[Haute-Normandie] Ma Région n°140 mai 2015
[Haute-Normandie] Ma Région n°140 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de mai 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Région Haute-Normandie

  • Format : (190 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,3 Mo

  • Dans ce numéro : entrepreneurs des bourgs et des villages, libre champ à l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Le guide des manifestations soutenues par la Région. Retrouvez un calendrier plus complet sur www.hautenormandie.fr rubrique "Agenda" Le comédien Denis Lavant, lauréat du Molière 2015 du comédien "seul en scène", à Terres de paroles en 2014. DR Festival TERRES DE PAROLES Du 26 mai au 7 juin, Terres de paroles propose à Rouen, Cany-Barville, Saint-Valery en Caux et Louviers, plus de 40 lectures largement axées sur l’actualité littéraire de l’année. Parmi la dizaine d’auteurs invités, citons Lydie Salvayre (Goncourt 2014), Léonor de Récondo (prix RTL-Lire 2015), Adrien Bosc (Grand prix du roman de l’Académie française) ou François-Henri Désérable. Outre des performances, rencontres et ateliers, les textes de ces auteurs seront lus par des artistes ou comédiens dont l’immense Michel Piccoli, les non moins talentueux Denis Lavant et Pascal Greggory ou le Normand Bruno Putzulu… Contact : 02.32.10.87.07 www.terres-de-paroles.com TRIBUNE LIBRE DES GROUPES POLITIQUES DU CONSEIL RÉGIONAL en application de la loi démocratie de proximité du 27 février 2002, cet espace est réservé à l’expression des groupes politiques représentés au sein du conseil régional. contractualisés avec la Seine-Maritime et l’Eure pour des projets utiles et des investissements nécessaires. Très haut débit, EHPAD, développement des équipements sportifs et culturels, modernisation des infrastructures... Ces investissements ne peuvent pas attendre car ils sont source de qualité de vie, d'activité et d’emploi (notamment dans le BTP) pour la Normandie. Les majorités dans nos Départements ont changé. Nous sommes des républicains (personne n’a le monopole de ce beau mot) et avec Nicolas Mayer-Rossignol, notre Président de Région, notre objectif restera, quoiqu’il arrive, d’agir dans l’intérêt de la Normandie et des Normands. Pour notre part, les engagements seront tenus. GROUPE SOCIALISTE ET DIVERS GAUCHE A l’issue des élections départementales du mois de mars, nos concitoyens haut-normands ont fait le choix de l’alternance. L’abstention a une nouvelle fois été forte avec près d’un électeur sur deux qui ne s’est pas déplacé. Les résultats de l’extrême-droite, qui n’a heureusement remporté aucun canton dans nos Départements, doivent interpeller tous les Républicains. La stratégie du "ni-ni", prônée par l’UMP et une partie de l’UDI, révèle que certaines digues, hélas, ont sauté. Nous tenons à saluer l’action des Présidents Jean Louis Destans, Nicolas Rouly et Didier Marie qui, avec leurs majorités, ont mené des politiques de progrès social au bénéfice de tous les Haut- Normands. Jean-Louis Destans a remis à flot Nicolas Broquedis le Département de l’Eure et il a grandement contribué, souvenons-nous, à sauver l’usine M-Real. Nicolas Rouly, Président depuis un peu plus d’un an seulement, avait déjà prouvé qu’il est un homme de terrain, d’écoute et d’action, proche de nos concitoyens. Nous souhaitons que leurs successeurs fassent aussi bien et que les Seinomarins et les Eurois ne soient pas pénalisés par ces changements de majorité. Le 276, association de collectivités unique en France réunissant la Région et les deux Départements, doit en être la démonstration. Il a fait la preuve de son utilité et de son efficacité pour les Normands. Le nouveau contrat 276 a été signé il y a quelques mois : ce sont près d’un milliard d’ € qui sont GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Presque 40 ans après la première loi de protection de la nature (1976), l’assemblée nationale a voté le 18 mars dernier une nouvelle "loi biodiversité". Si la tâche de 1976 s’avérait finalement assez simple (protéger certaines espèces des destructions directes), celle de 2015 représente une autre difficulté ! En effet, il s’agit d’agir sur les espaces pour enrayer le déclin accéléré de la biodiversité. Après les schémas régionaux de cohérence écologiques (SRCE), la mise en place de la Trame verte et bleue, que nous apporte cette loi ? Essentiellement la création d’une Agence nationale de la biodiversité, visant à réunir les instances agissant dans le domaine de la protection de la nature. S’il s’agit d’un progrès, longtemps demandé par les associations de protection de l’environnement, force est de constater qu’on en reste encore une fois au catalogue de bonnes intentions, sans moyens financiers suffisants, sans moyens réglementaires pour atteindre les objectifs assignés. Cette loi restera donc inefficace, sauf à développer en région les politiques visant à agir. A l’heure de l’unification de la Normandie, face à des enjeux forts, on doit se fixer l’objectif d’un budget régional d’urgence MR RÉGION N°140 MAI 2015
l 19 Photographie 20 CLICHÉS AUTOUR DES ESPÈCES MENACÉES Fear of a blue planet est une série photographique signée Eric Peltier et composée de 20 clichés autour des espèces menacées. Le photographe a mis en scène girafe, lionne, éléphant, panthère noire… dans la piscine des Bains des Docks du Havre, un petit joyau d’architecture de Jean Nouvel. "Je me suis servi des clichés du lieu comme support à la mise en scène d'animaux menacés, sujet auquel je suis particulièrement sensible. J'ai volontairement inséré ces animaux sous la forme de figurines pour alerter sur le danger d'une disparition imminente. J'ai souhaité par ce travail leur offrir un ultime refuge", explique Eric Peltier. Du 22 mai au 11 juin à l'Hôtel de Région, 5 rue Robert Schuman à Rouen. Entrée libre du lundi au samedi de 9h à 18h. Contact : 02.35.52.21.59 d’au moins 10 millions d’euros consacrés à la protection du patrimoine naturel. Frédéric Malvaud, conseiller régional. GROUPE PARTI RADICAL DE GAUCHE Après les élections départementales, les Radicaux de Gauche posent une question simple aux composantes de toute la gauche en Normandie. Voulez-vous continuer à diriger le Conseil Régional et permettre la mise en place d’une politique de gauche conforme aux intérêts économiques et sociaux de tous les Normands, ou préférez-vous laisser tous les pouvoirs à la droite ? Ici, elle détient déjà de nombreuses grandes villes et la totalité des Conseils Départementaux, n’est-ce pas assez ? En d’autres termes, voulez-vous une Région "bleue-horizon" où l’extrême droite est en embuscade pour imposer la casse de tous les acquis de la République ? Ou voulez-vous, comme nous, diriger le Conseil Régional pour mettre en place, progressivement mais durablement, une Normandie où il fait bon vivre ensemble ? Que chacun dépasse la défense de ses petits intérêts et la certitude d’avoir raison tout seul et nous trouverons, ensemble, le chemin du rassemblement et donc de la victoire. A chacun de prendre ses responsabilités, pour les Radicaux de Gauche, c’est fait !. GROUPE FRONT DE GAUCHE : PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, GAUCHE UNITAIRE ET PARTI DE GAUCHE Alors que la Région réalise de nombreux investissements, les élus du Front de gauche appellent à faire preuve de la plus grande fermeté vis-à-vis de la SNCF quant à la ponctualité et à la qualité des conditions de transport et de dire haut et fort le refus de la suppression des Trains d’Equilibre du Territoire (TET). La SNCF vient en effet de publier des projets d’une extrême gravité : suppression organisée de toutes les offres de nuit (20 trains) ; suppression des dessertes nationales "intercités" sur les lignes Caen-Le Mans-Tours et Paris-Evreux-Serquigny, entre autres ; volonté de la SNCF de transférer certaines dessertes "intercités" aux Régions dont la ligne Paris-Granville pour 10 trains par jour ; projet de réduction de l’offre des dessertes TET par la SNCF sur toutes les autres lignes dont la ligne Paris-Rouen de 47 à 23 trains par jour (-51%), la ligne Paris-Le Havre de 27 trains par jour à 8 (- 70%) et les lignes Paris- Caen de 31 à 20 trains par jour (-35%) et Paris- Cherbourg de 14 à 6 trains par jour (-57%). C’est au total à la suppression programmée de 180 trains nationaux qu’il faut s’opposer. Les élus du Front de gauche appellent également à agir pour le développement du fret ferroviaire au nom de l’écologie et de la défense des services publics. GROUPE POUR UNE NOUVELLE NORMANDIE UMP-UDI-DVD Après les scrutins des municipales de mars 2014 et des sénatoriales septembre 2014, les élections départementales de mars dernier ont confirmé la volonté de renouveau et d’alternance dans toute la Normandie. Bruno Le Maire et les élus régionaux souhaitent en tirer 3 leçons. C’est d’abord la victoire d’une stratégie, alliant le renouvellement des candidats et l’union de la Droite et du Centre. Portée depuis plusieurs années, elle sera reconduite aux prochaines élections régionales de la fin de l’année. C’est ensuite la défaite d’une politique. Echec de la politique nationale à l’image de la courbe du chômage, dévalorisation totale de la parole politique, spectacle affligeant d’une majorité de gauche qui se déchire et où les ambitions personnelles prennent le pas sur l’intérêt général. Mais aussi échec local, à l’image du Département de la Seine-Maritime qui croule sous l’endettement ou la fiscalité ou le Département de l’Eure qui souffre d’un accès au haut débit très insuffisant et pénalisant pour le développement. C’est enfin la montée d’une menace, celle du Front National qui progresse sur les échecs de la gauche, sur le mensonge politique, sur le sentiment d’abandon ou sur l’absence d’espoir. Menace car le FN n’apporte aucune réponse sérieuse et est bien incapable de faire des propositions pour nos territoires. Malgré cette victoire, la Droite et Centre ne doit pas céder au triomphalisme car nous serons jugés sur nos résultats et notre action. Aujourd’hui, comme demain à la Région, il faudra faire des économies de fonctionnement, mieux contrôler les dépenses et les subventions afin de les rendre plus justes et plus transparentes, il s’agira de relancer l’investissement. Avec la Droite et Centre, seule alternance crédible à la gauche qui a échoué. GROUPE FRONT NATIONAL Les promesses de la SNCF pour améliorer la fiabilité et le confort des lignes normandes ont été vite oubliées. Alors que MM. Pépy et Mayer-Rossignol nous annonçaient un plan d'action pour améliorer le trafic sur les lignes normandes, nous apprenons qu’Alain Le Vern, l'ex président PS de notre Région, a présenté un projet d'économie drastique de la SNCF préconisant une forte réduction des liaisons sur certaine lignes normandes. Des économies sur le dos des usagers ! Compte tenu de l'ampleur du plan de rigueur en cours, nous ne pouvons que craindre une nouvelle augmentation des tarifs, alors même que la SNCF abandonne progressivement sa mission de service public pour préparer l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire en 2019, sur injonction de Bruxelles. Beaucoup de Normands, éloignés des grandes villes en raison des loyers trop onéreux, parfois contraints de quitter les banlieues les plus proches parce qu'ils ne s'y sentent pas en sécurité, sont encore une fois traités comme des vaches à lait et abandonnés à eux-mêmes. Il est urgent de s'affranchir de l’Union européenne et de ses directives. Un véritable service public est essentiel à la cohérence territoriale et à l’économie de la Normandie. Magazine d’information de la Région Haute-Normandie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :