100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
100% Esprit Auto n°8 nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov/déc 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : Countryman, l'esprit Mini aux frontières du crossover...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 MINI Countryman Esprit MINI es-tu là ? Premier SUV de la marque, le Countryman poursuit la politique d’effet de gamme souhaité par le constructeur. Plus grand, plus haut et doté de 4 portes latérales, ça n’est pas « une » Mini telle qu’on l’imagine. Est-elle moins surprenante ou désirable pour autant ? Pas si sûr… Voilà donc que pour ne pas sombrer dans le « syndrome 911 » - monoculture bien connue chez Porsche - MINI enrichit sa famille d’une 4ème variante et s’ouvre de nouveaux horizons. Sir Alec Issigonis, papa de la Mini originelle, n’y avait pas pensé lui-même : un crossover… Le Countryman devient ainsi le premier modèle de la marque à offrir 4 portes, une position assise légèrement rehaussée et la capacité d’accueil allant jusqu’à 5 personnes. A condition de ne pas dépasser un « petit » 36… Ca tombe bien, la Mini a toujours été plutôt calibrée pour les tailles mannequins ! A l’extérieur, la signature stylistique de la marque évolue avec des dimensions accrues et une garde au sol plus importante. Les traits distinctifs de la berline, tels que la ligne de toit, la calandre hexagonale, les grands projecteurs encastrés dans le capot moteur, le pourtour des répétiteurs latéraux des clignotants, les passages de roue volumineux ainsi que les optiques arrière ont été réinterprétés. Bref, cette transposition de style à un nouveau segment auto, présente ce crossover comme une nouveauté, à l’identité MINI toujours visible, n’en déplaise aux puristes. L’habitacle s’inscrit dans cet état d’esprit en intégrant de nouveaux éléments esthétiques et fonctionnels. La position assise légèrement rehaussée facilite l’accès à bord et optimise la vue sur la route. Dommage que certains plastiques employés - pour conforter l’aspect baroudeur ? - soient en deçà de ceux présents dans la Mini « classique » ; pas tant que l’aspect granuleux de la planche de bord soit choquant ; mais il semble regrettable qu’une Mini quelle qu’elle soit – premium oblige… – laisse passer la présence de bagues de couleur autour de l’instrumentation centrale ou des sorties d’air, avec si peu de cachet. Un « détail » de journaliste, au regard de ce qui peut se faire ailleurs… D’autant que l’auto affiche d’autres atouts. Comme ce rail central longitudinal qui traverse l’habitacle et ouvre de nouvelles possibilités de personnalisation : porte lunettes, vide-poches, porte-gobelet, lecteurs audio externes, etc. Une vraie bonne idée avec autant d’éléments clipsables qui peuvent être fixés à tout endroit. En standard, l’auto est définie en 4 places. Les sièges arrière sont alors réglables séparément ou dans un rapport de 60/40 ; la banquette arrière à 3 places, disponible en option sans supplément, propose un rapport de 40/20/40. Quant au volume du coffre il passe de 350 à 1170 dm3, selon la configuration choisie. Sous le capot, le client peut choisir entre 3 moteurs essence et 2 diesels allant de 90 ch à 184 ch, aux normes antipollution Euro 5. En alternative à la boîte mécanique 6 vitesses, les versions essence reçoivent une boîte auto à 6 rapports Steptronic. Enfin, les Cooper S et Cooper D peuvent être équipés de la transmission intégrale permanente MINI ALL4, optionnelle. C’est le cas de notre Cooper D d’essai, armé du bloc 1.6 de 112 ch dernière génération, délivrant le couple de 28,2 mkg à 1 750 tr/mn. Volontaire à souhait, il aligne le 0 à 100 km/h en 10,9 secondes, pour atteindre les 180 km/h en pointe. Le tout avec une conso mixte donnée à 4,4 l/100 km et des émissions de CO2 de 129 g/km. Sur la route, le Countryman est convainquant, merci le système de contrôle dynamique de la stabilité DSC. Même si une tendance au roulis se fait sentir passés les 120 km/h. Mais, y a-t-il beaucoup de routes ouvertes au-delà de cette vitesse sur le département ? Tant mieux, car le freinage semble un peu en deçà des performances de l’auto. Pour autant, si l’effet « kart » façon Mini n’est plus aussi probant, c’est au bénéfice du confort et de l’habitabilité, de loin supérieures avec ses petites sœurs. En ville et pour se garer, il sera question de se formater à ce nouveau gabarit. Car si tout rappelle la Mini, ce dernier est plutôt « maxi » ! En résumé, avec le Countryman, la Mini devient grande et rationnelle, tout en conservant l’identité forte de la marque. De quoi grandir en même temps qu’une partie de sa clientèle, tout en allant en chercher une nouvelle. Les puristes, eux, resteront les gardiens du temple, pour que vive la légende… et c’est très bien ainsi. Drive shot Essai local 97 1 Fiche technique MINI Cooper D Countryman All4 Carrosserie : Berline 5 portes Cylindrée : 1598 cm3 Régime moteur : 1750 tr/mn Couple maxi : 28,2 mkg Roues motrices : Traction Avant Boîte de vitesse : Manuelle 6 rapports Pneumatiques : 205/60 R16 Direction : A Assistance électrique Diamètre braquage entre murs : 11,6 m Freins AV : Disques ventilés Freins AR : Disques ABS : 1 Train AV : essieu monoarticulé à jambes de suspension McPherson, effet antiplongée Train AR : essieu multibras à bras longitudinaux de construction légère en aluminium Longueur hors tout : 4,097 m Largeur hors tout : 1,789 m Hauteur : 1,561 m Empattement : 2,595 m Coffre : 350 dm3 Réservoir : 47 l Poids à vide/PTAC : 1310/1780 kg Vitesse maximale : 185 km/h 0 à 100 km/h : 10,9 s Consommations mixte : 4,4 l/100 km Emissions de CO2 : 129 g/km à partir de 25 000 euros Modèle d’essai : 30.000 euros
Le Countryman devient le premier modèle de la marque à offrir 4 portes 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :