100% Esprit Auto n°5 mai/jun 2010
100% Esprit Auto n°5 mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai/jun 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : RCZ : une Peugeot d'exception

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 Plaisir pour 4 L’œil est rapidement attiré par l’imposante console centrale qui traverse l’habitacle et souligne la disposition des quatre sièges. De forme identique, ceux-ci rappellent subtilement ceux d’une sportive avec leurs appuie-tête intégrés. Les ouvertures dans la partie supérieure des dossiers permettent également de voir à travers les sièges. Mais revenons à cette console en bois sur le tunnel de transmission qui offre une séparation visuelle entre le conducteur et le passager avant tout en proposant aux occupants deux grands accoudoirs en cuir. Elle dispose de deux porte-gobelet, ainsi que de commandes pour la climatisation à l’arrière et se termine à l’arrière par un élément de marqueterie : une inscription Mercedes dans un lettrage rappelant le style des années 1920. L’étonnante écriture cursive se répète également sur les bas de portière à l’avant. Avec un pare-brise intégré à la partie supérieure du tableau de bord, l’habitacle a un effet « panoramique ». Le brio et l’élégance de l’extérieur s’expriment, notamment, dans les ondulations dynamiques des aérateurs de la planche de bord ou encore de l’horloge analogique. Le tableau de bord comprend trois « puits » accueillant les compteurs et un écran couleur pour l’ordinateur de bord. Une motorisation performante « nouvelle génération » Ce concept reçoit un moteur annonçant la prochaine génération de moteurs en V de Mercedes-Benz. Un six cylindres en V formant un angle de 60 ° qui offre une cylindrée de 3,5 litres et développe 306 ch, pour un couple maximal de 37,7 mkg. Les caractéristiques particulières du moteur à injection directe à jet dirigé comprennent la toute dernière génération d’injecteurs piézoélectriques qui permettent des injections multiples. Le fonctionnement des auxiliaires mécaniques a également été optimisé, et ce nouveau V6 dispose de la fonction start/stop. Tout est dans le nom… Ethymologie du nom « Shooting Break » : Break (casser), ou son homonyme Brake (freiner), était autrefois le nom donné aux attelages utilisés pour dresser - break - les chevaux sauvages, mais aussi pour freiner - brake - leur envie de bouger afin de pouvoir les utiliser comme chevaux de labeur. Du fait que les chariots pouvaient facilement être endommagés lors de ce processus, leurs propriétaires avaient tendance à ne pas utiliser ceux dont ils pouvaient avoir un besoin urgent à d’autres fins. Lorsque cela était nécessaire, on ajoutait souvent aux « brakes » des éléments divers qui n’étaient en fait utilisés que pour transporter tout ce qui pouvait être utile pour la chasse, par exemple. Ce type de véhicule utilisé pour aller à la chasse était appelé un « shooting brake » ou « shooting break », un break de chasse. Dans les années 1960 et 1970, les « shooting breaks » étaient des véhicules « crossover » uniques combinant le luxe d’un coupé à l’espace de chargement d’un break, très en vogue en Grande-Bretagne. Nous laisserons le mot de la fin au professeur Gorden Wagener, Responsable mondial du Design pour Mercedes- Benz Cars : « le concept-car Shooting Break se fonde sur la grande tradition de style sportif, cultivé et élégant qui a toujours caractérisé les formidables coupés Mercedes et fait évoluer avec brio son héritage unique tout en montrant la voie vers la future référence en matière de design de Mercedes-Benz ». Tout est dit… Style
39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :