100% Esprit Auto n°21 fév/mar 2013
100% Esprit Auto n°21 fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : Honda CR-V, le roi de l'homogénéité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
test drive Essai local Fiche technique Fiat 500 L 1.3 Multijet 85ch - Lounge Moteur : Diesel, 4 cylindres Ligne, 16 Cylindrée : 1248 cm 3 Réservoir : 50 L Dimensions (L x l x h) : 4.15 m x 1.78 m x 1.67 m Empattement : 2.64 m Coffre (volume mini/maxi) : 343 dm 3/1310 dm 3 Pneus AV et AR : 225/45 R17 Puissance maxi : 85 ch/63 kw à 3500 tr/min Couple : 200 nm à 1500 tr/min Transmission : roues motrices : traction avant, boîte manuelle 5 vitesses Mesures (données constructeur) Vitesse maxi : 165 km/h Accélération (0 à 100 km/h) : 14.9 S Poids à vide/en charge : 1315 kg/1875 kg Poids remorquable freiné : 1000 kg Emisssion de CO 2 : 110 g/km Consommation urbaine : 5 l/100 km Consommation extra-urbaine : 3.7 L/100 km Consommation mixte : 4.2 L/100 km Données complémentaires Nombre de portes : 5 Nombre de sièges : 5 Norme de dépollution : Euro 5 Exhaust treatment system : filtre à particules et oxy.Cat Type d’injection : commonrail direct tarifs : 18.990 € (1.4 Es 95ch pop) dès 23.990 € 1.3 Multijet 85ch lounge Fiat 500L Chic et spacieuse Familiale, pratique et lookée, la nouvelle déclinaison de l’iconique 500 « surfe sur la vague » de la berline. Un petit monospace charmeur, plein de qualités et à l’équipement sans faille. Sa physionomie reconnaissable entre toutes, marquée par un dessin de carrosserie excluant toutes arêtes et lignes tendues au profit de formes douces, suggère la sympathie de la berline tout en s’en démarquant. Pour cela, la 500L adopte la nouvelle plate-forme Fiat destinée au segment B - afin de s’adresser à une clientèle plus diversifiée, désireuse de plus d’espace et de confort à bord – et se pare d’une face avant inédite mais très inspirée. Son profil équilibré fait la part belle à la luminosité grâce aux montants ¾ avant et arrière dédoublés et vitrés, offrant une large une vision panoramique. La poupe plus classique est rehaussée de par de jolis feux cerclés de chrome, en rappel aux poignées de portières placées sur le même alignement. Fonctionnel, l’habitacle est plutôt généreux, tant en largeur aux épaules qu’en hauteur de toit. L’aménagement prévoit de nombreux compartiments de rangement, des tablettes de type aviation aux places arrière et un coffre à bagages d’une capacité de près de 400 litres, astucieusement dédoublable dans sa hauteur par une tablette modulable, comme sur le Chrysler PT Cruiser, jadis. Sur notre version Lounge, la sellerie cuir et alcantara, le toit panoramique sur toute la longueur du véhicule (1,5 m2 de surfaces vitrées), ou encore l’habillage cuir partiel de la planche de bord (bi-ton) rajoutent à l’agrément et font oubliés la présence de quelques plastiques durs ici et là. Une présentation agréable et qualitative qui ne manque pas d’ergonomie ; même si la 500 « classique » fait mieux, avec son petit levier de vitesse légèrement surélevé, ce qui n’est pas le cas ici. Enfin, la modularité offerte par les banquettes arrières rabattables et coulissantes est très appréciable. Sur la route, le bloc 1.3 Multijet de notre essai fait le job ! Peu sonore, ses 85ch se montrent volontaires et emmènent la 500L à bon train. Les quelques bruits de roulements ne nuisent pas au confort et la tenue de route aussi sûre que plaisante. Nous voilà donc en présence d’une voiture attachante et décalée, agréable à utiliser au quotidien, richement dotée (prise USB, Bluetooth, radio-cd à écran tactile, etc.) et diablement séduisante dans sa livrée blanche rehaussée de ses jolies jantes 17’assorties à la carrosserie ! Le tout, à un prix d’appel plutôt attractif, qui culmine dans cette version Lounge diesel, à un tarif où certaines concurrentes, elles, démarrent… 30 100% ESPRIT AUTO• Février/Mars 2013
