02 n°65 mar/avr/mai 2013
02 n°65 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier Los Angeles... Mark Hagen, Ali Subotnick, Sterling Ruby, Marc-Olivier Wahler.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
SARAH CONAWAY, ZOE CROSHER, ANDREA LONGACRE-WHITE, SHANA LUTKER. PRESENTED BY PUBLIC FICTION Here compiled, is the work of four Los Angelesbased artists who use the page as a stage, in order to re-photograph a setup, a gesture, a performance and an archive.• This exhibition without walls uses the opportunity of the magazine spread, it's pages turning, it's flatness, it's gloss, as a platformto bring these four different perspectives and uses of photography together. They are like characters, like chapters, of an on-going conversation on reproduction and stills in a city of (usually moving) pictures… Voici le travail de quatre artistes de Los Angeles qui utilisent la page comme une scène de façon à re-photographier une présentation, un geste, une performance et une archive.• Cette exposition sans lieu utilise la revue, ses pages à tourner, sa planéité, son fini brillant comme plateforme pour rassembler quatre perspectives différentes. Comme des personnages, des chapitres d'une conversation élargie sur la reproductibilité, ils offrent un arrêt sur image dans une ville dédiée à l'image en mouvement. PUBLIC FICTION takes formin print and space. The physical space, a storefront in Highland Park, gives a site to experiment with installations, performances and shows on a changing topic. The publication of the same name combines ephemera from these experiments with things that happened outside and around LA on the same subject. Each series is 3 months long. PUBLIC FICTION existe sous forme d'espace éditorial etd'espace d'exposition. Son lieu, situé à Highland Park, est un espace d'expérimentation dédié aux installations, aux performances et aux présentations. La publication du même nom rassemble des archives et des œuvres qui illustrent ces expériences et les événements qui ont pu avoir lieu à ces occasions à Los Angeles et dans ses environs. Chaque cycle dure un trimestre. ANDREA LONGACRE-WHITE Postcard, 2011 28x42 Archival inkjet print. Courtesy of the artist. Curved screen at the Cinerama Dome in 1988, photo by Chris Gulke. Courtesy of the Los Angeles Public Library Photo Collection. SHANA LUTKER Reading Seating, 2010 Miniature reproductions of the Los Angeles Public Library's chairs and benches using paint and photography. To be displayed on site, in a vitrine. This work was originally presented as a part of the Works Cited series at the Public Library. SARAH CONAWAY Seven Above and Three Below, 2008 25x35 Chromogenic Print. Courtesy of the artist. SARAH CONAWAY Columns, 2008 35x45, Chromogenic Print. Courtesy of the artist. SARAH CONAWAY VI (from Ten Large Photographs), 2008 40x50, Chromogenic Print. Courtesy of the artist. ZOE CROSHER Like Miko Smiling for Christopher Williams & Like Miko Almost Laughing for Christopher Williams, 2008 34 3/4 x 38 3/8 Gelatin Silver Print on Fiber Paper mounted on aluminum. Courtesy of the artist and Perry Rubenstein Gallery, Los Angeles. Zoe Crosher ANDREA LONGACRE-WHITE Prints of Prints, 2009 24x36 Archival inkjet print. Courtesy of the artist. SHANA LUTKER Reading Seating, 2010 Miniature reproductions of the Los Angeles Public Library's chairs and benches using paint and photography. ZOE CROSHER Acting Like a Tiger, 2009 12x9 Digital C-Print. Courtesy of the artist and..Perry Rubenstein Gallery, Los Angeles. Zoe Crosher
1. À la galerie Almine Rech, Paris, du 13 janvier au 23 février 2012. 2. À la galerie China Art Objects, Los Angeles, du 21 mai au 25 juin 2011. 3. À la galerie Marta Cervera, Madrid, du 15 septembre au 12 novembre 2011. 4. Made in LA, la première biennale de Los Angeles organisée par le Hammer Museum en collaboration avec LAXART, au Hammer, à LAXART et à Barnsdall Park du 2 juin au 2 septembre 2012, commissariat : Anne Ellegood, Ali Subotnick, Lauri Firstenberg, Cesar Garcia et Malik Gaines. 5. To be Titled (Additive Sculpture, Miami Screen), 2012, présenté par la galerie Almine Rech lors d’Art Basel Miami dans la section art public au Bass Museum, commissariat : Christine Y. Kim. Mark Hagen Une place dans le temps L’impossibilité temporelle est au cœur du travail de Mark Hagen. Que ce soit par son usage de matériaux instables ou sa pratique de l’anachronisme, il provoque le hasard tout en le contredisant et aime à réfuter les chronologies en en modifiant l’ordonnancement. Et ce jusque dans les titres dont il pare ses œuvres qui, pour la plupart, s’ouvrent sur un « To Be Titled » complété d’une catégorisation sommaire entre parenthèses. De même, sa première exposition personnelle en France à la galerie Almine Rech 1 s’intitulait : « TBA de nouveau », « TBA » pour « To Be Announced », ce qui, suivi de « de nouveau », frôlait l’illogisme en nous plaçant dans une situation d’attente cyclique de quelque chose d’indéterminé puisqu’aucune information concernant le contenu de ce qu’il restait à déterminer ne filtrait à travers l’ensemble de mots. Néanmoins, ce titre n’était pas réellement insensé puisque « TBA de nouveau » était une reconfiguration des pièces déjà présentées dans les expositions précédentes intitulées « TBA » 2 et « TBAA » 3 (To Be Announced Again). Il y a en effet dans les œuvres de l’Angeleno, et principalement dans ses sculptures, une dimension d’impermanence due aux structures modulables et aux éléments recyclables