[Auvergne] Zap n°162 septembre 2017
[Auvergne] Zap n°162 septembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°162 de septembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Zap éditions

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : les galeries ont 110 ans !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Interviews 10 #162 AUTOPORTRAIT LAETITIA COLOMBANI Scénariste, réalisatrice (A la folie… pas du tout et Mes stars et moi), actrice, Laetitia Colombani a ajouté une corde à son arc en publiant au printemps 2017 son premier roman La tresse, l’un des best-sellers de l’été. Avant sa venue comme marraine du salon du livre de Royat-Chamalières les 7 et 8 octobre au Casino de Royat elle se raconte à ZAP. Je me décris comme…assez obsessionnelle, perfectionniste, volontaire. Ma rencontre avec l’écriture a changé…on ne peut pas vraiment parler d’une rencontre puisque l’écriture a toujours fait partie de ma vie ayant commencé à écrire vers 8-9 ans et n’ayant jamais arrêté. Quand je n’écris pas, je… m’occupe de ma fille. La dernière fois que je me suis sentie embarrassée…à l’instant, avec cette question. La dernière fois que j’ai pleuré…lors d’une dédicace de mon livre. Une lectrice est venue me voir, bouleversée et en pleurs, sa maman était en train de mourir d’un cancer. Le chagrin de cette femme venue du Canada avec ses trois enfants m’a profondément touchée. La dernière fois que j’ai ri…ce matin devant une pitrerie de ma fille, qui est un vrai petit clown. La dernière fois que j’ai été séduite…il y a 10 ans par mon mari. La dernière fois que j’ai eu peur… j’ai peur à chaque fois que l’on annonce un nouvel attentat. Et en ce moment ils sont nombreux. Le meilleur livre que j’ai jamais lu…Miss Dalloway de Virginia Woolf. Le meilleur film que j’ai jamais vu…La leçon de piano de Jane Campion. Le meilleur album que j’ai jamais écouté… Joshua Tree de U2. Mon plus grand vice... Le chocolat. La chose la plus précieuse que je possède… Mon enfant. Le verre est à moitié vide ou à moitié plein…Toujours à moitié plein et parfois complètement plein. Mon plus grand regret…de n’être pas devenue une grande actrice, mais je vis plus avec mes espoirs qu’avec mes regrets. J’aimerais que l’on se rappelle de moi comme…J’aimerais que l’on se rappelle de moi tout court. JF Paga
Sylvie Badie-Levet EMMANUELLE LABORIT Née sourde, elle est auteure et comédienne depuis l’âge de 9 ans, récompensée par un Molière en 1993 pour son rôle dans Les enfants du silence, et par le prix Vérité en 1994 pour son roman Le Cri de la mouette, traduit en 14 langues. Parallèlement elle est engagée pour la reconnaissance de la langue des signes française (LSF), et directrice de l’IVT – International Visual Theatre. Emmanuelle Laborit sera sur la scène de La Comédie du 5 au 13 octobre (relâche les 7 et 8) pour son spectacle musical Dévaste-moi. Je me décris comme… Une aventurière de la Vie. Ma rencontre avec le théâtre a changé… Ma raison de vivre. Quand je ne joue pas, je… change de casquette en codirigeant IVT/International Visual Theatre avec Jennifer Lesage David, à Paris. La dernière fois que je me suis sentie embarrassée…Lorsque j’ai vu le rejet face à la différence prendre du terrain. La dernière fois que j’ai pleuré… Lors des 40 ans d’IVT, lorsqu’une jeune fille a chanté une chanson en langue des signes qu’elle avait elle-même inventée. La dernière fois que j’ai ri…À l’instant, ce matin, hier, avanthier... Avec Jennifer nous rions beaucoup et souvent. C’est important car cela permet d’évacuer la pression liée à nos métiers. La dernière fois que j’ai été séduite… Lorsque j’ai découvert les spectacles de la compagnie israélienne Ebisu Sign Language Theatre Laboratory. La dernière fois que j’ai eu peur…Lors des dernières élections présidentielles, avec la montée de l’extrême droite. Le meilleur livre que j’ai jamais lu… Photo de groupe au bord du fleuve d’Emmanuel Dongala. Le meilleur film que j’ai jamais vu… Ève de JosephL. Mankiewicz, j’adore Bette Davis. Le plus beau lieu que j’ai jamais visité… Orvieto en Italie. Mon plus grand vice…La gourmandise. La chose la plus précieuse que je possède…La clé de ma maison. Le verre est à moitié vide ou à moitié plein…Dans la vie, ça monte, monte, monte. Et non l’inverse. Mon plus grand regret… Que les gens pensent que la langue des signes est un mode de communication alors que c’est une langue vitale. J’aimerais que l’on se souvienne de moi comme…Une FEMME qui a horreur de s’apitoyer sur elle-même et qui ne veut pas qu’on s’apitoie sur elle. BONUS Un pied-à-terre  : partout et nulle part. Un alter ego artistique  : James Thierrée/Étienne Saglio. Un double masculin  : Nelson Mandela. Un texte fondateur  : Le discours de Laurent Terzieff sur l’acteur de théâtre lorsqu’il a reçu le Molière du metteur en scène en 1993. Un ennemi intérieur  : Être trop gentille. Une très bonne habitude  : Sourire. Ça remplit tout. Interviews LU #162 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 1[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 2-3[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 4-5[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 6-7[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 8-9[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 10-11[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 12-13[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 14-15[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 16-17[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 18-19[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 20-21[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 22-23[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 24-25[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 26-27[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 28-29[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 30-31[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 32-33[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 34-35[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 36-37[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 38-39[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 40-41[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 42-43[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 44-45[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 46-47[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 48-49[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 50-51[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 52-53[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 54-55[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 56-57[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 58-59[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 60-61[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 62-63[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 64-65[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 66-67[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 68-69[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 70-71[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 72-73[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 74-75[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 76-77[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 78-79[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 80-81[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 82-83[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 84-85[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 86-87[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 88-89[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 90-91[Auvergne] Zap numéro 162 septembre 2017 Page 92