100% Esprit Auto n°7 sep/oct 2010
100% Esprit Auto n°7 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : A1, la petite Audi avec un grand A

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Smart Fortwo Electric Drive Le ville en vert Produite depuis 2009, cette 2ème génération de la puce des villes « écolo » est dotée d’une batterie lithium-ion très performante logée entre les essieux qui lui permet de conserver intégralement son astucieuse habitabilité… pour deux. En 1998, Smart a révolutionné la mobilité urbaine avec la Smart Fortwo et son concept inédit. Aujourd’hui, en étant le 1er constructeur à commercialiser un véhicule électrique de série, Daimler est à la pointe dans le domaine de l’électromobilité. Une évolution logique de la marque, dont la flotte est déjà la plus sobre du marché. Un plaisir de conduire inédit L’arrière abrite donc un moteur électrique d’une puissance de 30 kW et de 120 Nm de couple, disponibles dès le démarrage - 0 à 60 km/h en 6,5 secondes – soit l’équivalent d’un modèle essence. De quoi offrir de belles accélérations et une agilité élevée. L’auto peut être rechargée à partir d’une prise de courant domestique et son autonomie lui permet de parcourir près de 135 kilomètres. Des études ont montré que la distance moyenne parcourue dans les zones urbanisées est de 30 à 40 kilomètres par jour. Le temps de charge correspondant n’est que de trois heures. Sa batterie lithium-ion innovante, offre des avantages déterminants par rapport aux autres types de batteries, notamment une puissance supérieure, des temps de charge réduits, une durée de vie plus longue et une extrême fiabilité. Logée dans le soubassement, entre les essieux, là où l’on trouve habituellement le réservoir, elle n’empiète pas sur l’habitabilité du véhicule dont l’habitacle et le coffre ont exactement les même dimensions que sur une version propulsée par un moteur thermique. La Smart Fortwo electric drive étant conçue pour se déplacer en ville, sa vitesse maximale est limitée à 100 km/h. Compte tenu de la courbe de puissance du moteur électrique, un rapport de démultiplication fixe suffit. Résultat : pas besoin de passer les vitesses, ce qui constitue un gros avantage dans les rues encombrées de la ville. Pour les marches arrière, le sens de rotation du moteur est inversé. Une vraie voiture, facile à conduire : on s’installe, on met le contact et c’est parti ! Une électronique optimisée Un système de gestion spécial veille au bon fonctionnement de la batterie en contrôlant en permanence la tension, le courant et la température. Lorsqu’un de ces paramètres atteint un seuil prescrit, l’électronique réduit la puissance de manière pratiquement imperceptible pour éviter toute surcharge. Une électronique qui surveille également le processus de charge et commande l’affichage de la capacité, le chauffage et la climatisation afin de limiter au maximum les contraintes pour la batterie. Les conducteurs malins peuvent ainsi préclimatiser leur voiture à la maison tant qu’elle est en recharge – une fonction de confort proposée en exclusivité par Smart. Un équipement complet Reposant sur la base d’un coupé/cabrio en version d’équipement haut de gamme, cette Smart comprend la climatisation avec contrôle automatique de la température et fonction de préclimatisation, la direction assistée électrique, les lève-vitres électriques, les rétroviseurs extérieurs électriques dégivrants, un volant cuir à deux branches, un pommeau de levier de vitesses en cuir et des jantes en alliage léger à 12 branches. Les modèles électriques sont rehaussés de peinture verte au niveau des jantes. La cellule de sécurité Tridion est également recouverte d’un film adhésif de couleur verte. Signe distinctif du mode de propulsion écologique du véhicule, le monogramme « electric drive » est apposé à la base du rétroviseur et à l’arrière de la smart. Des frais minimes Les coûts d’exploitation de l’auto se situent à environ 2 euros aux 100 kilomètres -voire moins avec un tarif « heures creuses » - cette somme ne correspond même pas à deux litres de super. Quant aux frais de maintenance, ils sont nettement inférieurs à ceux d’une Smart à moteur thermique car la batterie, le moteur et les autres composants Green power du système d’entraînement ne nécessitent pratiquement aucun entretien. Au-delà de cet aspect, des allégements fiscaux et autres subventions sont accordées par l’Etat : la France octroie un super bonus écologique de 5 000 euros pour tout achat d’un véhicule rejetant moins de 60 grammes de CO2 par kilomètre. A la conquête de la planète Depuis la fin de l’année 2009, l’auto est livrée à des clients qui la conduisent pendant quatre ans ou 60 000 kilomètres sur la base d’un contrat de location. Ce lancement a été réservé à l’Allemagne dans un premier temps. Dès le premier semestre 2010, d’autres Smart Fortwo electric drive seront mises en service dans les grandes métropoles européennes, avant de jouer les trublions aux States au cours du 2e semestre et d’être enfin disponible pour tous à partir de 2012.
Une vraie voiture, facile à conduire : on s’installe, on met le contact et c’est parti ! 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :