100% Esprit Auto n°11 mai/jun 2011
100% Esprit Auto n°11 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : One4All média

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : PGO Hemera, le premier « shooting-break » français à moteur central

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 PGO Hemera Un « classique » pour tous les jours Les coupés français à moteur central ne courent pas les rues. Alors si celui-ci arbore des allures de Shooting-break*, difficile de ne pas se pencher sur son cas ! Nous vous avions annoncé dans la rubrique Classic de notre précédent numéro l’arrivée de PGO pour le mois de mai. C’est désormais chose faite, puisque le « 3 ème » constructeur national, toutes proportions gardées, prend ses quartiers à la concession BMA-BMC de Jarry. Sa gamme composée de 3 véhicules – Speedster II, Cévennes et Hemera – invite à sortir de l’image des autres productions françaises, en proposant des voitures plaisirs au look d’inspiration vintage, de conception moderne. Le genre d’auto pour rouler différent, le prix de l’originalité ne se faisant pas au dépend de sacrifices en matière de performances ou d’entretien. Bref, un « Classique » sans les soucis ! Premier exemplaire à fouler le sol guadeloupéen, ce coupé Hemera exhibe sa plastique en composites « néo-rétro » reprise de la mythique Porsche 356 pour l’avant. La poupe aux ailes rebondies, lorgne du côté des « breaks de chasse » Aston Martin et consort, produits de façon confidentielle dans les fifties. Les jantes alu de 17’ au dessin actuel, chaussées de pneus 205/40, ne grèvent en rien la ligne générale et force est de constater que l’alchimie est plutôt réussie, surtout dans cette livrée grise métallisée. Une fois « descendu » à bord, l’ambiance appelle à la douce sensation de faire corps avec l’environnement unique et privilégié. Une planche de bord, à la teinte de la carrosserie, truffée de compteurs et de manomètres (8 !) à fonds blancs, un parebrise et une surface vitrée latérale larges comme des meurtrières et une intimité avec votre passager qui autorise des frottements d’épaules sans grands efforts de contorsion ! Nous, on adore… Que dire du pédalier alu, du bouton de démarrage, ou de l’habillage cuir des sièges baquets et des contre-portes, ainsi que du renflement surpiqué du tableau de bord, vraiment du meilleur effet. Les moquettes épaisses et le ciel de toit inspiré d’un cockpit d’avion avec son faux plafonnier en cuir d’où émane une lumière bleutée, itou. Les ceintures de sécurité montées à l’envers (cliquable à gauche pour le conducteur et inversement côté passager) ajoutent leur part d’exotisme. Véritable machine à voyager dans le temps, seuls le levier de commande de la boite auto-séquentielle ou le bouton de climatisation, révèlent l’anachronisme. L’Hemera repose sur un châssis en tubes acier maison ultraléger, soumis avec brio à l’épreuve du crash-test. Les trains avant et arrière viennent de chez Peugeot, au même titre que le 2.0 litres de 140 ch et la boîte séquentielle à 4 rapports. Son couple de 20 mkg à 3000 tr/mn pourrait sembler un peu faiblard sur le papier. Mais c’est sans compter avec le poids extra-light de la bête sur la balance (980 kg) et une puissance maxi atteinte à 6000 tr/mn lorsque la zone rouge frise les 6500 tr/mn ! Vous l’aurez compris, la PGO aime être chahutée et poussée dans ses derniers retranchements, en distillant des sensations même à basse vitesse, merci l’effet « fesses au raz du sol ». Du coup, performances et sensations sont au rendez-vous, et passé la barre des 3000 tours, le sympathique pot d’échappement diffuse un doux son rauque et métallique qui se transforme en hurlement à mesure que le rythme s’emballe. De quoi faire au passage, le bonheur des passants, petits et grands, comme celui des occupants. Donnée pour 215 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h parcouru en moins de 7 seconde, l’Hemera « pousse » fort – c’est une propulsion - et la position centrale de son moteur lui confère un bel équilibre y compris en virage. Le freinage est à la hauteur. Finalement le seul reproche qui peut lui être fait serait une certaine faiblesse de tenue de cap en ligne droite passé les 130 km/h... Là, commence la bataille entre l’homme et la machine, ce dernier devant « mouiller sa chemise » pour faire face au caractère ludique de celle-ci. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, d’autant que le toucher de route est excellent, avec une direction légère et incisive, et une motricité étonnante. Enthousiasmant ! Alors, oui, les coffres avant et arrière font office de grosses boîtes à gants, les grands gabarits (+ de 1.85 m) ne sont pas à la fête dans cet environnement mesuré, la finition peut sembler à certains trop artisanale, la réponse de la boîte séquentielle Peugeot manque de vélocité (encore que, en Full test Caractéristiques techniques : PGO Hemera Moteur Type du moteur : 4 cylindres en ligne (Peugeot) Energie : Essence Disposition du moteur : Transversal central arrière Alimentation : Gestion intégrale Suralimentation - Distribution : Double arbre à cames en tête + VVT Nombre de soupapes : 4 par cylindre Alésage & Course : 85.0 x 88.0 mm Cylindrée : 1997 cc Compression : 10.8 Puissance : 140 ch à 6000 tr/min Couple : 20.0 mkg à 3000 tr/min Transmission Boite de vitesses : 5 rapports Transmission : Propulsion Antipatinage : Non ESP : Non Châssis Direction : Crémaillère Cx - Suspension avant : Mc Pherson Suspension arrière : Mc Pherson Freins avant : Disques ventilés Freins arrière : Disques ventilés ABS : Non Pneu avant : 205/40 ZR17 Pneu arrière : 205/40 ZR17 Dimensions Longueur : 373 cm Largeur : 174 cm Hauteur : 131 cm Coffre : 240 litres Poids : 980 kg Performances Poids/Puissance : NC Vitesse maxi (km/h) : 215 0 à 100 km/h (s) : 7 Consommations (l/100 km) Sur route : 6,6 En ville : 11,5 Consommation moyenne : 8,4 Réservoir : 42 litres CO2 : 185 g/km Prix & équipements Climatisation : Série à partir de 45 790 euros
Essai local 97 1 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :