[Auvergne] Zap n°162 septembre 2017
[Auvergne] Zap n°162 septembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°162 de septembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Zap éditions

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : les galeries ont 110 ans !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Tattoo 34 #162 CÉCILE 27 ANS CÉCILE 21 ANS ROMANCIÈRE ROMANCIÈRE Pourquoi ? La première fois c'était un peu par défi, comme un rite de passage à l'âge adulte. En grandissant, ce sont les choses qui m'arrivent dans la vie, que j'ai du mal à nommer, que je me fait tatouer. C'est une façon de sortir des trucs qui sont en moi. r tattoo ? Une représentation de Blacksad, un personnage de BD. Ma mère me l'a offert quand j'avais 17 ans. Pourquoi ? La première fois c’était un peu par défi, comme un rite de passage à l’âge adulte. En grandissant, ce sont les choses qui m’arrivent dans la vie, que j’ai du mal à nommer, que je me fait tatouer. C’est une façon de sortir des trucs qui sont en moi. 1er tattoo ? Une représentation de Blacksad, un personnage de BD. Ma mère me l’a offert quand j’avais 17 ans. Combien ? J’ai 10 tataouages, il y a beaucoup de motifs figuratifs tirés de l’univers de la BD, du cinéma ou de la fiction. J’ai pas mal d’animaux aussi ! Regret ? Il y en a certains que je ferai compléter, mais aucun regret pour l’instant. Repose-moi la question dans 10 ans, j’aurai peut-être changé d’avis ! Projet ? Toujours ! J’ai écrit un texte il y a quelque temps sur une femme qui a des fleurs qui lui sortent des yeux, c’est super beau au début mais ça finit par la tuer. J’aimerais bien la représenter, mais je ne suis pas encore arrêtée sur le motif. Combien ? J'ai 10 tataouages, il y a beaucoup de motifs figuratifs tirés de l'univers de la BD, du cinéma ou de la fiction. J'ai pas mal d'animaux aussi ! Regret ? Il y en a certains que je ferai compléter, mais aucun regret pour l'instant. Repose-moi la question dans 10 ans, j'aurai peut-être changé d'avis ! Projet ? Toujours ! J'ai écrit un texte il y a quelque temps sur une femme qui a des fleurs qui lui sortent des yeux, c'est super beau au début mais ça finit par la tuer. J'aimerais bien la représenter, mais je ne suis pas encore arrêtée sur le motif JÉRÔME 41ANS BOSS DE LA BOUTIQUE EGO Pourquoi ? D'abord par esthétisme, je trouve ça vraiment beau. Et puis certains pour le symbole bien sûr. 1" tattoo ? Les 4 étoiles que j'ai dans le dos, j'avais 35 ans. Combien ? J'en ai 6, dont un qui a été repris 3 fois. J'ai des étoiles, des lettrages, et une grosse pièce avec une goutte d'eau, la planète Terre et des plumes sur l'épaule. Regret ? J'aime tous mes tatouages mais je n'ai pas aimé la manière dont a été fait la goutte d'eau au départ, c'est pour ça que je l'ai fait reprendre par un autre tatoueur. Projet ? J'en ferai d'autres, c'est sûr ! J'ai plein d'idées, mais rien de défini pour l'instant, c'est à l'étude !.. ÉMELINE 27 ANS ÉMELINE 27 ANS ÉTUDIANTE ÉTUDIANTE Pourquoi ? Les tatouages m’ont aidé à prendre confiance en moi, c’est un peu une manière de m’approprier mon corps. 1er tattoo ? Une couronne un peu moche faite lors d’un voyage à Londres, sur le côté du poignet. J’adore cette ville, alors c’est un peu un hommage à la famille royale ! Combien ? Environ 8, dont un qui est composé de plein de motifs mignons tirés de l’univers des jeux vidéos et des cartoons. Chaun représente un membre de ma famille. J’ai aussi beaucoup de fleurs, de papillons et une baleine sur la cuisse. Regret ? Non aucun. Ils représentent un bon souvenir. Projet ? Je viens juste d’en faire un lors de mon voyage en Australie, donc on va attendre un peu ! Mais c’est sûr que je me referai tatouer, notamment lors de mes prochains voyages. Pourquoi ? Les tatouages m'ont aidé à prendre confiance en moi, c'est un peu une manière de m'approprier mon corps. 1er tattoo ? Une couronne un peu moche faite lors d'un voyage à Londres, sur le côté du poignet. J'adore cette ville, alors c'est un peu un hommage à la famille royale Combien ? Environ 8, dont un qui est composé de plein de motifs mignons tirés de l'univers des jeux vidéos et des cartoons. Chaun représente un membre de ma famille. J'ai aussi beaucoup de fleurs, de papillons et une baleine sur la cuisse. Regret ? Non aucun. Ils représentent un bon souvenir. Projet ? Je viens juste d'en faire un lors de mon voyage en Australie, donc on va attendre un peu Mais c'est sûr que je me referai tatouer, notamment lors de mes prochains voyages. STREET TATT O Pourquoi ils se font tatouer, ceux qu’ils ont déjà, ceux qu’ils regrettent, ceux en projet... Nos Clermontois vous disent tout, tout, tout sur leurs tattoos ! JÉRÔME 41 ANS BOSS DE LA BOUTIQUE EGO Pourquoi ? D'abord par esthétisme, je trouve ça vraiment beau. Et puis certains pour le symbole bien sûr. 1er tattoo ? Les 4 étoiles que j'ai dans le dos, j'avais 35 ans. Combien ? J'en ai 6, dont un qui a été repris 3 fois. J'ai des étoiles, des lettrages, et une grosse pièce avec une goutte d'eau, la planète Terre et des plumes sur l'épaule. Regret ? J'aime tous mes tatouages mais je n'ai pas aimé la manière dont a été fait la goutte d'eau au départ, c'est pour ça que je l'ai fait reprendre par un autre tatoueur. Projet ? J'en ferai d'autres, c'est sûr ! J'ai plein d'idées, mais rien de défini pour l'instant, c'est à l'étude ! MANON 27 ANS MAION 21 ANS CHARGÉE DE CLIENTÈLE CHEZ ZAP CHARGÉE DE CLIENTÈLE CHEZ ZAP Pourquoi ? C’est un art qui m’a toujours attirée, et j’aime l’idée de pouvoir porter les « empreintes » des choses qui m’arrivent. 1er tattoo ? Un lettrage sur le poignet gauche, j’avais 18 ans. Combien ? Honnêtement je ne les compte pas, mais je dirais une douzaine. J’ai une grosse pièce sur le bras gauche qui représente un paon et et une fleur qui a été faite à la convention de Clermont l’année dernière, les autres sont plus petits. Regret ? Je les aime tous ! Seul un a été recouvert, il représentait un souvenir génial avec une amie mais il était mal fait et a très mal vieilli. Projet ? Des insectes de planche d’anatomie, ambiance cabinet de curiosités. C’est très TRÈS addictif le tatouage... Pourquoi ? C'est un art qui m'a toujours attirée, et j'aime l'idée de pouvoir porter les « empreintes » des choses qui m'arrivent. Zef tattoo ? Un lettrage sur le poignet gauche, j'avais 18 ans. Combien ? Honnêtement je ne les compte pas, mais je dirais une douzaine. J'ai une grosse pièce sur le bras gauche qui représente un paon et et une fleur qui a été faite à la convention de Clermont l'année dernière, les autres sont plus petits. Regret ? Je les aime tous ! Seul un a été recouvert, il représentait un souvenir génial avec une amie mais il était mal fait et a très mal vieilli. Projet ? Des insectes de planche d'anatomie, ambiance cabinet de curiosités. C'est très TRÈS addic- tif le tatouage...
TIARÉ 31 ANS TIARÉ 31ANS RESPONSABLE DE LA BOUTIQUE BERSHKA RESPONSABLE DE LA BOUTIQUE BERSHKA Pourquoi ? Grâce à mes origines polynésiennes, le tatouage a toujours fait partie de ma culture, de mon patrimoine. Et puis c'est aussi une volonté de me démarquer, de ne pas être « classique ». Je n'aime pas faire pareil que tout le monde ! Pourquoi ? Grâce à mes origines polynésiennes, le tatouage a toujours fait partie de ma culture, de mon patrimoine. Et puis c’est aussi une volonté de me démarquer, de ne pas être « classique ». Je n’aime pas faire pareil que tout le monde ! 1er tattoo ? Une fleur de tiaré en bas du dos, en hommage à Tahiti. J’avais 17 ans et je l’ai fait dans le dos de mes parents ! Combien ? Honnêtement je n’ai jamais compté. Mais beaucoup ! Regret ? Non, car ils font tous partie de mes expériences de vie, de mon histoire. Projet ? Avec mon copain qui est tatoueur, nous sommes en train de faire toute ma jambe sur le thème de la mythologie (l’interview s’est déroulée alors qu’elle était en pleine séance de tatouage,ndlr !) tattoo ? Une fleur de tiaré en bas du dos, en hommage à Tahiti. J'avais 17 ans et je l'ai fait dans le dos de mes parents ! Combien ? Honnêtement je n'ai jamais compté. Mais beaucoup ! Regret ? Non, car ils font tous partie de mes expériences de vie, de mon histoire. Projet ? Avec mon copain qui est tatoueur, nous sommes en train de faire toute ma jambe sur le thème de la mythologie (l'interview s'est déroulée alors qu'elle était en pleine séance de tatouage,ndlr !). JEAN-CLAUDE 61 ANS JEAN-CLAUDE 61ANS RETRAITÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE RETRAITÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE Pourquoi ? Au départ c’était à l’armée avec les copains, un peu pour faire comme tout le monde, un truc de petit voyou. Aujourd’hui j’aime le côté rock, je l’associe complétement au monde de la musique qui est ma passion. 1er tattoo ? Des symboles tatoués par mes copains à l’armée, un truc bien moche ! Combien ? Un seul pour l’instant, le logo du groupe Motörhead sur l’avant-bras. Regret ? Ceux de l’armée, je les ai tous fait enlever par dermabrasion en 1985. Cher et douloureux ! Projet ? Le prochain sera encore associé à la musique, je souhaite me faire tatouer le logo de Nirvana, la tête avec deux revolvers en couleur. Rock’n roll quoi ! Pourquoi ? Au départ c'était à l'armée avec les copains, un peu pour faire comme tout le monde, un truc de petit voyou. Aujourd'hui j'aime le côté rock, je l'associe complétement au monde de la musique qui est ma passion. le'tattoo ? Des symboles tatoués par mes copains à l'armée, un truc bien moche ! Combien ? Un seul pour l'instant, le logo du groupe Motôrhead sur l'avant-bras. Regret ? Ceux de l'armée, je les ai tous fait enlever par dermabrasion en 1985. Cher et douloureux ! Projet ? Le prochain sera encore associé à la musique, je souhaite me faire tatouer le logo de Nirvana, la tête avec deux revolvers en couleur. Rock'n roll quoi !.... LOÏC 43 ANS LAÏC 43 ANS ARCHITECTE ARCHITECTE Pourquoi ? Le fait de marquer un moment de ta vie dans la peau te donne un peu l’impression de pouvoir le garder, comme un souvenir, comme quelque chose qui fera toujours partie de toi. Tous mes tatouages ont une histoire, un moment que je ne veux pas oublier et garder. 1er tattoo ? Ma manchette à gauche (tatouage qui recouvre tout le bras,ndrl), c’est un assemblage de moments particuliers de ma vie, d’illustrations comme celles de Gustave Doré ou Simon Bisley, le tout mis en scène par le tatoueur. Combien ? Pour être honnête, je ne les compte plus ! Torse, bras, jambes, dos... Il est difficile de les séparer les uns des autres. Ils représentent des événements de ma vie et beaucoup sont d’inspiration biblique, il y a aussi des portrait et des écritures. Regret ? Aucun, comme je disais, ils représentent un moment de ma vie... Il ne faut rien regretter ! Projet ? Un tatoué a toujours des projets plein la tête ! C’est le côté financier qui a du mal à suivre... On trouve toujours de la place. Pourquoi ? Le fait de marquer un moment de ta vie dans la peau te donne un peu l'impression de pouvoir le garder, comme un souvenir, comme quelque chose qui fera toujours partie de toi. Tous mes tatouages ont garder. une histoire, un moment que je ne veux pas oublier et r tattoo ? Ma manchette à gauche (tatouagequi recouvre tout le bras,ndrl), c'est un assemblage de moments particuliers de ma vie, d'illustrations comme celles de Gustave Doré ou Simon Bisley, le tout mis en scène par le tatoueur. Combien ? Pour être honnête, je ne les compte plus ! Torse, bras, jambes, dos... Il est difficile de les séparer les uns des autres. Ils représentent des événements de ma vie et beaucoup sont d'inspiration biblique, il y a aussi des portrait et des écritures. Regret ? Aucun, comme je disais, ils représentent un moment de ma vie... Il ne faut rien regretter ! Projet ? Un tatoué a toujours des projets plein la tête ! C'est le côté financier qui a du mal à suivre... On trouve toujours de la place ALEXANE 20 ANS ALEXARE 20 ANS ÉTUDIANTE INFIRMIÈRE ÉTUDIANTE INFIRMIÈRE Pourquoi ? Je me fais tatouer pour symboliser des choses qui me sont chères, sans forcément que ça soit explicite. Et puis je trouve ça beau, c'est de l'art qui reste à vie qu'on peut choisir. tattoo ? Sur le long de la colonne, une phrase « Always believein your dreams », pour se rappeler de toujours se battre pour ce en quoi on croit. Pourquoi ? Je me fais tatouer pour symboliser des choses qui me sont chères, sans forcément que ça soit explicite. Et puis je trouve ça beau, c’est de l’art qui reste à vie qu’on peut choisir. 1er tattoo ? Sur le long de la colonne, une phrase « Always believein your dreams », pour se rappeler de toujours se battre pour ce en quoi on croit. Combien ? Deux, l’autre c’est un nœud derrière la cuisse gauche. Regret ? Ah non non je les aime trop, je ne regrette pas du tout ! Projet ? Je viens de faire le dernier en juillet, je pense continuer ma cuisse cet hiver... Mais ce qui est sûr, c’est que j’en aurai d’autres ! Combien ? Deux, l'autre c'est un noeud derrière la cuisse gauche. Regret ? Ah non non je les aime trop, je ne regrette pas du tout ! Projet ? Je viens de faire le dernier en juillet, je pense continuer ma cuisse cet hiver... Mais ce qui est sûr, c'est que j'en aurai d'autres !.. Tattoo #162 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 1[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 2-3[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 4-5[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 6-7[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 8-9[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 10-11[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 12-13[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 14-15[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 16-17[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 18-19[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 20-21[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 22-23[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 24-25[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 26-27[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 28-29[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 30-31[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 32-33[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 34-35[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 36-37[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 38-39[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 40-41[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 42-43[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 44-45[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 46-47[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 48-49[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 50-51[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 52-53[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 54-55[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 56-57[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 58-59[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 60-61[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 62-63[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 64-65[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 66-67[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 68-69[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 70-71[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 72-73[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 74-75[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 76-77[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 78-79[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 80-81[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 82-83[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 84-85[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 86-87[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 88-89[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 90-91[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 92