02 n°91 sep/oct/nov 2019
02 n°91 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : les frères Quistrebert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
FIXIN, sortie de résidence au Cube, Issy-les-Moulineaux, 21.11.2019 Création au Théâtre de Vanves, dans le cadre de la biennale Némo, 4.12.2019 Le Générateur, Gentilly, dans le cadre du festival Sors de ce Corps organisé par la biennale Némo, 25.01.2020 Espace multimédia Gantner, Bourogne, dans le cadre de l’exposition « Algotaylorism », 19.04 – 11.07.2020. Teaser  : www.sylvaindarrifourcq.com/fixin.html 1 http://www.tricollectif.fr 2 IN LOVE WITH  : Sylvain Darrifourcq  : batterie, composition ; Théo Ceccaldi  : violon ; Valentin Ceccaldi  : violoncelle. 3 MILESDAVISQUINTET !  : Sylvain Darrifourcq  : percussions ; Xavier Camarasa  : piano préparé ; Valentin Ceccaldi  : violoncelle. 4 Zimoun & Sylvain Darrifourcq, Time at a Loss #3, Mechanical Rythms and Repetition, Outbound Series, commissariat  : Mélodie Melak, Kunsthaus KuLe, Berlin, 19.12.2018. 5 FIXIN  : Sylvain Darrifourcq  : percussions, composition, conception ; Nicolas Canot  : conception numérique ; Maxime Lance  : design d’objet ; Liz Santoro  : conseil chorégraphique. Co-production  : Hector/Full Rhizome ; Biennale Némo/Arcadi/le 104, Paris ; le Théâtre de Vanves ; le Cube, Issy-les-Moulineaux ; Le Lieu multiple, Poitiers ; La Muse en Circuit, Alfortville. Avec le soutien du CNC/Dicréam ; du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle ; de l’Adami et de la Spedidam. 3 Interview Sylvain Darrifourcq 8 Sylvain Darrifourcq — en conversation avec Aude Launay Si l’on ne présente plus Sylvain Darrifourcq sur la scène européenne des musiques improvisées — qu’on l’ait entendu accompagner les éminences du jazz Joëlle Léandre, Michel Portal, Louis Sclavis ou Émile Parisien avec le quartet duquel il partage une « Victoire du Jazz » en 2009, ou, plus récemment, exploser aux côtés des prodigieux membres du Tricollectif 1 Roberto Negro et Valentin Ceccaldi, et dans ses propres formations en compagnie du même Valentin Ceccaldi et de son frère Théo Ceccaldi sous le nom d’IN LOVE WITH 2 ou encore de Valentin Ceccaldi et de Xavier Camarasa dans le MILESDAVISQUINTET ! 3 — c’est plus récemment qu’il a fait son apparition sur celle que l’on nomme des arts visuels. Après une collaboration du MILESDAVISQUINTET ! avec le vidéaste Jean-Pascal Retel notamment présentée lors de l’édition 2017 de la biennale Némo et une performance avec Zimoun 4 à la Kunsthaus Kule de Berlin fin 2018, c’est en solo qu’il nous offre sa première création tout autant visuelle que sonore, FIXIN 5. Ici, à l’heure où les intelligences artificielles « tentent » de composer de la musique aussi bien que les humains, Sylvain Darrifourcq, percussionniste et batteur, conçoit son geste comme un clic, et vient réasservir les machines à la volonté individuelle. Outre vos collaborations, plus attendues pour un musicien, avec des chorégraphes ou des scénographes, vous n’hésitez pas à revendiquer des influences littéraires ou à performer avec des plasticiens. Vous placez notamment la musique de votre trio IN LOVE WITH sous l’égide de Faulkner et Beckett, d’une certaine géométrie non linéaire, afin d’éviter, dites-vous, « le point d’arrivée ». Que se cache-t-il derrière cette volonté ? Si je devais résumer mes préoccupations artistiques du moment, je dirais que je cherche à géométriser un certain rapport au temps. Sans vouloir réduire l’écriture de Faulkner à cette dimension, ses romans offrent une expérience temporelle très particulière (du moins à son époque), de l’ordre de la déconstruction dans Le Bruit et la Fureur, et plutôt de la répétition dans Absalon Absalon ! Mais je pourrais aussi évoquer le travail de la lenteur de Bill Viola, pour parler d’autre chose. Tout ce qui met l’accent sur l’expérience subjective du temps m’intéresse, au-delà des esthétiques. Mais pour travailler cette notion, j’ai besoin de me la représenter de façon géométrique ; par exemple comme une droite que l’on peut segmenter à loisir. De ce point de départ, tout découle logiquement pour un instrument comme le mien. Chaque impact pourrait être un point, chaque son frotté, un segment, etc. FIXIN arrive dans mon parcours comme une suite logique de la précédente création, MILESDAVISQUINTET !, qui était une musique uniquement percussive produite en trio piano-violoncelle-batterie. On y épurait le language jusqu’à n’en garder que des pulsations polymétrées, des choses très mécaniques ; ce qui nous a menés à automatiser nos gestes. Ce qui était une conséquence des recherches du MILESDAVISQUINTET ! a ainsi formé l’origine de FIXIN ? Je suis vraiment obsédé par la mécanique, par le fait de jouer comme un ordinateur, d’agir comme un ordinateur, c’est-à-dire en on/off, délesté de tout ce qui peut être charnel, humain, de ce que je me représente visuellement comme des courbes  : ce sont les points, les lignes droites, les angles aigus qui m’intéressent. Il se trouve que le logiciel avec lequel je travaille, Ableton Live, fonctionne de la même façon. La visualisation ne se fait qu’au travers de petits carrés, de barres, de lignes, de points… C’est vraiment une décomposition du temps. Tout cela se rejoint pour moi  : la façon dont je le vois, la façon dont je l’écris, la façon dont je le pense et la façon dont je vois mon corps. Le dispositif lumineux vient compléter cela, allant dans le même sens d’une géométrie sommaire. Le premier travail de lumières qui m’ait marqué, c’était une pièce de Philippe Parreno composée d’une cinquantaine de néons mis en espace dont le son, lorsqu’ils s’allument et s’éteignent, crée une véritable pièce rythmique. Tous ces rapports très rudimentaires à l’information m’intéressent. On/off, binaire, ordinateur… Tout cela est parfaitement logique. En effet. Dans MILESDAVISQUINTET !, l’on travaillait cela à trois musiciens et, dans la logique d’épuration… J’ai remplacé les autres par des moteurs ! (rires) Puis j’ai découvert le travail de Zimoun qui m’a totalement fasciné. Je l’ai contacté, il a aussi été impressionné par ce que je faisais et, finalement, on a collaboré l’an dernier. C’est réellement quand j’ai vu ce qu’il faisait que tout s’est mis en place et que je me suis mis à fantasmer cette espèce d’homme-machine qui performe FIXIN.
Sylvain Darrifourcq, FIXIN, 2019. Photo  : Romain Al’l. 3 Interview Sylvain Darrifourcq 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


02 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 2-302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 4-502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 6-702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 8-902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 10-1102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 12-1302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 14-1502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 16-1702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 18-1902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 20-2102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 22-2302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 24-2502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 26-2702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 28-2902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 30-3102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 32-3302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 34-3502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 36-3702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 38-3902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 40-4102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 42-4302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 44-4502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 46-4702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 48-4902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 50-5102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 52-5302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 54-5502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 56-5702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 58-5902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 60-6102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 62-6302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 64-6502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 66-6702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 68-6902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 70-7102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 72-7302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 74-7502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 76-7702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 78-7902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 80-8102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 82-8302 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 84-8502 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 86-8702 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 88-8902 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 90-9102 numéro 91 sep/oct/nov 2019 Page 92