qui les composent. Mark Hagen To Be Titled (Additive Painting #76), 2011. Courtesy the artist, Almine Rech Gallery Paris/Brussels. Aude Launay – 47 Les séries d’œuvres qui nous intéressent ici trouvent pour partie leur origine dans une visite de l’artiste au Louvre, et notamment dans un display de microlithes néandertaliennes qui l’a ensuite inspiré pour Successin Every Direction (2007), un assemblage concentrique de lamelles d’obsidienne sur un panneau de bois blanc. L’obsidienne, qu’il a appris à tailler pour l’occasion, est une roche volcanique vitreuse extrêmement dure, de couleur sombre mais translucide. Elle est actuellement utilisée en chirurgie cardiaque et oculaire car son tranchant est plus fin que celui des scalpels d’acier mais elle est aussi très prisée des lithothérapeutes qui lui attribuent de nombreux pouvoirs mystiques. Plus récemment, Mark Hagen a réalisé une série de Subtractive Sculptures pour lesquelles il utilise une structure modulaire d’aluminium et d’acier qui tient autant des cerfs-volants tétraédriques de Graham Bell que des dômes géodésiques de Richard Buckminster Fuller et du principe de désorientation de Constant Nieuwenhuys et sur laquelle il accroche des plaques d’obsidienne polie. Il faut savoir que la composition chimique de l’obsidienne est faite d’unités structurales formées de tétraèdres pour comprendre le rapport entre les « miroirs noirs » qu’en fait Hagen et leur support. Il est à remarquer ici – et sans vouloir énoncer quelque lapalissade de l’histoire de la sculpture – que le support, par sa modularité, ne se donne pas comme socle mais bien comme un élément constitutif de l’œuvre au même titre que les pierres. Des compositions de pointes d’obsidienne disposées sur panneaux ou sur toile évoquant autant les classifications scientifiques des archéologues que les collections plus folkloriques de pointes de flèches indiennes et autres artefacts désormais récupérés par l’industrie touristique aux displays plus ou moins géométrisés sur châssis d’aluminium – comme To Be Titled (Subtractive and Additive Sculpture #12), 2012 – se déploient des thèmes philosophiques très classiques, tels que la place de l’homme dans le temps et dans l’espace, sous une forme de remise en question perpétuelle de par, une fois encore, la totale modularité du support comme des pierres et donc leurs multiples possibilités de mise en forme. Les œuvres qui ont le plus fait remarquer le travail de Mark Hagen ces temps derniers, que ce soit lors de Made In LA au Hammer Museum 4 ou lors de la dernière édition d’Art Basel Miami Beach 5, font partie de sa série des Additive Sculptures. Il s’agit d’assemblages d’éléments de ciment moulés d’après des emballages d’objets de consommation courante enfilés sur des armatures d’acier sous forme soit de colonne simple (stack) soit de mur ajouré (screen). De loin, ces agencements évoquent quelque 02 n°65 Printemps 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


02 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 2-302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 4-502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 6-702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 8-902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 10-1102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 12-1302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 14-1502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 16-1702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 18-1902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 20-2102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 22-2302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 24-2502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 26-2702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 28-2902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 30-3102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 32-3302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 34-3502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 36-3702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 38-3902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 40-4102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 42-4302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 44-4502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 46-4702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 48-4902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 50-5102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 52-5302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 54-5502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 56-5702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 58-5902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 60-6102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 62-6302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 64-6502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 66-6702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 68-6902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 70-7102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 72-7302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 74-7502 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 76-7702 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 78-7902 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 80-8102 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 82-8302 numéro 65 mar/avr/mai 2013 Page 84