100% Esprit Auto n°13 sep/oct 2011
100% Esprit Auto n°13 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : Nouveau Range Rover Evoque : la bombe de la rentrée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
CLASSique VOLVO P1800 Une Sainte… Planifiée en Suède, dessinée en Italie, révélée au Salon de Bruxelles, construite en Grande-Bretagne et vouée à un immense succès aux US, la P1800 est la plus célèbre des Volvo de tous les temps et celle qui a suscité le plus d’émotion. En 2011, elle fête ses 50 ans. C’est en 1961 qu’elle a démarré en production et rejoint les showrooms, à l’issue de quatre années de préparation et développement attentifs, avant de poursuivre sa carrière 12 années durant.
Sans doute n’at-elle, d’un point de vue commercial, joué qu’un rôle mineur pour l’entreprise ; il n’en reste pas moins qu’au niveau de l’image, elle a compté bien davantage que toute autre. Joli coup de crayon La P1800 est née dans le seul but de capter l’attention des passants collés à la vitrine des concessionnaires Volvo pour faire en sorte que toute personne franchissant l’entrée d’un showroom en ressorte avec une Volvo neuve. Gunnar Engellau, Président de la firme à l’époque, reconnait l’importance de posséder dans la gamme un modèle de prestige excitant pour doper les ventes de la marque. Un appel d’offre est lancé auprès de différents carrossiers. En 1957, au moment de dévoiler au Conseil d’administration les 4 projets en lice, une cinquième esquisse est glissée dans la pile ; 46 100% ESPRIT AUTO•# 3.1• Septembre/Octobre 2011 et c’est celle-là qui fut unanimement retenue. Cette nouvelle sportive possédait un toit en verre fixe, une carrosserie en tôle d’acier, beaucoup de pièces mécaniques directement empruntées à l’Amazon ainsi qu’un tout nouveau moteur B18 en version sport 100 ch quand elle finit par rejoindre les halls d’exposition.
Trois prototypes furent construits par Frua à Turin en 1957-1958. Ces véhicules ont survécu et sont toujours en état de marche. Production à l’étranger Volvo, qui avait fortement le vent en poupe à l’époque, comprit que l’entreprise ne disposait pas de ressources internes suffisantes pour fabriquer le nouveau modèle, même pour de petites séries. Après délibérations, on fit appel à deux sociétés britanniques pour construire la voiture : Pressed Steel pour la fabrication des caisses et Jensen Motors, pour la mise en peinture et l’assemblage. La production démarra, mais ce ne fut pas sans mal. Au printemps 1963, après 6000 voitures construites par Jensen, et d’incessants problèmes de personnel, de logistique ou encore de méthodes de
diablement efficace ! travail, la production de la 1800 démarra à l’usine Volvo de Lundby. Mais il fallut attendre 1969 pour sonner le retour en Suède. L’occasion, pour la P1800, d’un changement de dénomination : d’abord badgée P1800 S, elle devint tout simplement 1800 S, le « S » en clin d’œil à la Suède.
Au cours de sa longue existence, les lignes extérieures très réussies ne connurent aucun grand bouleversement. Les millésimes successifs ne se distinguèrent que par de menus détails : grille de calandre, baguettes décoratives, jantes ou teintes de carrosserie. Au plan technique, la 1800 éclipsait le développement des autres modèles de Volvo en bénéficiant sans cesse d’améliorations. 4 freins à disque, des moteurs plus puissants et l’injection électronique, constituèrent les évolutions les plus marquantes. Break de chasse, voiture culte de la série « Le Saint » et Reine de longévité En 1971, une nouvelle déclinaison est présentée, la 1800 ES. Une sportive 3 portes avec une ligne de pavillon étirée et une poupe de break au hayon à la surface vitrée importante. Mélange de GT et de break, conçu à Göteborg, l’ES acquit un statut culte, comme son alter ego coupé. Les Volvo 1800 sont très recherchées, il existe d’ailleurs plusieurs clubs consacrés à ce modèle. Et si la restauration d’une 1800 n’est jamais une mince affaire, les propriétaires qui ont pris soin de leur voiture peuvent compter parcourir des milliers de kilomètres au volant de ce véhicule d’exception, tant il est agréable, agile et solide. Le new-yorkais Irv Gordontémoigne de l’excellence de la voiture : avec sa 1800 S acquise en 1966, il a effectué plus de 4,5 millions de kilomètres ! Quant à Roger Moore, qui a eu la chance de conduire une P1800 dans le rôle de Simon Templar, il contribua à développer l‘image de l’auto, dont on parle, aujourd’hui encore, comme de la P1800 du Saint… Le temps n’a pas de prise sur cette quinquagénaire
 A 50 ans, la P1800 reste un produit de niche par excellence et le fleuron d’une gamme suffisamment viable pour rester à la portée de gens ordinaires à la recherche d’un véhicule aux faux-airs de Ferrari, pour le prix et les prestations d’une Volvo : plaisante, fiable et économique. Maintenu au catalogue pendant douze ans en dépit des aléas, ce modèle est « La » preuve vivante du patrimoine de la marque. 100% ESPRIT AUTO•# 3.1• Septembre/Octobre 2011 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :