[Poitou-Charentes] Notre Région Notre Fierté n°14 nov/déc 2014
[Poitou-Charentes] Notre Région Notre Fierté n°14 nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de nov/déc 2014

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Région Poitou-Charentes

  • Format : (285 x 360) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 9,1 Mo

  • Dans ce numéro : éducation et formation, la priorité pour la région.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NOTRE RÉGION, NOTRE FIERTÉ vos emplois notre priorité Bénéficiez des aides de la Région pour développer votre entreprise et réaliser votre projet, avec de nouvelles actions comme le Plan de développement de compétitivité des entreprises. VMH Energie - La Nouvelle Fabrique Ecologique - Châtellerault (86) DES MESURES EXCEPTIONNELLES POUR L’EMPLOI ET LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES À CONTEXTE EXCEPTIONNEL, MESURES EXCEPTIONNELLES ! La Région a créé un fonds de 20 millions d’euros et consacrera chaque année 10 millions d’euros à l’innovation pour développer la compétitivité des entreprises. Dans cette dynamique, elle a mis en place un plan de soutien à l’investissement industriel pour la compétitivité et l’emploi des TPE-PME avec des investissements destinés  : * à l’amélioration de la performance de leurs équipements industriels ; * à les aider à réduire leurs consommations d’énergie et ainsi atteindre une autonomie énergétique ; à la formation des salariés, pour l’organisation du travail et le développement du dialogue social. LA RÉGION RENFORCE SON ACTION AVEC  : « l’usine du futur en Poitou-Charentes » pour aider les entreprises à améliorer leurs performances industrielles ; le développement de filières prioritaires comme l’aéronautique (objectif  : 1 500 emplois sur 5 ans) ; l’encouragement à l’innovation avec la création de l’Agence Régionale de l’Innovation ; le financement des PME ; les grands projets pour la transition énergétique et la mutation solidaire des territoires. UNE POLITIQUE DE GRANDS TRAVAUX DANS LES TERRITOIRES Avec le Fonds Régional d’Intervention Locale (FRIL) et les Contrats Régionaux de Développement Durable (CRDD), la Région a fait le choix de la proximité avec les territoires. Elle a également engagé des travaux d’envergure avec l’Etat et les Départements sur deux chantiers d’avenir qui conforteront l’emploi local  : > * Octobre 2014, Jean-François Macaire, Président de la Région Poitou-Charentes, et Georges Stupar, Vice-Président, lors de l’inauguration du raccordement Nord LGV à la gare de Poitiers, aux côtés de Claude Bertaud, Président du Conseil général de la Vienne et Gilles GODARD, Directeur de projet SEA (COSEA). La LGV Tours - Bordeaux, ce sont plus de 700 personnes éloignées de l’emploi sur le chantier et plus de 1 300 000 heures de travail d’insertion. la couverture de l’ensemble du territoire en Très Haut Débit ; la mise en œuvre de travaux sur les infrastructures de transport  : pour développer des pôles d’échanges multimodaux et offrir une desserte de qualité dans le secteur ferroviaire (électrification de la ligne Niort/Saint-Jeand’Angély, ouverture de la desserte cadencée en TER entre Poitiers et Châtellerault avec un arrêt en gare du Futuroscope), consolider le secteur routier (aménagement des carrefours de la RN 10) et contribuer à l’extension du Grand Port Maritime de La Rochelle. Soucieuse de soutenir l’emploi local dans le secteur du BTP fragilisé, la Région a accéléré les procédures afin que les chantiers s’engagent le plus rapidement possible. LE MOPPY’S BAY  : L’ESPRIT D’ENTREPRISE Vous connaissez peut-être le « Moppy’s Bay » à Thouars (79), un restaurant convivial où Julie et son compagnon vous accueilleront dans une atmosphère chaleureuse et conviviale ? Retour sur un projet qui a vu le jour grâce à la ténacité d’un couple qui n’a pas hésité à entreprendre... Lorsque l’idée de créer leur propre restaurant germe dans l’esprit de Julie Babin et de son compagnon, le projet apparaît pour le moins compliqué. En effet, tous deux ouvriers, ils ne possèdent aucune autre expérience que celle de leur passion pour la cuisine. Et après avoir fait les comptes, il leur faut 200 000 € pour s’installer... Mais très vite, ils se dirigent vers l’association ICARE qui les aide à monter leur dossier pour bénéficier d’une Bourse Régionale Désir tt Le restaurant compte désormais deux emplois//supplémentaires Le Moppy’s Bay fait partie des heureux bénéficiaires de BRDE qui ont pérennisé leur activité. d’Entreprendre. Julie se rappelle leurs contraintes de l’époque  : « Le plus long à monter, c’est le dossier bancaire. La bourse, elle, nous a été accordée rapidement  : 50% dès la décision d’attribution de la bourse et le reste 6 mois plus tard, soit 5 000 €  ». Une aide régionale qui leur a également permis de valoriser par la suite leur projet... Aujourd’hui, Julie est heureuse d’avoir relevé ce défi, avec ce petit « plus » qui fait toute la différence, celui de préserver l’emploi. Le restaurant compte désormais deux emplois supplémentaires  : un cuisinier en CDI et un employé de salle en CDD à plein temps, embauché alors qu’il était demandeur d’emploi. Soucieuse de faire travailler en priorité les producteurs locaux, Julie conclut en rappelant que « même si la conjoncture n’est pas la meilleure, il ne faut toutefois pas hésiter à entreprendre ». ** LE SAVIEZ-VOUS ? Les BRDE, c’est  : + DE 14 100 BÉNÉFICIAIRES (31% DE - DE 30 ANS ET 35% DE FEMMES) + DE 10 500 EMPLOIS SUPPLÉMENTAIRES GÉNÉRÉS TAUX DE PÉRENNITÉ DES ENTREPRISES BÉNÉFICIAIRES*  : près de 74% (contre 50% sur le plan national) des entreprises créées en 2009 et 92% (contre 65% sur le plan national) des entreprises créées en 2011 sont encore en activité * Etude réalisée par la Région Poitou-Charentes en 2014. 0 I NOS CONSEILLERS À VOTRE ÉCOUTE AU 05 49 38 49 38 POITOU-CHARENTES.FR
NOTRE RÉGION, NOTRE FIERTÉ 3 votre pouvoir d’achat notre contribution Réduisez vos factures d’énergies, déplacez-vous à moindre coût et préservez votre pouvoir d’achat avec les aides de la Région. En 10 ans, plus de 6 500 toitures isolées, plus de 2 000 chaudières et poêles hydrauliques au bois installées et près de 6 300 chauffe-eaux solaires mis en place. Alors, comme M. et Mme Bazile, équipez-vous ! « DES AIDES VRAIMENT INCITATIVES » Soucieux d’un meilleur confort et de faire des économies d’énergie, Michèle et Régis Bazile ont opté pour un projet global d’amélioration énergétique de leur maison. Les aides accordées par la Région et l’Etat ont couvert un tiers de l’investissement. « Sans les aides accordées par la Région et l’Etat, nous ne nous serions jamais engagés dans un tel projet », précisent d’emblée Michèle et Régis Bazile, habitants de Bignoux (86). Au départ, leur souhait était simplement de refaire l’isolation de la toiture. « Cela fait 33 ans que nous avons fait construire, l’isolation n’était plus efficace. » Mais en discutant avec un artisan, ce dernier leur a ouvert les yeux sur l’utilité d’envisager une isolation plus globale. LE TER, TOUJOURS PLUS ATTRACTIF Des trajets cinq fois moins chers que la route, un trafic en augmentation, le TER en Poitou-Charentes s’impose comme un vrai choix. Avec une augmentation de 50% de l’offre sur l’ensemble des lignes depuis 2004, un trafic qui a doublé en 10 ans et 12 000 usagers quotidiens, la Région fait du TER une alternative à la voiture avec des tarifs attractifs pour les usagers, comme la Carte Jeunes ou le Pass Mobilité à 1 € pour les déplacements domicile-travail. Le succès du TER s’explique notamment par des déplacements intervilles plus nombreux, une augmentation de la fréquentation des gares rurales et le renforcement des connexions avec les grandes villes des régions voisines, y compris sur des zones où le trafic est plus modeste comme entre Angoulême et Bordeaux qui bénéficie depuis 2013 du tarif à 1 € pour le trajet domicile-travail. La Région encourage également l’intermodalité  : bus urbains, autocars, vélos dans les gares et leur environnement (pistes réservées, garage sécurisé), voitures électriques Régionlib... UNE MEILLEURE DESSERTE AU FUTUROSCOPE À PARTIR DU 15 DÉCEMBRE PROCHAIN, 22 TER DESSERVIRONT LA GARE DU FUTUROSCOPE TOUS LES JOURS. CES TRAINS SERONT COMPLÉTÉS PAR DES BUS POUR ASSURER LES CORRESPON- DANCES. C’EST UNE BONNE NOUVELLE POUR TOUS LES SALARIÉS DE CETTE ZONE D’ACTIVITÉ. « En effet, intervenir seulement sur le toit, alors que les fenêtres laissaient passer des filets d’air, n’avait pas vraiment de sens. En outre, nous chauffions à l’électrique, les factures étaient très élevées. » Fort de ce constat, ils se sont rapprochés de la Région et de l’Agence Nationale de l’Habitat afin d’évaluer les aides éventuelles pour leur projet. « En faisant le choix d’un bouquet de prestations, les aides de la Région plus celles de l’Etat couvraient un tiers des investissements, ce qui nous a décidé. » En plus de l’isolation, la famille Bazile a donc opté pour le remplacement des menuiseries, de la chaudière pour une chaudière à granulés et l’installation d’un chauffeeau solaire. Au final, ils ont investi 47 000 € sur lesquels ils ont obtenu 10 500 € de l’Etat, On estime le gain à 500 € par an et 3 900 € de la Région (2 000 € pour la chaudière, 1000 € pour l’isolation et 900 € pour le chauffe-eau solaire), plus un prêt à taux zéro. Aujourd’hui, en terme de confort, ils sentent vraiment la différence. « La maison garde mieux la chaleur et elle est beaucoup plus agréable à vivre. » Côté porte-monnaie, l’incidence est aussi loin d’être neutre  : « On estime le gain à 500 € par an. En outre avec le chauffe-eau solaire, nous ne payons plus la production d’eau chaude », conclut Régis Bazile. TER ET VÉLO  : UN TANDEM QUI ROULE ! Thierry Nicolleau habite à Niort et travaille à Poitiers depuis 5 ans chez un imprimeur. Il a fait le choix du TER pour se rendre à son travail tous les jours. L’intermodalité, il connaît bien ! Il nous raconte ses trajets... Après avoir pratiqué « voiture + train + vélo », Thierry a finalement opté pour l’association « TER + vélo »  : « J’ai choisi de prendre mon vélo car le trajet que j’effectue en ville est rapide et constant ». Mais Thierry va plus loin encore car il voyage avec son vélo dans le train  : il pédale de son domicile à la gare de Niort et de la gare de Poitiers à son bureau et voyage en train entre ces deux villes. « J’apprécie l’exercice physique que cela représente  : un réveil tonique qui permet d’arriver au meilleur de sa forme au travail malgré la durée du trajet. » ÉCONOMIES D’ÉNERGIE TOUS MOBILISÉS POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ! Dans le cadre de la loi présentée par Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, adoptée le 14 octobre par l’Assemblée nationale, la Région a engagé un nouveau plan pour la transition énergétique et la Croissance Verte. Ces actions concrètes destinées à vous aider dans vos projets reposent sur trois axes  : LA MAÎTRISE DE L’ÉNERGIE POUR  : permettre aux ménages de réaliser des économies d’énergie (création de l’Agence Régionale pour les Travaux d’Economie d’Energie) ; développer les formations d’excellence (CFA à énergie positive à Cognac-Barbezieux et La Rochelle) ; proposer une alternative écologique aux modes de transport (TER, vélo, covoiturage...) ; favoriser l’émergence de projets sur les territoires (solaire, éolien). LES ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR  : renforcer l’indépendance énergétique (structuration de la filière photovoltaïque, développement de la méthanisation et d’hydroliennes de petite puissance). L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE ET LA VALORISATION DES DÉCHETS POUR  : lutter contre les gaspillages à travers des appels à projets et le soutien aux filières afin de favoriser le recyclage dans une logique de circuits courts. Ce choix s’est avéré très économique Être bien équipé avec un vélo léger et une signalétique adaptée, c’est essentiel pour voyager à vélo. 4 Il profite ainsi des espaces vélos mis à la disposition des voyageurs dans les trains. Mais sa recherche de l’effort n’est pas sa motivation principale, loin de là ! « Ce choix s’est aussi avéré très économique car le stationnement à la gare n’est pas gratuit. Sans parler de ma contribution à la diminution de la pollution et aux économies d’énergies en faisant le choix de me passer de ma voiture. » Cette pratique en développement nécessite quelques aménagements. Le nombre de vélos dans les trains ne peut progresser trop fortement en heure de pointe, moment où les trains sont pleins. Des garages à vélos sécurisés vont être déployés dans les gares afin d’offrir une alternative attractive aux cyclistes. L’intermodalité en gare de Poitiers (86) NOS CONSEILLERS À VOTRE ÉCOUTE AU 05 49 38 49 38 POITOU-CHARENTES.FR

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :