[Haute-Normandie] Ma Région n°138 mars 2015
[Haute-Normandie] Ma Région n°138 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Région Haute-Normandie

  • Format : (190 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : contrats État-Région, 276 et Vallée de Seine... tous mobilisés au service des Normands !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
OR11R Le guide des manifestations soutenues par la Région. Retrouvez un calendrier plus complet sur www.hautenormandie.fr rubrique "Agenda" Environnement Cardere CARDERE FÊTE SES 20 ANS Soutenue par la Région, l’association régionale d’éducation à l’environnement CARDERE fête ses 20 ans. A cette occasion, elle organise samedi 21 mars un rallye nature dans le bois du Roule à Darnétal, dans le cadre de la fête communale "Jouer nature". Des animations tous publics seront proposées entre 14h et 17h30 : chercher les p’tites bêtes printanières, construire un nid ou un refuge, rencontrer la fée Chlorofil, cuisiner nature, écouter des contes... Histoire de bien démarrer le printemps ! Contact : 02.35.07.44.54 ou contact@cardere.org www.cardere.org TRIBUNE LIBRE DES GROUPES POLITIQUES DU CONSEIL RÉGIONAL en application de la loi démocratie de proximité du 27 février 2002, cet espace est réservé à l’expression des groupes politiques représentés au sein du conseil régional. Interrégional sur la Vallée de la Seine. Au total, ce sont plusieurs milliards d'euros qui vont être mis au service du développement de la Normandie ! Une Région et des Départements rassemblés pour l’investissement solidaire, voilà ce qui fait l’essence de notre action. C’est ce que nous faisons à travers le 276, formule unique en France. Formule gagnante. GROUPE SOCIALISTE ET DIVERS GAUCHE Depuis plusieurs années, les Départements de Seine-Maritime et de l’Eure, avec la Région, sont engagés dans une démarche vertueuse, unique en France, de rassemblement et d’investissement : le "276". Le premier contrat "276", qui s'est achevé en 2014, a largement démontré son utilité et son efficacité, tout en permettant une bonne utilisation de l’argent public. Cette démarche prend aujourd’hui un nouvel élan. Le nouveau Contrat 276, représentant un engagement de près de 900 millions d’euros (dont 50% de la Région) permettra de faire naître des dizaines de projets structurants, répondant aux priorités que sont l’aménagement Nicolas Broquedis numérique du territoire, les déplacements par la mobilité durable et intermodale, les solidarités, la transition écologique, la formation, la mise en œuvre du Plan de lutte contre la pauvreté ou la protection de l’environnement. La mise en commun des énergies, le rassemblement des forces, le travail au-delà des clivages politiques contribuent largement à la réussite de cette démarche collective. Ce nouveau contrat "276", soutien exemplaire à tous les territoires qui font notre richesse, vient s'ajouter à la signature, le mois dernier en présence du Premier Ministre Manuel Valls, du prochain Contrat de Plan Etat-Région et du Contrat de Plan GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Dans une économie sans croissance et dont les profits liés aux échanges internationaux finissent à 75% dans des paradis fiscaux, l’économie "verte" crée des perspectives de prospérité durable pour notre territoire. Le secteur de l’efficacité énergétique avec la rénovation des habitations et locaux d’activités permettra non seulement de réduire nos consommations et donc nos importations, mais également de créer des milliers d’emplois. Le développement des énergies renouvelables, en substitution des énergies fossiles, va réduire nos factures et créer des emplois locaux dans l’industrie et l’artisanat grâce au développement de l’éolien offshore et terrestre et à l’installation pour les particuliers de système de production d’énergies renouvelables (solaire, bois, géothermie…). L’économie verte, c’est également la valorisation des ressources locales renouvelables qui préserve notre environnement et réduit nos importations : l’utilisation des éco-matériaux dans la construction (bois, lin…) ou la valorisation des déchets des uns en ressources pour les autres dans l’économie circulaire. Au total, ce sont des milliers d’emplois pérennes et non délocalisables qui peuvent être créés dans l’économie verte, des emplois de tous types et dans tous les secteurs : industrie, artisanat, commerce et recherche. Claude Taleb, Vice-président de la Région Haute-Normandie. MR RÉGION N°138 MARS 2015
19 Delphine Devos explore la sculpture et la peinture comme un jeu en plusieurs dimensions où le personnage féminin et l'animal sont souvent mis en scène. Exposition Daniel Poullain 8 VÉNUS, 8 MARS Huit artistes investissent l’Hôtel de Région pour célébrer la journée de la femme. Du 7 au 26 mars, l’exposition 8 Vénus, 8 mars donne à voir dessins, peintures, sculptures signés Angélique Barré, Anne- Marie Conti, Delphine Devos, Myriam Feuilloley, Sandrine Lepelletier, Sophie Morisse, Lili Tonnemans et Miss Van H. De l’art singulier aux jeux de couleurs, de la représentation féminine dans l’art contemporain aux monochromes lumineux, ces 8 artistes invitent à la réflexion et à la rêverie. Jusqu’au 26 mars. Hôtel de Région 5 rue Schuman à Rouen. Visible tous les jours de 9h à 18h. Rens. 02.35.52.21.59 GROUPE PARTI RADICAL DE GAUCHE Nous avons tous été profondément bouleversés et révulsés par le lâche assassinat des journalistes de Charlie Hebdo et les prises d’otages le lendemain dans une épicerie casher. Face à la barbarie, à l’antisémitisme, le peuple français s’est rassemblé pour faire front, afin de vaincre la terreur que des intégristes religieux tentent de propager. Contre l’horreur, la République est notre arme la plus efficace. L’adhésion aux valeurs qu’elle incarne, notamment la liberté d’expression et la laïcité, transcende les clivages politiques, sociaux et religieux. Il est impératif de refuser le moindre amalgame, la lutte ne doit pas être menée contre telle ou telle idéologie mais contre l’extrémisme sous toutes ses formes. Ne laissons pas le poison de la violence et de la haine nous diviser et nous effrayer : la République est forte quand elle est unie et intransigeante sur les valeurs qu’elle porte ! En NORMANDIE aussi ! GROUPE FRONT DE GAUCHE : PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, GAUCHE UNITAIRE ET PARTI DE GAUCHE Il faut "aller plus loin encore" que le pacte de responsabilité et le projet de loi Macron pour relancer l'économie et lutter contre le chômage, a lancé François Hollande lors de sa conférence de presse du 5 février. Le chef de l'Etat prépare ainsi les esprits à de nouvelles mesures. Plus loin encore, ça veut dire plus de cadeaux et plus de libertés pour les patrons qui en profitent pour s’en prendre à l’emploi comme à la Chapelle Darblay, des salaires et des retraites qui stagnent ou régressent. Plus loin encore, c’est moins de droits pour les salariés et leurs organisations syndicales après les dégâts causés par l’ANI. Difficile en effet d’imaginer que les futures réformes envisagées par François Hollande réintroduisent du droit là où depuis le début de son mandat il n'a eu de cesse de le raboter. Quant au projet de loi Macron, rien n’est joué et la mobilisation contre ses aspects les plus graves, non seulement le travail du dimanche mais également les attaques contre le code du travail, la casse de la prud’homie, de l’Inspection du travail et de la médecine préventive, les privatisations, le recours aux ordonnances pour réviser le code de procédure pénale, la libéralisation des transports… sera déterminante, jusqu’à l’examen par le Sénat au mois d’avril et au-delà. GROUPE POUR UNE NOUVELLE NORMANDIE UMP-UDI-DVD Après une année 2014 qui a vu le renouvellement des élus communaux et intercommunaux, l’année 2015 sera celle de l’élection des élus de territoires (Département et Région). Alors que les Normands vont être appelés à élire leurs conseillers départementaux fin mars, et leurs conseillers régionaux à la fin de l’année, les compétences des collectivités et les missions des futurs élus ne sont pas encore connues de manière précise et définitive, puisque le projet de loi NOTRe sur la nouvelle organisation territoriale de la République est toujours en discussion au Parlement. Cette incertitude sur le rôle des collectivités et de leurs élus s’ajoute à une gestion déplorable des territoires par le gouvernement socialiste : calendrier électoral maintes fois remanié, mode de scrutin aux élections départementales complexe (et unique au monde !), redécoupage très politique des cantons au détriment de la cohérence et de la proximité. Cette attitude du gouvernement, mélange d’amateurisme, d’improvisation et de "bidouillage" électoral, ne respecte pas les citoyens. Il entretient ainsi le flou et l’incertitude. Il prend le risque d’un désintérêt pour ces scrutins qui concernent pourtant directement les Normands dans leur quotidien. Les collectivités départementales et régionale ont un rôle essentiel dans l’aménagement des territoires et le développement économique, et des missions indispensables de services publics de proximité. Ce sont elles qui assurent près de 70% de l’investissement public. Les enjeux de ces élections départementales et régionales sont décisifs pour l’avenir de nos territoires. C’est la Normandie de demain qui est en jeu. GROUPE FRONT NATIONAL Ségolène Royal a annoncé qu'elle souhaitait implanter un troisième parc éolien offshore dans la Manche. A ce jour, malgré l'opposition des pêcheurs, des riverains et de nombreuses associations écologiques, deux sites ont déjà été atribués à GDF-Suez en Normandie. Ces projets faramineux vont nous coûter très cher. « Nous investissons massivement et allons continuer de le faire », explique Nicolas Mayer-Rossignol, car effectivement, cette filière ne survit que grâce aux aides publics, provenant de nos impôts ou de nos factures d'électricité. Pour assurer artificiellement la rentabilité de ces usines, l'électricité est racheté à un prix supérieur de 2 fois à celui du prix du marché. C'est le consommateur qui paye cette différence avec (CSPE) qui est actuellement de 19,5 € /MWh, et qui augmentera aussi vite que les éoliennes se développeront. Ce scandale financier à un moment ou nos concitoyens croulent sous les charges et les taxes se double d'un immense scandale écologique, du saccage de nos paysages et de la destruction des emplois des marins pêcheurs qui ne pourront bientôt plus sortir en mer. L'idéologie écologique soixante-huitarde passe avant l'intérêt du peuple français. Magazine d’information de la Région Haute-Normandie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :