100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov/déc 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : Countryman, l'esprit Mini aux frontières du crossover...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 « la plus latine des allemandes »
Classic SEAT 60 ans de succès et pas une ride… Avec une histoire riche d’événements, le constructeur automobile espagnol peut aujourd’hui être fier de son caractère distinctif, avec une gamme de modèles dynamique, appuyée par une technologie avancée et un design fort. Depuis sa fondation le 9 mai 1950, Seat a fabriqué plus de seize millions de véhicules. Et au regard du Concept IBE présenté au dernier Mondial de l’Automobile de Paris, le futur s’annonce radieux : un « sport coupé compact », mixant plaisir de conduite et mobilité électrique…Il y a de quoi être optimiste ! D’autant que le dessin de ce celui-ci met en perspective la prochaine génération Seat en matière de design. Flash-back… La Sociedad Española de Automóviles de Turismo incarne à la fois le passé, le présent et le futur de l’industrie automobile espagnole. À l’après-guerre, le parc automobile ibérique est précaire : pas d’usines en activité, des besoins en transport personnel à peine couverts par les motocyclettes et les microvoitures équipées d’un moteur de moto. Après des tentatives infructueuses, le projet SEAT, porté par le gouvernement et un conglomérat d’investisseurs privés, prend corps en 1948. Les contacts avec différents constructeurs étrangers aboutissent à un accord avec Fiat. Les années 50 Au printemps 1950, l’usine fraîchement construite sur des terrains près du port de Barcelone, occupe une surface de 20 ha, au cœur du centre névralgique de la production automobile du pays (Hispano- Suiza, Elizalde, Ford Motor Ibérica, General Motors Peninsular). Trois ans plus tard, la chaîne de montage donne le jour à la 1400 A : une imposante Sedan à propulsion arrière avec moteur avant de quatre cylindres et 44 ch, équivalant à l’actuelle Exeo. Un an après, la production annuelle frôle les 3 000 unités - avec près de 100% de composants nationaux. En 1957, Seat lance la 600, qui met pratiquement le pays sur 4 roues. La recette ? Une vraie voiture, avec son 4cylindres, ses portes métalliques, ses sièges pour quatre personnes et même le chauffage… Les commandes dépassent les 100 000 dès la première année, le succès est total ! Les années 60 L’Espagne est en pleine essor économique et l’agriculture est progressivement remplacée par de nouveaux secteurs tels que le tourisme et les services, où l’automobile va jouer un rôle crucial. La 1400 A initiale a été renouvelée à deux reprises ; sa dernière version, la 1400C, préfigure la future Seat 1500, la berline de référence sur le marché durant de nombreuses années, largement utilisée par l’administration de l’État pour tous types de services (véhicules officiels, véhicules de police, ambulances, etc.), et également comme taxi. Les sorties familiales du week-end se généralisent. Des lotissements fleurissent un peu partout. Et la 600 devient ce que la Renault 4 ch est à la France, les Fiat Topolino et 500 à l’Italie, la Mini au Royaume-Uni et la Coccinelle à l’Allemagne : la voiture du peuple. Seat consolide alors son réseau de distribution. La gamme s’étoffe en 1967 avec l’arrivée de la 1500 Familiale, la 800 -version 4 portes de la 600 - et la 850 ; parallèlement la société FISEAT est créée pour permettre aux clients d’accéder plus facilement au financement lors de l’achat d’un véhicule. 1968, la fabrication de la nouvelle 124 débute, la société emploie 20 000 personnes et sa production annuelle s’élève déjà à 200 000 véhicules. La millionième Seat – une 124 jaune - sort des chaînes. L’année d’après, la 1430, et sa version familiale 124, font leur entrée sur le marché, avec un niveau de qualité, des performances et des prix abordables qui les placent directement au top 10 des ventes. Les années 70 Seat récolte alors les fruits de la croissance du pouvoir d’achat de la société espagnole. En 1971, la firme devient la plus grande entreprise industrielle d’Espagne et, en 1974, avec des recettes qui atteignent un peu moins de mille millions de dollars, elle devient le huitième constructeur 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :