100% Esprit Auto n°3 jan/fév 2010
100% Esprit Auto n°3 jan/fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jan/fév 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : Land Cruiser, l'art et la manière...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 Il était une fois… Le Toyota Land Cruiser Fabriqué dans neuf pays et exporté vers 127 nations, le Land Cruiser est à lui seul un symbole du marché du tout-terrain. Première voiture particulière Toyota à être exportée hors du Japon, son histoire se confond avec celle de Toyota ellemême. En effet, ce 4X4 mythique a porté l’expansion de la marque depuis les années 1950 en la conduisant sur de nouveaux continents et en lui ouvrant de nouveaux marchés. Bien entendu, à l’intérieur comme à l’extérieur, le vénérable Land Cruiser a subi un certain nombre de modifications au fil des ans. Mais toujours, il a su conserver sa valeur intrinsèque : celle d’un baroudeur taillable et corvéable à merci. Le BJ40 : un 4X4 développé pour l’armée, consacré par les civils. L’histoire commence par un conceptcar, l’AK10 en 1942. Un tout terrain façon « Jeep à la japonaise » produit en mini série sous le nom B85 en 1947 et destiné aux administrations. Quatre ans plus tard, transformé et rebaptisé BJ 25, le 4X4 Toyota écrit sa première page d’histoire en réussissant l’ascension du mont FUJI devant la presse et les dignitaires du pays. Le succès est immédiat avec 289 exemplaires fabriqués en 1951. En 1954, l’appellation « Land Cruiser » apparaît. De 1955 à 1960, les Séries 2 et 3 aux formes plus arrondies assurent la production de 8 488 véhicules. Le style est donné et perdurera jusqu’en 1984 ! Nouvelle décennie, nouvelle série, la quatrième génération de Land Cruiser rentre en scène en bénéficiant de toute l’expérience acquise avec les séries précédentes. Et si son look est quasi identique, le Land Cruiser poursuit pour autant son évolution technique. Il est commercialisé en 3 longueurs de châssis, avec des motorisations essence ou Diesel et rempli parfaitement sa mission auprès des utilisateurs du monde entier désireux de circuler dans un 4x4 simple, robuste et fonctionnel. Le Land cruiser à l’assaut des familles avec les Stations Wagon » Au milieu des années 60, dans un monde qui bouge, la clientèle a besoin d’un break familial à vocation tout terrain. Le concept existe au catalogue depuis 1956 avec le FJ28 qui connaît au japon un certain succès. Mais le leader des constructeurs japonais vise le marché mondial, et innove en 1967, en dévoilant le FJ55 qui accueille jusqu’à 9 personnes dans un habitacle spacieux, confortable, utilitaire et tout terrain. Son design « carré » tranche avec les formes rondes du BJ40 et préfigure celui des Land Cruiser BJ75 dévoilés 1985. Pour convaincre, Toyota assemble son 4X4 comme une berline. La carrosserie est fixée sur un châssis inédit qui procure une bonne tenue de route. Disponible en bi-tons, il adopte un habitacle proche des berlines Corona et reçoit pour la première la fois une climatisation ! Equipé d’un moteur 6 cylindres essence développant 130 CV, couplé à une boite de vitesses à 3 ou 4 rapports qui lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 130km/h, ce Land Cruiser Série 5 connaît un énorme succès aux Etats-Unis et en Australie avant de séduire l’Amérique du sud et le Continent Africain. Pendant l’été 1980, la Série 6 remplace la série précédente et se voit épaulé par la série 7 dès 1984. Elles bénéficient par héritage d’une notoriété mondiale de fiabilité et de fonctionnalité qui propulse le Land Cruiser en tête des ventes durant toute la décennie. C’est à cette même époque que le BJ40 devient très prisé sur le marché des véhicules de collection. La suite, vous la connaissez : savant mix de tradition et d’innovation, le Land Cruiser grandit avec nous au fil des générations. Il sera le premier à adopter un moteur diesel à injection directe (série 60) et recevra même un système de vision nocturne à infrarouges en 2002 ! (série 100) Et si « ce 4X4 qui dur et qui passe partout » fait partie du paysage automobile guadeloupéen, c’est parce que nous savons, ici plus qu’ailleurs, « qu’un Land cruiser répond toujours présent quoi qu’il arrive… » Classic
37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :