02 n°92 déc 19/jan-fév 2020
02 n°92 déc 19/jan-fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de déc 19/jan-fév 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : Teresa Margolles, Peter Friedl et Corentin Canesson invités de ce numéro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
2 Christophe Gallois, « Où se termine la mer ? Entretien avec Katinka Bock », Tomorrow’s Sculpture  : Sonar, Smog, Radio, catalogue, Roma Publications ; Kunst Museum Winterthur ; Mudam Luxembourg ; Institut d’art contemporain, 2019, p.78. 3 Propos de l’artiste, présentation vidéo de l’exposition du prix Marcel Duchamp, Centre Pompidou, Paris, octobre 2019, https://www.youtube.com/watch ? v=4MSF5Vf-tx8. 4 Propos de l’artiste recueillis par Béatrice Gross, The Art Newspaper n°13, novembre 2019. 5 Palomar II, 2019. 6 Pendant l’exposition « Zarba Lonsa » aux Laboratoires d’Aubervilliers en 2015. 7 Rappelant le procédé de la cire perdue. 8 Un « corps » en métal portant un objet au bout de chacun de ses membres. 5 Guest Katinka Bock 6 n’arrête cette transformation. À l’IAC, dans l’installation Autumn (2018), ces mêmes plaques forment un sol, elles sont foulées par les visiteurs le soir du vernissage puis prélevées pour être cuites avant de réintégrer l’exposition quelques semaines plus tard  : ainsi, pendant sa durée et sous les yeux des visiteurs, les œuvres se créent en l’absence de leur créatrice. Katinka Bock se positionne en retrait et c’est l’exposition elle-même qui souligne la multiplicité des temporalités qui la composent. Si l’artiste dit « l’abandonner physiquement lors du vernissage 2 », elle confère aussi aux œuvres un souffle de vie leur permettant une évolution autonome. L’eau s’évapore, les plantes poussent, l’air extérieur s’engouffre par une fenêtre laissée ouverte. Dans ces environnements changeants, il faudra donc prendre soin d’œuvres précaires, en déséquilibre, fragiles, instables, « qui ont besoin d’être ajustées comme une horloge qui est toujours en retard 3 ». Katinka Bock s’accommode volontiers du caractère aléatoire des processus qu’elle met en place, ayant « souvent l’impression d’effectuer un pas de tango entre ce qui est aléatoire et ce qui est dirigé 4 ». Elle développe une série de gestes qui s’impriment dans des matériaux chargés Vue de l’exposition/Exhibition view Katink Bock « Radio Tomorrow's sculpture », IAC Villeurbanne. Courtesy Katinka Bock ; Galerie Jocelyn Wolff, Paris ; Meyer Riegger Berlin/Karlsruhe ; Greta Meert, Bruxelles. Photo  : Blaise Adilon d’une énergie tellurique. Elle coule directement le métal en fusion sur les objets plutôt que d’en faire des moules, emprisonnant par exemple des cactus dans la représentation (Smog, 2017). Elle plie ou déplie, jette ou écrase les feuilles d’argile, comme autant de pages blanches dont la qualité intrinsèque est l’absence de forme primitive. Comme du papier journal, elles servent à emballer des objets trouvés 5 ou collectés 6 avant de les cuire. Disparaissant pendant la combustion 7 tout en transférant leur essence à leur enveloppe, les objets dits « de désir » deviennent formes fantômes. Comme les gestes de l’artiste et le caractère quasi performatif qu’ils impliquent, l’absence de ces objets est le sujet principal de la pièce. Dans un corps à corps avec la matière, Katinka Bock porte, étale, déplace. Ce mouvement physique permanent fait émerger au fil de sa pratique un intérêt prégnant pour la mesure. Ainsi Umland 8 (2007-2011), dont la traduction littérale serait « les alentours », est une sculpture dont les « gestes » ont pour objet de circonscrire le lieu qui la reçoit, d’en délimiter les contours, et de les signifier en y apposant des marques. Outre les espaces, Katinka Bock mesure aussi les corps dans Horizontal alphabet (red) (2014) où elle compose au sol
5 Guest Katinka Bock 7 Katinka Bock, Smog III – IX, 2012. Bronze. Courtesy Katinka Bock ; Meyer Riegger, Karlsruhe/Berlin ; Jocelyn Wolff, Paris. Vue de l’exposition/Exhibition view Lafayette Anticipations. Photo  : Pierre Antoine/Lafayette Anticipations, Paris 9 Propos de l’artiste, présentation vidéo de l’exposition « Tomorrow’s Sculpture/Radio », Institut d’art contemporain de Villeurbanne, octobre 2018, https://vimeo.com/296608629 un appareillage de briques en terre chacune de la dimension exacte d’un pied ou d’une main d’un habitant de Marrakech. D’ordinaire standardisées, les briques sont ici toutes différentes, renvoyant à nouveau à une multitudes d’individus. À chaque nouvelle exposition, les œuvres se déplacent, se regroupent ou s’isolent. Elles échangent et dialoguent au gré des accrochages que Katinka Bock qualifie de « situations 9 » dans lesquelles il s’agit de trouver la juste place de chaque pièce. Elles s’apparentent donc à autant d’être vivants qui cohabitent dans un espace donné  : elles font corps social. À Lafayette Anticipations, Rauschen s’affranchit des contraintes liées au corps de l’artiste. On y observe un changement d’échelle. Cette œuvre, dans toute sa démesure soulignée par l’architecture du lieu, parle de la grande histoire plus que du temps atmosphérique. Elle ne rend plus compte ici d’un geste solitaire mais s’adresse au visiteur en lui imposant avec une autorité quasi religieuse la prise de conscience de son propre corps. L’aspect archéologique de cette forme énigmatique dans laquelle, un par un, il est permis d’entrer, suscite une véritable expérience physique contemplative. Si l’artiste transforme cette matière première « historique » pour en faire une sculpture, elle transforme aussi l’espace qui l’accueille. L’œuvre pourrait être un antre, une crypte ou une tholos futuriste, elle pourrait évoquer un phénomène géologique entouré de mysticisme, l’Égypte antique et ses lieux sacrés, la science fiction et ses abris post-apocalyptiques… Ouverte, l’œuvre de Katinka Bock se fait métaphrase de phénomènes physiques comme de concepts philosophiques d’Orient ou d’Occident. Son silence semble affirmer avec toujours plus d’aplombque l’essentiel est ici, dans le simple mouvement de balancier entre un bol et un poisson.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


02 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 2-302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 4-502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 6-702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 8-902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 10-1102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 12-1302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 14-1502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 16-1702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 18-1902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 20-2102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 22-2302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 24-2502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 26-2702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 28-2902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 30-3102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 32-3302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 34-3502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 36-3702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 38-3902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 40-4102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 42-4302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 44-4502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 46-4702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 48-4902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 50-5102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 52-5302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 54-5502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 56-5702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 58-5902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 60-6102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 62-6302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 64-6502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 66-6702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 68-6902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 70-7102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 72-7302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 74-7502 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 76-7702 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 78-7902 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 80-8102 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 82-8302 numéro 92 déc 19/jan-fév 2020 Page 84