[Auvergne] Zap n°161 jui/aoû 2017
[Auvergne] Zap n°161 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°161 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Zap éditions

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 30,3 Mo

  • Dans ce numéro : les zappiens sont formidables !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Interviews Ledroit-Perrin FLEUR MINO 8 #161 De ses débuts à l’école de musique de Cournon aux plus belles scènes, Théâtre du Châtelet, Olympia, Cirque Royal de Bruxelles, Singapour, Carthage etc., Fleur Mino mène une carrière tambour battant. Soprano qui trace son chemin dans le monde de la comédie musicale et des productions lyriques, elle vient de sortir l’album French Kiss, récital lyrique voix piano sur un répertoire de musique américaine. Comment allez-vous ? Très bien ! Votre actualité ? La sortie de French Kiss, mon premier album, et des concerts dont le rôle d’Adèle dans La Chauve-tSouris de JohannStrauss. Décrivez-vous en 5 mots ? Femme, chanteuse, maman, joyeuse, tendre. Votre disque préféré ? En ce moment Héritages de Simon Ghraichy. Votre film préféré ? La tête dans le carton à chapeaux d’Antonio Banderas. Votre livre préféré ? Les enfants de la terre de J.M. Auel. Confiez-nous un secret que vous n’avez jamais dit à personne ? Un jour je me suis retrouvée en string sur la scène de l’Olympia ! Je jouais la première de La petite sirène et un de mes partenaires Poisson clown a marché sur ma queue juste avant mon entrée sur scène. Extrême moment de solitude. Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu ? « Arrête maintenant » ce qui m’a donné envie de me dépasser. C’est la tournée de ZAP, qu’est-ce que vous prenez ? Un bon whisky. Quelle est votre friandise favorite ? Le pain d’épice tartiné de beurre. Votre expression favorite ? Ça c’est fait ! Si vous n’étiez pas Fleur Mino qui seriez-vous ? Winston Churchill. Qu’est-ce qui vous tient éveillée la nuit ? L’excitation. À quoi êtes-vous allergique ? Au bouleau. Quelle est votre idée de l’enfer ? Sur une scène en plein air où l’on doit rester statique regarder sans pouvoir rien faire les moustiques vous dévorer les bras. Du paradis ? Un pique-nique à la campagne avec famille et amis. Avez-vous une sale manie ? Le toï toï, donner une petite tape sur les fesses de mes partenaires avant l’entrée en scène… pratique habituelle dans le milieu de la comédie musicale, beaucoup moins dans le lyrique. Quel est votre plus grand rêve ? Qu’il y ait beaucoup plus de monde dans les salles de concerts et de spectacles en France. PAUL LOPEZ Sport ou gourmandise ? Après une licence Staps, Paul Lopez a choisi la gourmandise. En 2014 il crée Nougat des Arts et nous régale depuis de ses friandises. Dépassant les frontières auvergnates, il obtient le prestigieux Épicure d’Or du nougat traditionnel en 2016, et ses délicieux macarons à l’ancienne viennent de remporter la médaille d’argent au Salon Epicure 2017. Une reconnaissance nationale qui valait bien une interview zappienne. Comment vas-tu ? Super bien, plein de projets et les vacances arrivent ! Ton actualité ? Mon travail vient d’être récompensé à Paris au Salon Epicure où mes macarons ont reçu la médaille d’argent ! Décris-toi en 5 mots ? Ambitieux, réfléchi, observateur, généreux, sportif (il joue en N2 à Clermont Basket.ndlr). Ton disque préféré ? Spanish Harlem de Ben E. King. Ton film préféré ? Les dents de la mer. Ton livre préféré ? La théorie de l’évolution de Darwin, pour toutes les possibilités que ça offre. Ton œuvre préférée ? La nuit étoilée de Van Gogh. J’ai eu la chance de la voir en vrai... C’était incroyable ! Confie-nous un secret que tu n’as jamais dit à personne ? Je n’aime pas les bonbons. C’est bien pour ça que je fais du nougat ! Vous ne le répétez pas hein ?... Quel est le meilleur conseil que tu aies jamais reçu ? Il venait de mon grand-père, qui m’a encouragé à ouvrir Le nougat des Arts. J’ai bien fait de l’écouter ! C’est la tournée de Zap, qu’est-ce que tu prends ? Du rhum ambré, 5 ou 10 ans d’âge minimum ! Quelle est ta friandise favorite ? Une bonne glace à la vanille. Ton expression favorite ? « C’est incroyable ». Si tu n’étais pas Paul Lopez, qui serais-tu ? Kobe Bryant, histoire de fouler un parquet NBA et d’affronter les plus grands. Qu’est-ce qui te tient éveillé la nuit ? Absolument rien. Je pourrais dormir sur un chantier entre la bétonnière et le marteau-piqueur sans broncher. À quoi es-tu allergique ? Au pollen... et à la bêtise aussi. Quelle est ton idée de l’enfer ? Être tourmenté par les regrets, donc je m’arrange pour ne pas en avoir. Du paradis ? Être en paix avec la vie qu’on mène, ce qu’on a accompli, ce qu’on est devenu. Mais passer une soirée avec la très sexy Shy’m, ça me va aussi ! As-tu une sale manie ? Je suis un peu geek sur les bords et ma dernière acquisition, la bien trop cool Nintendo Switch, n’arrange pas l’affaire... Ton plus grand rêve ? Pouvoir voyager partout dans le monde, découvrir de Kucer te nouvelles cultures... et exporter le nougat des Arts !
AUTO-PORTRAIT MÉLANIE LAURENT Je me décris comme… Une femme libre qui se bat pour le rester. Ma rencontre avec le théâtre a changé… Ma perception de ce métier. Quand je ne joue pas… J’écris. La dernière fois que je me suis sentie embarrassée… Sur un tournage, en pleine scène de comédie, et que je me suis entaillé le doigt avec un verre ! La dernière fois que j’ai pleuré… D’émotion, pas de tristesse, en parlant avec mon homme. On se disait des choses tendres. La dernière fois que j’ai ri… Il y a une heure... Une journée sans rire est une journée gâchée... La dernière fois que j’ai été séduite… À chaque fois que je passe un moment privilégié avec quelqu’un que j’aime. La dernière fois que j’ai eu peur… En tournant une scène en tant qu’actrice, j’ai eu un trac terrible... Le meilleur livre que j’ai jamais lu… L’Empereur du Portugal de Selma Lagerlöf. Le meilleur film que j’ai jamais vu… Il y en a tant. Le meilleur album que j’ai jamais écouté… Impossible de choisir. Tant d’albums m’ont transportée à des périodes si différentes de la vie. Mon plus grand vice… La gourmandise, le perfectionnisme, l’entêtement… Et plein d’autres encore. La chose la plus précieuse que je possède… Ma famille. Le verre est à moitié vide ou à moitié plein… Toujours plein. Quoi qu’il arrive. Sinon je ne me lève pas le matin ! Mon plus grand regret… Aucun. Sinon je regretterais tout ! J’aimerais que l’on se souvienne de moi comme… D’une femme qui a essayé des choses toute sa vie. Les bonus de Mélanie Un pied-à-terre  : Belle-Île Un alter ego artistique  : Charlotte Farcet Un double masculin  : Mon fils Un texte fondateur  : Christine de Pisan (1363-1431) est une femme de lettres qui a dû vivre de sa plume après la mort de son mari, en 1389. Elle écrit en 1405 Le Livre de la Cité des dames, dans lequel elle imagine une ville fortifiée utopique dont chaque pierre serait une femme douée de talents et de vertus. Il s’agit du premier écrit féministe qui soit parvenu jusqu’à nous. Un ennemi intérieur  : La mélancolie. Une très bonne habitude  : Se relever de tout… Se battre pour être heureux et ne jamais laisser quiconque entraver ce combat. Actrice, réalisatrice, artiste associée de La Comédie de Clermont-Ferrannd, Mélanie livre son auto-portrait, et même un peu plus, aux lecteurs de Zap. Interviews Jean-Louis Fernandez #161 #161 9 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 1[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 2-3[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 4-5[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 6-7[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 8-9[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 10-11[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 12-13[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 14-15[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 16-17[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 18-19[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 20-21[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 22-23[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 24-25[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 26-27[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 28-29[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 30-31[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 32-33[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 34-35[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 36-37[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 38-39[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 40-41[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 42-43[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 44-45[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 46-47[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 48-49[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 50-51[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 52-53[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 54-55[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 56-57[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 58-59[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 60-61[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 62-63[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 64-65[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 66-67[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 68-69[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 70-71[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 72-73[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 74-75[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 76-77[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 78-79[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 80-81[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 82-83[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 84-85[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 86-87[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 88-89[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 90-91[Auvergne] Zap numéro 161 jui/aoû 2017 Page 92