02 n°65 mar/avr/mai 2013
02 n°65 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier Los Angeles... Mark Hagen, Ali Subotnick, Sterling Ruby, Marc-Olivier Wahler.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
64 altercation massive, ni d’un ajustement confortable, ni même d’une ponctuation, mais de tout cela à la fois. Cette délicieuse tendance à ne pas savoir « sur quel pied danser », est particulièrement active dans Tradition is Never Given, Always Constructed, réalisation en extérieur dont les trois jambages sont à cheval sur deux espaces différenciés : le trottoir de la rue sur le bascôté de l’entrée principale de la Manufacture des Œillets et le jardin intérieur qui la jouxte. Entre l’intime et le public, le principal et le secondaire, le centré et le décentré, à la fois dans le passage et en stationnement, la double structure (mais pas identiquement doublée) affiche son rose tendre, à la fois imposant et discret, déplacé et si judicieusement mis à l’écart. La relation des œuvres à l’espace se situe précisément dans ces intervalles discrets que l’artiste sait installer entre ce qui serait la « bonne » place et son contrepoint, celle qui serait en « décalage ». C’est dans cette politique ténue et discrète d’un excès maîtrisé que les œuvres travaillent l’espace. À mi-chemin entre l’avalanche de mots contenus dans ses titres difficilement mémorisables et le mutisme de ses réalisations, Dedobbeleer nous plonge avec humour dans un tropplein de significations et l’absence d’un sens qui serait applicable de manière univoque. Rien ne s’aborde linéairement dans ses réalisations redoutablement énigmatiques. Les notions de progrès, de modernité, de progression linéaire y sont contrecarrées et controversées par les Koenraad Dedobbeleer On Tiptoe Koenraad Dedobbeleer’s recent show at the Crédac 1 is titled « Workmanship of Certainty ». It is the second part of a trilogy, the first being « Formidable Savage Repressiveness », held at the Lok/Kunstmuseum at St. Gallen in Switzerland, from 8 September to 11 November 2012. Part three, titled « You Export Reality To Where It Is You Get Your Money From », will be on view at the SBKM/De Vleeshal at Middelburg, in the Netherlands, from 14 April to 9 June 2013. Three moments, one past, one present, and one future, for a single project. Three quite different venues in which to discover a set of works which have many links, just like the ambiguous relations that each one of them has with reality. Koenraad Dedobbeleer’s work prompts visitors to experiment with, and experience, many different focuses : to what aspects of things will they adapt the way they look at them ? Is this bench, which they can sit down on, a functional object ? Does the topiary of this boxtree make it a decorative element ? Is this black mass hanging from the ceiling a Guest Koenraad Dedobbeleer méandres tant formels que conceptuels, tant visibles que lisibles, instaurés par l’artiste. Tel une Maria Spelterini, Koenraad Dedobbeleer s’ingénie à jouer l’équilibriste. Oscillant d’un répertoire de formes à un autre, naviguant entre plusieurs champs d’action, s’emparant à la fois « à pleines mains » des espaces et se réfugiant sur ses bords, l’artiste installe une œuvre dont la forte présence est l’instigatrice de sa propre mise en absence. Il ne s’agit pas de disparition mais véritablement de connexions à d’autres espaces, à d’autres temporalités, en somme : « Ce n’est pas user de termes propres que de dire : « Il y a trois temps, le passé, le présent et l’avenir. » Peut-être dirait-on plus justement : « Il y a trois temps, le présent du passé, le présent du présent et le présent du futur. » Car ces trois sortes de temps existent dans notre esprit et je ne les vois pas ailleurs. Le présent du passé, c’est la mémoire, le présent du présent c’est l’intuition directe, le présent de l’avenir, c’est l’attente. » 3 Mémoire, intuition directe et attente : à la croisée de ces trois temps, en ces trois lieux, les œuvres de Koenraad Dedobbeleer nous observent et en disent long sur nous-mêmes, dans cette indifférence vive de ce qu’elles nous réservent. – purely aesthetic sculpture with no apparent function ? Is this place of documentation and reception at the Crédac an environment, relocated as it is at the very hub of the exhibition arrangement ? Right away the questions are numerous and the answers variable. The connections are loose and the works keep visitors at a respectful distance. Yet they have the impression of being in known territory. They are strangely familiar with these works. Their vocabulary, taken from various types of repertories, plays simultaneously on several counts : urban fixtures, householdutensils, design, the art of sculpture, and architectural elements. These forms nevertheless dodge any kind of category-based pigeonholing, playing havoc with all identification, in the sense whereby one might identify a corpse in a morgue. No identification is possible here, nothing is fixed, everything is active. Dedobbeleer does not implicitly ask us to choose between several options. It is a matter of embracing everything at once, willy-nilly. 1. Koenraad Dedobbeleer, « Workmanship of Certainty », Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, du 18 janvier au 31 mars 2013. Commissariat : Claire Le Restif. 2. Koenraad Dedobbeleer, Œuvre sculpté, travaux pour amateurs, Roma Publication, Amsterdam, 2012, p.5, p.57. 3. Saint Augustin, Les confessions, Paris, Garnier, Flammarion, 1964, p.269.
Koenraad Dedobbeleer En haut de gauche à droite/On top, from left to right : An Exterior Destiny to the Interior Being, 2008. Bois, formica et peinture/Wood, Formica, paint, 105,5 × 64 × 60 cm. Intellectually Spurious But Politically Powerful, 2013. Bois, métal, corde, peinture/Wood, metal, rope, paint, 205 × 105 × 340 cm. En bas de gauche à droite/On foot, from left to right : Intelligent Governance, 2013. Pavés, ciment, tissu, billes de polystyrène/Cobblestones, cement, fabric, polystyrene beads, variable dimensions, dimensions variables. Für Max und Fritzi, Denkmal, 2004-2010. Bois, plâtre, peinture, 1000 impressions offset/Wood, plaster, paint, 1000 offset prints, 300 × 80 × 80 cm. Vue de l’exposition/Installation view « Workmanship of Certainty », Centre d’art contemporain d’Ivry - le Crédac, 2013. André Morin/le Crédac. Courtesy de l’artiste/The artist et Galerie Micheline Szwajcer, Anvers. 65 02 n°65 Printemps 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


02 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 2-302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 4-502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 6-702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 8-902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 10-1102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 12-1302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 14-1502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 16-1702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 18-1902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 20-2102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 22-2302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 24-2502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 26-2702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 28-2902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 30-3102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 32-3302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 34-3502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 36-3702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 38-3902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 40-4102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 42-4302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 44-4502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 46-4702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 48-4902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 50-5102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 52-5302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 54-5502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 56-5702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 58-5902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 60-6102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 62-6302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 64-6502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 66-6702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 68-6902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 70-7102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 72-7302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 74-7502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 76-7702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 78-7902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 80-8102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 82-8302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 84