test drive Huyndai Santa Fe III Objectif luxe Hyundai poursuit la saga de son SUV déjà vendues à près de 2,56 millions d’unités dans le monde et fait le pari d’emmener le Santa Fe vers un positionnement premium. Inspirée (trop ?) de la signature stylistique de la Marque, cette troisième génération de Santa Fe affirme enfin sa personnalité. Son design massif et sculptural le place d’emblé dans la catégorie des SUV statutaires. Un embourgeoisement d’autant plus visible sur cette version 7 places, seule disponible sur notre marché, longue de 4,69 met forte d’un empattement de 2,70m. De quoi garantir une vie à bord pour le moins familiale. L’ambiance y est d’ailleurs conviviale et chaleureuse. Le style de la planche de bord est fluide. Celle-ci mêle différentes textures et autres matériaux moussés de qualité dans sa partie haute confirmant une qualité de fabrication en hausse. Les ajustements en net progrès témoignent de cette même volonté. Mais la nouveauté vient surtout de la 3 ème rangée de sièges offrant désormais la possibilité d’une mobilité jusqu’à 7 personnes dans cet environnement accueillant et douillet. Un bémol : le volume du coffre gigantesque en configuration 5 places est clairement réduit dans cette configuration. Un bon point, en revanche, pour la 2 ème rangée de banquettes coulissante, gage d’un certain confort pour les passagers du 3 ème rang. Sur la route, les 197ch du puissant 2.2 CRDi à turbocompresseur à géométrie variable, tout aluminium, se montrent vifs ; à l’inverse d’une consommation mixte plutôt frugale de 6,1l/100km pour des émissions de CO 2 à 159 g/km. Le couple de près de 43 mkg propulse le Santa Fe, qui n’a rien d’une danseuse étoile, avec souplesse et beaucoup d’agrément ; tandis que le niveau sonore demeure respectable. La boite manuelle 6 vitesses permet de jouer de cette onctuosité, sans grever les performances annoncées : le 0 à 100 km/h s’effectue en 10 secondes. Malgré un certain embonpoint (+31kg) et un réglage des suspensions orienté vers le confort, son centre de gravité abaissé lui permet d’afficher un comportement, certes pataud, mais toujours prévenant et sécurisant. L’équipement de notre version n’oublie rien : climatisation avant-arrière indépendante, aide au parking, 7 airbags, etc. Mais son positionnement intermédiaire, certains diront bancale, entre généraliste et premium, ses 7 vraies places et sa polyvalence, feront-il la différence face à l’artillerie lourde allemande ? Essai local Fiche technique Huyndai santa fe 2.2 Crdi 197ch luxe Moteur : diesel, 4 cylindres ligne Cylindrée : 2199 cm 3 Réservoir : 64 l Dimensions (l x l x h) : 4.69 M x 1.88 M x 1.69 M Empattement : 2.7 M Coffre (volume mini/maxi) : 585 dm 3/1570 dm 3 Pneu AV et AR : 235/60 R18 H ET 235/60 R18 H Puissance maxi : 197 ch/145 kw à 3800 tr/min Couple : 43 mkg à 1800 tr/min Transmission : roues motrices : 4 roues permanent, boîte manuelle 6 vitesses Mesures (données constructeur) Vitesse maxi : 190 km/h Accélération (0 à 100 km/h) : 9.8 s Poids à vide/en charge : 1849 kg/2510 kg Poids remorquable freiné : 2500 kg Emisssion de CO 2 : 159 g/km Consommation mixte : 6.1 L/100 km Données complémentaires Nombre de portes : 5 Nombre de sièges : 7 Norme de dépollution : euro 5 Exhaust treatment system : filtre à particules et oxy.Cat Type d’injection : commonrail direct tarif : à partir de 42 990 € 100% ESPRIT AUTO• Février/Mars 2013 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :