[Nord-Pas-de-Calais] Mon Nord-Pas de Calais n°28 nov/déc 2015
[Nord-Pas-de-Calais] Mon Nord-Pas de Calais n°28 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Régional du Nord-Pas de Calais

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : Made in Nord-Pas de Calais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
UNE JOURNÉE À… Boulogne-sur-Mer... et terre Boulognesur-Mer INFOS PRATIQUES Office de Tourisme de Boulogne-sur-Mer Parvis de Nausicaá, Boulevard Sainte Beuve 03 21 10 88 10 >www.tourismeboulognesurmer.com Le musée et château comtal Rue de Bernet 03 21 10 02 20 >www.ville-boulognesur-mer.fr Musée Libertador San Martin 113 Grande Rue 03 21 31 54 65 Le Beffroi Place de la Résistance 03 21 10 88 10 Nausicaá Boulevard Sainte Beuve 03 21 30 99 99 >www.nausicaa.fr Maison de la Beurière Parvis de Nausicaá, Boulevard Sainte Beuve 03 21 30 14 52 La crypte de la basilique Rue de Lille >crypte.ville-boulogne-sur-mer.fr Avec ses plages, son port et son centre de la mer Nausicaá, Boulogne-sur-Mer dispose d’atouts touristiques de premier plan. P our commencer la visite, une balade le long des berges de la Liane qui se jette dans la Manche, vous introduira dans l'ambiance maritime. Et pour cause, la ville est le premier port de pêche de France ! Chaque année, 35 000 tonnes de poissons de 70 espèces différentes y sont débarquées. Au milieu des étals se dressent deux symboles de la ville  : les géants Batisse, un marin pêcheur, et sa femme Zabelle, qui porte une coiffe de dentelle typique du début du XX e siècle. La promenade sur les rives de la Liane mène à la jetée Nord-Est et son phare rouge. D’ici, on a une vue magnifique sur les bords de la Manche et sur le ballet incessant des mouettes. Une autre promenade, celle du général San Martin, en front de mer, mène aux falaises et offre elle aussi un beau panorama du littoral boulonnais. Le long de la plage se trouve le centre 26 MON NORD-PAS DE CALAIS N°28, novembre - décembre 2015 national de la mer, Nausicaá, l'attraction phare de Boulogne-sur-Mer avec pas moins de 600 000 visiteurs par an en moyenne. Requins, manchots, otaries, raies... Au total, 36 000 animaux marins et 50 aquariums et terrariums enchantent autant les enfants que les parents. VILLE FORTIFIÉE ET MUSÉES La capitale de la Côte d’Opale possède également une histoire et un patrimoine riche. À commencer par la maison de la Beurière, construite en 1870. C’est une authentique maison de marins, décorée avec des meubles et accessoires d'époque, qui présente au visiteur les habitudes d'une famille traditionnelle de cet ancien quartier de marins. On grimpe ensuite vers le haut des remparts qui remontent au XIII e siècle et offrent une vue imprenable sur la ville et ses environs. Érigé à la même époque, le château comtal abrite le musée de Boulogne-sur-Mer. Celuici offre une immersion dans l’histoire et la culture de la ville ainsi que des collections étrangères, réparties en départements (archéologie méditerranéenne, ethnographie extra-européenne, beaux-arts et histoire locale). Sarcophages, céramiques grecques, céramiques précolombiennes, statuettes africaines, collection d’art contemporain autochtone d’Alaska ou encore peintures flamandes et italiennes s’exposent aux côtés d’objets de différentes époques retrouvés localement. La Basilique Notre-Dame se visite également. Au sous-sol, la crypte témoigne des origines romaines de Boulogne. Enfin, ne ratez pas le beffroi ! Datant du XII e siècle, c’est le monument le plus ancien de la ville. n Diana Gonzalez 1
2 4 DEVINETTE Quels liens y-a-t-il entre l'Argentine, le Pérou, le Chili et Boulogne-sur-Mer ? C’est à Boulogne que le général argentin San Martin, qui a engagé l’indépendance de ces pays d’Amérique latine, a vécu les deux dernières années de sa vie. Le drapeau argentin flotte d'ailleurs devant la maison où il a vécu, aujourd’hui transformée en musée. C’est aussi grâce au Libertador, que l’on trouve dans plusieurs villes d'Argentine des rues qui s’appellent « calle Boulogne-sur-Mer ». 5 6 3 1. Le centre de la mer, Nausicaá, reçoit annuellement 600 000 visiteurs. Engouffrez-vous dans le tunnel de verre pour admirer les lions de mer de Californie. PHOTO ALEXIS ROSENFELD 2. Le château comtal abrite le musée de la ville qui possède une riche diversité d'oeuvres. PHOTO PHILIPPE DAPVRIL 3. Le département d'ethnographie du musée propose un voyage à travers le monde depuis l'Amérique précolombienne jusqu'à l'Océanie, en passant par l'Afrique. PHOTO PHILIPPE CHANCEL 4. La crypte située sous la Balisique Notre-Dame est un site archéologique qui témoigne des origines romaines de la ville. PHOTO PHILIPPE DAPVRIL 5. Boulogne est le premier port de pêche de France. 35 000 tonnes de poissons y sont débarquées chaque année. PHOTO PHILIPPE DAPVRIL 6. Situé au bout de la jetée Nord-Est, le phare rouge est accessible à pied. PHOTO PHILIPPE DAPVRIL LA BONNE RECETTE PAR JEAN-LUC DUVILLARD CHEF DU LYCÉE MARIETTE DE BOULOGNE-SUR-MER FILET DE CABILLAUD SAUCE AUX POIVRONS BICOLORES LES INGRÉDIENTS (POUR 8 PERSONNES) N°28, novembre - décembre 2015 MON NORD-PAS DE CALAIS 27 - 8 morceaux de cabillaud de 140 gr (environ 1,120 kg de filet) - un cube de bouillon de volaille + 2 litres d’eau - 2 poivrons rouges - 2 poivrons verts - 2 verres de 15 cl de crème épaisse - 200 g de beurre doux - 2 petites courgettes - 1 oignon - 1 petite boîte de concentré de tomate - 1 gousse d’ail PHOTOS PHILIPPE DAPVRIL LA PRÉPARATION - Cuire les portions de cabillaud dans deux litres de bouillon de volaille pendant 5 minutes (vérifier la cuisson). - Laver les courgettes et les couper en 8 petits bouchons. Les vider à l’aide d’une cuillère à pomme noisette. Les cuire à l’eau bouillante salée pendant 5 minutes, puis les plonger dans l’eau froide. Faire revenir un oignon avec l’intérieur de la courgette et la gousse d’ail hachée. Ajouter le concentré de tomate, saler, poivrer et laisser mijoter pendant 10 minutes. Garnir l’intérieur des courgettes, puis les réchauffer au four avant de servir. - Laver les poivrons verts et les ouvrir en deux. Les cuire à l’eau bouillante pendant 5 minutes puis les plonger dans l’eau froide. Enlever la peau après cuisson afin de les rendre plus digestes. Verser 15 cl de crème épaisse dans une casserole avec les poivrons, chauffer puis mixer jusqu’à obtenir une crème lisse. Monter 100 g de beurre à l’aide d’un fouet électrique afin qu’il double de volume et l'incorporer à la compote de poivrons. Saler, poivrer. - Faire de même avec les poivrons rouges. - Dresser dans une assiette le poisson, puis napper le de sauce, moitié rouge, moitié verte. Ajouter une timbale de riz pilaf et un bouchon de courgette. Bon appétit !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :