée sur les moyens de relancer la croissance, la réunion des vingt pays les plus riches de la planète (G20), ce week-end à Brisbane (Australie), risque d’être assombrie par les conflits en Ukraine et en Syrie. Lors de ce sommet, la communication non verbale des participants sera scrutée, en particulier entre Barack Obama et Vladimir Poutine. L’occasion de revenir sur les poignées de main les plus commentées durant ces réunions. V nicolas Sarkozy snobé. Lors du G20 de Londres, en avril 2009, au moment de se mettre en place pour la traditionnelle « photo de famille » officielle, le président américain Barack Obama passe devant son homologue français, Nicolas Sarkozy, sans le regarder. Pire, sans même le saluer, alors qu’il fait signe à plusieurs chefs d’Etat avant de se placer. V Le « vent » de Michelle Obama. En septembre 2009, alors qu’elle vient d’embrasser les autres dirigeants venus à Pittsburgh (Etats-Unis) pour le sommet, la Fisrt Lady, Michelle Obama, Vendredi 14 novembre 2014 dipLOMatie Le sommet a lieu ce week-end à Brisbane, en Australie Les poignées de main les plus gênantes du g20 W. McNamee/Pool-CN/Newscom/Sipa Silvio Berlusconi face aux Obama. « Une réponse courte  : non. » Le porteparole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, a nié jeudi la présence de soldats russes dans l’est de l’Ukraine. L’Otan a pourtant confirmé cette semaine l’entrée de troupes et matériels russes dans cette zone, accréditant les accusations portées par Kiev vendredi dernier. Un célèbre journaliste de la télévision ukrainienne, Andriï Tsaplienko, a même écrit Sur 20minutes.fr à VOir Les vidéos des rencontres fait bien comprendre à Silvio Berlusconi ce qu’elle pense de lui – et peut-être de la sortie récente du dirigeant italien sur la couleur de peau de son président de mari. Elle lui tend la main. V Barack Obama et Vladimir poutine contraints au dialogue. En septembre 2013, lors du G20 de Saint- Pétersbourg, Vladimir Poutine et Barack Obama s’opposent sur la stratégie à mener en Syrie et à propos du cas Snowden, que la Russie vient de refuser d’extrader. Les deux chefs d’Etat sont pourtant obligés de se serrer la main devant les caméras. Cette poignée de main va durer une petite dizaine de secondes, et les deux leaders vont échanger quelques mots, mais l’ambiance est plutôt tendue, et les regards, acérés. W Ukraine La russie nie l’envoi de troupes Des soldats prorusses jeudi à Donetsk, principal fief des séparatistes. jeudi sur sa page Facebook qu’un responsable séparatiste, piégé au téléphone par des soldats ukrainiens, avait indiqué qu’une offensive rebelle était prévue pour dimanche. W Sur 20minutes.fr en direCt Suivez l’évolution de la situation M. Kahana/AFP
I. Harsin/Sipa Economie 9 La société Compin, qui fabrique des sièges de métro, a été labellisée. CONSOMMATION L’appellation « Origine France Garantie » a trouvé sa place Le label peut faire le beau Céline Boff Comment être sûr d’acheter made in France ? Si vous êtes à Paris ce week-end, il suffit de faire un tour à MIF Expo, le salon des objets fabriqués dans l’Hexagone, Porte de Versailles (15 e). Pour les autres, il n’y a qu’une solution, traquer les articles estampillés « Origine France Garantie » (OFG). Trois ans après son lancement, ce label a été apposé « sur plus de 1 200 types de produits », se réjouit le député Yves Jégo (UDI), son créateur. Parmi les gammes déjà certifiées, figurent certaines glaces Häagen-Dazs, plusieurs voitures Peugeot ou de l’électroménager Brandt, mais aussi des centaines d’articles développés par quelque 400 PME. Pour décrocher le sésame, « le produit doit être fabriqué en France et au moins 50% de son prix de revient doit être français », rappelle Yves Jégo. Mais certains reprochent à ce label d’induire les consommateurs en erreur, en les Sur 20minutes.fr TÉMOIGNEZ Quels produits français achetezvous ? Pour quelles raisons ? Ecrivez à contribution@20minutes.fr. laissant penser qu’ils consomment un produit 100% français. « Mais un tel produit n’existe pas, sauf si c’est un fruit ou un légume », se défend Yves Jégo. Recrudescence de la fraude Selon le député, un « nombre croissant de sociétés veulent décrocher l’appellation, car elle représente un outil de différenciation auprès des consommateurs ». C’est par exemple le cas de Lafuma Mobilier, qui reçoit son label ce vendredi. « Alors que nos concurrents sont majoritairement des importateurs, nous fabriquons en France. Nous devons le faire savoir, avance Arnaud Du Mesnil, le directeur général de la marque. Ce label nous permettra aussi de nous développer à l’international, où les produits français sont très recherchés, parce qu’ils sont perçus comme étant de bonne qualité et de bon goût. » Pour Yves Jégo, « OFG est un véritable outil d’intérêt général ». Mais l’élu s’inquiète de la recrudescence de la fraude au « fabriqué en France ». Et prépare une proposition de loi sur ce sujet. En attendant, « les consommateurs doivent se méfier des drapeaux bleu-blancrouge qui fleurissent sur les articles. Le seul gage du made in France, c’est le label », martèle-t-il. W Lire aussi en page Style



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :