02 n°1 HS janvier 2012
02 n°1 HS janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 HS de janvier 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Zoo galerie

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : art contemporain en Pays de la Loire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Entretien avec Nicolas Hérisson — Eva Prouteau 02point2/24 Hugues Reip, Christophe Terlinden, Florence Doléac… Bientôt rejointes par deux nouvelles : une table de Neal Beggs produite à Chamarande qui reprend le vocabulaire corbuséen et sera installée dans le parc du presbytère, et un poteau électrique mêlant béton et vitrail imaginé par l’artiste Stéphane Vigny. Ce dernier reprend un modèle de poteau très ajouré, produit au Mans par l’entreprise Garczynski Traploir, dont la fabrication fut abandonnée car ils cassaient systématiquement quand une voiture les percutait. Dans ces ajours, l’artiste insère des vitraux, inspirés de ceux de l’église de Piacé, faits en béton avec la technique dite du pavé de verre. Le développement de ce parcours pérenne me tient à cœur, il peut asseoir l’identité du village, en lien avec son histoire. Les pièces sont assez cohérentes, généreuses, tous les publics peuvent y trouver leur compte. Et si nous parvenons un jour à construire le Logement du paysan conçu par Le Corbusier et à développer une programmation en lien avec la céramique – Malicorne est tout proche ! – je pense que Piacé aura un réel potentiel touristique. Dans le cadre des « Capsules Radieuses » – des expositions présentées au cours de l’année en dehors de la Quinzaine – j’ai récemment invité Jean-Marie Appriou, artiste et assistant de Dewar&Gicquel et de François Curlet. Je lui ai proposé une expérience collective, la construction d’un four pour cuire ses céramiques dans la ferme d’Alexandre, un voisin, un travail inédit pour lui qui n’avait jamais fait de cuisson au bois. Nous allons d’ailleurs probablement refaire un four lors de la prochaine Quinzaine Radieuse, en écho au Burning de Maroussia Rebecq, une fête de la moisson et du feu très rassembleuse elle-aussi… Et peutêtre montrer la collection de pipes de l’artiste Annabelle Hulaut au café du village : le café est un lieu important pour moi, la boulangerie ayant fermé il y a trois ans maintenant, il est l’unique commerce qui reste ouvert, avec Sylvie, la patronne, qui est au courant de tout. Nous y avons déjà montré des maquettes de Sammy Engramer et le Bunker pour six œufs de François Curlet, et cela nous permet de toucher les gens différemment. EP La programmation s’étoffe à mesure que les années passent. Quid de la fréquentation ? NH En 2012, la Quinzaine Radieuse était lourde à porter, en raison du nombre d’invités et de visiteurs, mais cela sanctionnait positivement le travail accompli. En soi, l’exposition du designer Christian Ragot était déjà très conséquente, avec la production d’une voiture en osier, une interprétation de la Voiture Minimum conçue en 1936 par Le Corbusier. Christian Ragot est un designer qui a intégré les collections du Centre Pompidou mais qui reste peu connu du public. Lui non plus n’a jamais été dans le système de production dominant, il a toujours travaillé en marge du design institutionnel. Il m’a entendu parler sur France Inter, il connaissait le projet pour les campagnes de Le Corbusier, et il m’a contacté suite à ce passage radio. EP Au fil de ces quatre éditions, on retrouve une tendance au métissage des pratiques et des personnalités fortes, parfois marginales. Votre programmation a-t-elle des allures d’autoportrait en creux ? NH Oui, j’aime bien cette idée. Je voudrais étonner les gens d’ici, faire circuler les choses, et j’ai une grande fierté à l’égard de cette campagne. Je construis intuitivement mon action. Je ne pensais pas revenir dans cette région où a vécu mon grand-père, mais je m’y sens bien. Et je me suis découvert une ambition que je n’avais pas forcément cernée au départ• Vue du Moulin de Blaireau et Villa Parmentier, Florence Doléac et David de Tscharner, 2011. Photo : Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier Stéphane Vigny, Château de tôle, 2011 [production Piacé le radieux] Photo Coralie Moulin. Photo : Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier
Andréa Crews, Performance Burning Vogue, 2010 Photo : Maroussia Rebecq, Piacé. Les acteurs 02point2/25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :