02 n°1 HS janvier 2012
02 n°1 HS janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 HS de janvier 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : art contemporain en Pays de la Loire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Entretien avec Alain Gralepois — par 02point2 02point2/42 Entretien avec Alain Gralepois — vice-président à la culture et au sport au Conseil Régional des Pays de la Loire par 02point2 Alain Gralepois est le vice-président à la culture et au sport au Conseil Régional des Pays de la Loire. À ce titre il participe à la définition des orientations de la politique culturelle régionale et veille à leur mise en action. Depuis quelques années, le Conseil Régional a engagé plusieurs chantiers concernant les arts plastiques après avoir débroussaillé quelques dossiers sensibles au sein d’une commission spécialement créée à cet effet au sein de la Conférence régionale consultative de la culture. 02.2 Comment la région aborde-t-elle les problématiques spécifiques liées aux arts plastiques en Pays de la Loire ? Quels outils ont été mis en place ? A. G. La première chose que nous avons faite en 2004 a été de reconnaître la place des arts plastiques et visuels dans la politique culturelle régionale et la nécessité d’un soutien renforcé au secteur. Nous avons développé une politique en direction des artistes par des aides à la création, en direction des lieux de diffusion avec une aide aux centres d’art et à la résidence, et en direction des associations qui favorisent la diversité des expressions artistiques et la présentation de jeunes artistes. En 2009, nous avons mis en place la Conférence régionale de la culture (CRCC) afin de faire travailler ensemble acteurs culturels et collectivités publiques pour construire des politiques culturelles de façon partagée. Au sein de la CRCC, les différentes composantes du secteur arts visuels sont représentées dans une commission sectorielle. Cette commission a travaillé sur les conditions d’exercice de l’activité artistique en région, en particulier sur les lieux de travail pour les artistes et sur l’aide à l’édition d’une première monographie. 02.2 Quels sont les autres projets que la région envisage de soutenir ou de mettre en œuvre dans les années à venir ? A. G. Nous venons de créer un soutien aux lieux de travail individuels et collectifs. Cette aide est expérimentale et elle pourrait connaître un développement, en lien avec d’autres collectivités territoriales. Plus globalement, nous voulons contribuer à la structuration de la filière arts visuels dans la région par une organisation plus collective du secteur. Celle-ci s’engage dans le cadre de la CRCC. Une enquête d’observation participative et partagée, coordonnée par l’agence AMAC, doit permettre aux acteurs de disposer d’une vision de la réalité socioéconomique du secteur et de l’organisation de l’activité à l’échelle régionale. Par ailleurs nous avons relancé le 1% dans les établissements construits par la Région. Nous réfléchissons actuellement à une meilleure valorisation de l’ensemble des œuvres produites ; cette collection publique est trop peu connue. 02.2 Ne pensez-vous pas que la part des arts plastiques est souvent minimisée dans sa contribution au dynamisme et à l’attractivité d’une région ? A. G. Les grands événements misant sur l’art contemporain dans l’espace public ont permis de démontrer l’intérêt du public pour cette forme de création et ont encouragé une fréquentation des espaces spécialisés tout au long de l’année. De surcroît, l’action menée tout au long de l’année par le FRAC, les lieux de diffusion et les galeries privées, constitue un élément de dynamisme. L’observation devrait permettre de révéler l’existence d’une « filière à part entière » de l’art contemporain. Cette photographie donnera une vision plus précise du dynamisme des arts visuels en Pays de la Loire. 02.2 Comment se manifeste votre intérêt pour les arts plastiques, allez-vous voir des expositions, êtes-vous collectionneur ? A. G. Par goût personnel, je m’intéresse aux expositions présentées dans la région et aux initiatives qui concourent à faire connaître le travail des artistes plasticiens. Je profite également de mes déplacements professionnels et personnels pour découvrir des expositions et des lieux dédiés à l’art contemporain, et ainsi comparer avec la situation en Pays de la Loire. Nous avons la chance d’avoir dans la région des passeurs de l’art contemporain qui s’engagent fortement pour favoriser la rencontre entre les publics et les artistes, je pense notamment au centre d’art de Pontmain ou à l’association Bézard-Le Corbusier à Piacé le Radieux, que j’ai découverte cette année•
02 02 point point point point point point point point point point point point point point point point point point 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02point2 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 02 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :