100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov/déc 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : Countryman, l'esprit Mini aux frontières du crossover...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 automobile européen. La gamme s’étoffe avec les versions sportives de la 124 et de la 132 - modèle du segment supérieur qui vient occuper la place de la 1500. L’organisation de la Fórmula 1430, réservée aux monoplaces équipées du moteur à double arbre à cames de la populaire berline, démontre l’attachement du constructeur à la compétition. Durant ces années, les 1430- 1800 officielles pilotées par Antonio Zanini et Salvador Cañellas, signent les 3ème et 4ème places du mythique Rallye de Monte Carlo (1977). Attentive aux tendances de l’industrie automobile, SEAT mise sur la traction avant pour la nouvelle 127, son premier véhicule polyvalent de type tout à l’avant (moteur et transmission), lancé en 1972 ; elle ajoute rapidement une version de quatre et cinq portes de création nationale, sans équivalent italien. Le Centre Technique de Martorell, inauguré en 1975, naît de la nécessité de développer des produits différents et spécifiques. C’est là que vont être conçues la SEAT 133, premier design original de la marque, réalisée à partir de la plateforme de la 850, qui sera même fabriquée sous licence en Argentine et en Égypte ; ainsi qu’un moteur spécifique, le 1.010 cc de 52 ch équipant la 127 Especial ; et l’audacieux 1200/1430 Sport, conçu en collaboration avec la société Inducar. Ce coupé, qui impressionne encore aujourd’hui, est rapidement baptisé Bocanegra, en raison de son masque en plastique qui entoure les phares et la calandre du radiateur, toujours noire, indépendamment de la couleur de la carrosserie. Le réseau officiel dépasse le millier de concessionnaires lorsque la quatre millionième SEAT sort de l’usine. De nouveaux modèles sont introduits - 128, 131, Ritmo - et les modèles existants sont restylés - 127, 132. Cependant, la situation financière est difficile. Le bilan de 1978 affiche des pertes de 10 374 millions de pesetas, avec une production de 288 487 véhicules. Fiat rachète en deux ans jusqu’à 81% des actions. Les années 80 Une décennie d’incertitudes, de difficultés financières qui pousse la marque espagnole à se réinventer avec les Ronda, Malaga, Marbella, Ibiza. L’entreprise se rapproche déjà du Groupe Volkswagen en signant un accord pour la distribution des modèles Audi et VW dans son réseau commercial et pour la production de la Polo/Derby et de la Passat/Santana en Espagne. Une première étape d’une union qui s’avèrera très fructueuse. Mais l’icône des 80’, c’est la dynamique et ambitieuse Ibiza. La 1ère voiture de tourisme véritablement nationale créée par SEAT, dont le design signé Giugiaro et la mécanique, œuvre de Porsche, donnent tout son sens au slogan : « la plus latine des allemandes ». La décennie s’achève mieux qu’elle n’avait commencé, avec des records de production battus, le retour des profits et la construction d’une usine ultra moderne à Martorell qui deviendra le principal centre de production de la marque. Les années 90 Pleinement intégrée dans le conglomérat allemand, Seat accélère le développement de sa nouvelle gamme. À travers ses concept cars, elle dévoile les traits du 1er modèle de l’ère VW : la Toledo, présentée en 1991 au Salon de Barcelone, une berline signée Giugiaro. En 1995, le prototype du monospace Alhambra (jumeau des VW Sharan et Ford Galaxy) précède l’arrivée de 2 dérivés Ibiza : la Cordoba SX 2 portes et la fourgonnette Inca ; tandis que la première des Ibiza Cupra sportives est lancée l’année suivante. L’année 1997 sera celle de l’Arosa, première sous-compacte, et de la Cordoba Vario, un break polyvalent. Genève de 1999, la marque présente le concept car Fórmula et la Toledo Cupra V6 ! Les années 2000 La ligne dynamique proposé par Walter da Silva, le nouveau chef du design, va poser les bases stylistiques de la marque pour les concepts Salsa et Tango. La gamme fait également l’objet d’amélioration : la Leon s’enrichit des versions TDI 150 ch, Cupra, Cupra R, FR, l’Alhambra et l’Arosa sont restylées et la 3ème génération de l’Ibiza sort de sa réserve avec la série limitée Cupra R ! La compétition redevient une ressource fondamentale. Les centaines de victoires que la marque a remportées en rallye ou sur circuit, tout au long de son histoire, constituent un patrimoine enviable. Ainsi, presque tous les modèles proposent les versions sportives Cupra R et FR, y compris la nouvelle Altea. L’Ibiza dépasse les 4 millions d’unités. D’autres variantes s’ajoutent à la gamme, qui évolue en suivant les dernières tendances du marché et la nouvelle Ibiza SC SportCoupé Bocanegra, fait un joli clin d’œil au passé. Par ailleurs, la nouvelle Exeo présentée au Salon de Paris de 2008 représente l’entrée de la marque espagnole dans le segment dénommé semipremium. La Seat Ecomotive est devenue une marque pour les véhicules économiques de la gamme, avec en point d’orgue, la Leon Twin Drive Ecomotive, associant un moteur à combustion couplé à un moteur électrique à technologie « plug-in ». Une promesse attendue pour 2014… Classic
La Sociedad Española de Automóviles de Turismo incarne à la fois le passé, le présent et le futur de l’industrie automobile espagnole. 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :