20 Minutes France n°2577 13 déc 2013
20 Minutes France n°2577 13 déc 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2577 de 13 déc 2013

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux prophètes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
36 ■Sports 20 Propos recueillis par Bertrand Volpilhac C’est la première grosse performance de l’équipe de France version Alain Portes. Avec leur nouveau sélectionneur, les Bleues ont battu mercredi le Monténégro (17-16), vice-champion olympique, et se sont qualifiées avant même leur dernier match de poule face à la Corée du Sud pour les 8 es de finale. Un premier pas encourageant, même s’il « ne faut pas s’enflammer », estime la pivot Nina Kanto. Cette victoire à l’arraché face au Monténégro peut-elle donner confiance à ce groupe ? Pour nous, chaque victoire est à savourer, car on ne sait pas comment on se situe dans le contexte international. On ne peut pas dire on est meilleures ou moins bonnes que telle ou telle équipe. Notre objectif, c’est apprendre secondes FOOTBALL Falcao « très content » à Monaco « Je n’ai pas de problème avec l’entraîneur, juste ma cuisse, a expliqué l’attaquant colombien, dont l’absence commençait à intriguer. Il me reste cinq ans de contrat, et je suis très content ici. » Des rouges en moins ? L’UEFA s’est prononcée jeudi en faveur de l’abolition de la règle de la « triple peine » en cas de faute du dernier défenseur dans la surface de réparation (pénalty, carton rouge et suspension) et va demander que seul un carton jaune soit appliqué. NATATION Morozov, roi du sprint Le Russe Vladimir Morozov a remporté le 50 m nage libre des championnats d’Europe en petit bassin, jeudi. BASKET Meacham, l’anti-star de Nanterre Son français est aussi hésitant que son jeu est rassurant. « J’essaie parle français (sic) », sourit l’Américain, fier de son petit effet, mais beaucoup plus à l’aise lorsqu’il mène le jeu de la JSF. Depuis un an et demi, il dirige le navire nanterrien qu’il a conduit au titre de champion en juin dernier, puis en Euroligue cette saison. Si le club est encore en course pour le Top 16, avant un déplacement à Kiev, vendredi soir, il le doit en partie à son numéro 14. Un destin inespéré pour un joueur qui avait pris sa retraite à l’été 2012, à 27 ans, après une saison décevante chez le voisin du Paris Levallois. Sentant la bonne affaire, Pascal Donnadieu a alors sauté sur son téléphone pour le relancer. « Je l’adorais quand il était au PL. La philosophie du club lui plaisait », indique le coach de Nanterre, qui a fait pression sur son ancien compagnon de chambre, Philippe Da Silva (un ex de Nanterre), pour le faire revenir sur sa décision. « J’ai réalisé que je pouvais encore jouer. Le jeu me manquait », poursuit Trenton Meacham, après une coupure pendant laquelle il s’est « nettoyé la tête. » Une saison et demie plus tard, ses John Dixon/AP/Sipa coéquipiers saluent un joueur exemplaire. « C’est le joueur rêvé pour un coach, indique Jérémie NZeulie. Il travaille dur pour s’améliorer. » Sans jamais la ramener, chose rare chez les Américains de Pro A. « On me dit que je n’ai pas la mentalité américaine ? J’essaie de me voir comme un leader, d’aider, encourager ces gars », poursuit Meacham, qui garde dans un coin de sa tête des rêves de NBA. W R. S. Trenton Meacham, en 2007. Vendredi 13 décembre 2013 NINA KANTO La pivot des Bleues se félicite de l’élan nouveau donné à l’équipe de France « Le danger vient de partout » à chaque rencontre. Enchaîner deux grosses performances d’un jour à l’autre, c’est déjà un signe de maturité et c’est de bon augure pour la suite. C’est un moment fort qu’on retiendra. Elle vous offre malgré tout de nouvelles perspectives dans ce Mondial… On ne sait pas si demain on gagnera encore. Ce qui est magnifique, c’est que cette équipe est homogène, le danger vient de partout et est différent à chaque moment du match. C’est très difficile à contrer pour nos adversaires et c’est ce qui m’excite vraiment dans cette aventure. Il n’y a pas de star, il n’y a pas de statut, tout le monde doit se battre pour avoir du temps de jeu. On a l’impression que vous la jouez modeste, alors que vous êtes parmi les favorites de ce Mondial… Non, on n’est pas dans les favorites. Ça, ce sont les médias. Il ne faut pas s’enflammer ou dire qu’on peut être championnes du monde sous prétexte Pillaud/Sportissimo Nina Kanto a été décisive contre le Monténégro, jeudi soir. qu’on a battu le Monténégro ou les Pays-Bas. Laissez-nous vivre notre aventure, en gardant les pieds sur terre et on verra où ça nous mènera. Si on sort de ce Mondial en ayant progressé et en ayant commencé à écrire les premières lignes d’une nouvelle victoire, peu importe le classement, je serai contente. W L’effet Alain Portes ? « Il a réussi à apporter quelque chose de nouveau auquel tout le monde a adhéré, raconte Kanto à propos du nouveau sélectionneur. Il a réussi à décomplexer les nouvelles joueuses. » LE CHIFFRE 5 e place pour les relayeuses françaises du 4 x 6 km en biathlon, jeudi, au Grand-Bornand. C’est l’Allemagne qui l’a emporté devant l’Ukraine et la Norvège. FOOTBALL Hollande reste prudent Le président de la République, François Hollande, en visite au Brésil, a déclaré jeudi que « ça serait déjà pas mal » que l’équipe de France « arrive à Brasilia », ce qui signifierait que les Bleus auraient réussi à franchir le 1er tour du Mondial 2014. Il inaugurait le site d’une future école maternelle française dans la capitale brésilienne avant d’aller rencontrer son homologue Dilma Rousseff. Les Bleus pourraient disputer leur 8 e de finale à Brasilia s’ils terminent en tête de leur poule. W



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :