[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°57 sep/oct 2014
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°57 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (194 x 253) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... 20 bons plans pour les jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 UNE JOURNÉE EN PAYS DE LA LOIRE Surprenez-vous à aimer l’art contemporain Souvent passionnant, parfois incompris, mais toujours surprenant, l’art contemporain est une invitation à la découverte, le temps d’une journée ou d’un week-end. Artistes, lieux de création, galeries, critiques d’art… de nombreux acteurs participent à cette dynamique dans les Pays de la Loire. Tour d’horizon des lieux incontournables. Stéphane Ballanger Le Frac  : plus de 30 ans d’art contemporain C’est une institution dans tous les sens du terme. Créé en 1982, le Fonds régional d’art contemporain (Frac) des Pays de la Loire est installé à Carquefou (44). Ouvert sur l’actualité artistique internationale, le Frac organise chaque année une dizaine d’expositions avec des artistes émergents et confirmés. Sa collection de 1 500 œuvres est également diffusée sur le territoire régional au travers d’expositions ouvertes à tous et d’actions dans les établissements scolaires. www.fracdespaysdelaloire.com DIAPORAMA MS EX LORE MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°57/SEPTEMBRE-OCTOBRE 2014 Marc Domage Le Carré, situé dans la nef de la chapelle du Genêteil à Château-Gontier inspire par son architecture et son histoire. Un bol d’art en bord de mer À deux pas des plages de Saint- Nazaire (44), le Grand Café est depuis 1997 un Centre d’art contemporain, labellisé en 2004 par le ministère de la Culture. Son projet artistique explore les questions liées à l’espace urbain et à l’architecture. Il accueille quatre expositions, dont une collective, et deux résidences chaque année. www.grandcafe-saintnazaire.fr De l’art en chapelle Son architecture et son histoire inspirent les artistes. Situé dans la nef de la chapelle du Genêteil et rattaché à la scène nationale, Le Carré, le centre d’art contemporain de Château-Gontier (53), se prête à toutes les formes d’art  : peinture, sculpture, vidéo, installations… Jeunes artistes et talents reconnus se croisent dans cette coquille de 27 mètres sur 9. Quatre expositions, monographiques ou collectives, y sont programmées chaque année. www.le-carre.org Pontmain  : pèlerinage vers l’art Le centre d’art de Pontmain (53) participe à la sensibilisation de l’art contemporain en milieu rural. Depuis sa création en 1999, ce centre met en place une programmation diversifiée, au rythme des saisons  : les résidences au printemps, une exposition individuelle l’été, et une exposition collective ou thématique à l’automne. Sans oublier l’éducation artistique  : 1000 scolaires s’y rendent chaque année. Le centre dispose également de ses propres logements-ateliers pour les résidences. www.centredartpontmain.fr L’expérimentation artistique au cœur de la Mayenne Les œuvres présentées à la Chapelle des Calvairiennes à Mayenne (53) sont souvent produites pour ce lieu original, qui attise la curiosité. On y revendique un côté expérimental, défricheur et même rebelle ! Les projets présentés, quatre par an, ont en commun l’idée du pari, de la gageure. La programmation est construite de manière collaborative par des habitants, des enseignants et des passionnés. www.chapelledescalvairiennesmayenne.com Le Frac à Carquefou (44) Le Grand Café à Saint-Nazaire (44) Le Carré à Château-Gontier (53) Le Centre d’art à Pontmain (53) La Chapelle des Calvairiennes à Mayenne (53) Marc Domage Marc Domage Michel Gouéry Pierre-Alexandre Rémy
L’art contemporain tombe le Masc Le musée de l’Abbaye Sainte-Croix (Masc) aux Sables d’Olonne (85) est un pionnier en France pour la diffusion de l’art moderne et contemporain. Les œuvres exposées proviennent d’artistes majeurs, reconnus… ou redécouverts. Deux peintres y sont particulièrement représentés  : Gaston Chaissac et Victor Brauner. www.lemasc.fr Parcours réalisé par Corentin Vital ALLEZ-Y ! DD BIENNALE « SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ » Quinze lieux accueillent les collections des Frac Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, jusqu’en novembre. www.fracdespaysdelaloire.com PIACÉ LE RADIEUX, BÉZARD – LE CORBUSIER (72) Lieu de rélexion sur le patrimoine local et de promotion de la création contemporaine en milieu rural, le village de Piacé explore le projet architectural mené par Le Corbusier et Norbert Bézard. www.piaceleradieux.com L’ARTOTHÈQUE DE LA ROCHE-SUR-YON ADRA (85) L’artothèque permet aux particuliers et aux collectivités d’intégrer dans leur environnement quotidien des estampes et photographies. www.artotheques-adra.com ESTUAIRE NANTES <> SAINT-NAZAIRE (44) Sur les 60 km de l’estuaire de la Loire, ce parcours artistique propose 29 œuvres de cette collection permanente à ciel ouvert. www.estuaire.info LES GALERIES D’ART Le Collectif Blast à Angers, la Zoo Galerie à Nantes, la Gâterie à la Roche-sur-Yon… les Pays de la Loire comptent un important réseau de galeries d’art contemporain réparties sur le territoire. www.culture.paysdelaloire.fr Le musée de l’Abbaye Sainte-Croix aux Sables d’Olonne (85) Jean-Luc Favéro HISTOIRE(S) 23 Le plus vieux lycée des Pays de la Loire est à Laval Installé dans l’ancien couvent des Ursulines, le lycée Ambroise-Paré de Laval n’est pas seulement l’un des plus beaux de la région. Il en est aussi le plus ancien. Visite d’un site dédié à la jeunesse… qui bruisse de siècles d’histoire. A lfred Jarry, le père d’Ubu, l’homme politique René Pleven ou encore les écrivains René Étiemble et Jean-Loup Trassard y furent élèves. Et combien d’autres personnalités d’aujourd’hui l’ont fréquenté… Le lycée Ambroise-Paré de Laval est une institution en Mayenne, lové dans le superbe écrin qu’est l’ancien couvent des Ursulines, construit pour cet ordre religieux par Étienne Corbineau entre 1620 et 1626. L’établissement accueille d’abord, en 1793, les élèves du collège de la rue Renaise devenu trop petit. Il devient école secondaire en 1804. En 1842, la ville le cède au gouvernement qui y établit un collège royal, ou impérial selon les époques. Il devient lycée en 1848, et grandit progressivement, en annexant en 1885 le collège de jeunes filles qui est devenu aujourd’hui le lycée Douanier-Rousseau. Un prêtre à la tête d’un prestigieux lycée public Dans le contexte alors difficile d’affrontement entre enseignement public et privé, c’est paradoxalement un prêtre, l’Abbé Léopold Follioley (proviseur de 1873 à 1886, qui prendra ensuite la tête du lycée Clémenceau à Nantes), qui fera du lycée un établissement prestigieux, au premier rang de l’Académie de Rennes, à laquelle il appartenait alors. Baptisé en 1965 en l’honneur d’Ambroise-Paré, l’un des grands fils de la ville, le lycée témoigne d’une architecture majestueuse, évidemment rénovée et entretenue depuis lors par la Région  : ses nombreuses cours et sa chapelle sont remarquables… de même que son CDI (centre de documentation et d’information), installé dans un bâtiment qui est la copie du fameux Hôtel Matignon, résidence officielle du Premier ministre français. Philippe Le Boulanger À PROPOS D Le site internet du lycée  : http://ambroise-pare.paysdelaloire.e-lyco.fr Dictionnaire des lycées publics des Pays de la Loire, Presses Universitaires de Rennes  : article écrit par Catherine Le Guen et Alain Viot. WWW.PAYSDELALOIRE.FR Lycée Ambroise Paré



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :