[976] Mayotte mag n°0 mar/avr 2012
[976] Mayotte mag n°0 mar/avr 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°0 de mar/avr 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Mayotte

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : la politique financière et budgétaire du Conseil général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 2 La nécessité d’une aide européenne Toutefois, l’ensemble de ces efforts ne suffira sûrement pas à sortir le département de ses difficultés. L’appui budgétaire du Xème FED, qui s’élève pratiquement à 23 millions d’euros sur 2 ans, sera effectivement plus que nécessaire à une sortie plus rapide, même si cette contribution est soumise à la réalisation de progrès dans la maîtrise des dépenses de l’institution. Les priorités du Département Au vu de toutes ces contraintes budgétaires, le Département se doit de prioriser ses projets selon que ceux-ci relèvent de sa compétence ou de sa politique d’initiative départementale. Assumer nos compétences en matière de santé, par la mise à niveau du dispositif P.M.I, dont l’essentiel des investissements va être réalisé en 2012. Assumer nos compétences sociales à travers le dispositif RSA par le déploiement de 5 sites d’accueil qui couteront 5 millions d’euros en investissement et en fonctionnement sur l’année 2012. Préparer l’avenir de Mayotte en portant des projets structurants pour son développement, conformément aux priorités soutenues par l’actuel exécutif. Porter une politique de déplacement cohérente et durable à l’échelle de l’île, à travers l’infrastructure routière, le transport scolaire, l’interurbain et la modernisation du STM. Ce dernier sera aussi une priorité qui consistera à les soutenir dans leur perspective de constitution de pièces ayant vocation à maintenir un service de qualité. Développer une politique de l’électrification rurale conformément au plan de relance. Aides du tissu économique, à l’investissement et au développement du tourisme en soutenant le comité de tourisme dans ses projets 2012. S’engager en faveur de l’amélioration du cadre de vie des mahorais, dans les infrastructures de santé, sportif, conformément au plan de relance et la construction du musée départemental. Mise en place d’un plan climat/énergies Accompagner les associations culturelles, sportives, et les organismes qui œuvrent pour l’intérêt général. Mayottemag [n°0] mars 2012
Les projets financés en 2012 Sous forme d’appels à projets Compte tenu de la situation financièrement contraignante du Conseil général, il est préférable de recourir aux appels à projets trimestriels. De manière concrète, et dans des domaines bien identifiés comme en matière de coopération régionale et de culture, il s’agira de présenter Selon notre champ de compétence et des politiques d’initiative Concernant la priorisation des i n v e s t i s s e me n t s à présent, nous devons distinguer les investissements qui relèvent de notre champ de compétence de ceux qui relèvent de politiques d’initiative. Il faut toutefois observer que certains d’entre eux sont incontournables car ils relèvent de la mise en place des infrastructures de base pour la santé, la sécurité et les conditions de vie des populations, tels que : •La rénovation et la création d’équipements médicosociaux•L’aménagement et l’entretien des routes départementales•Les études préalables au PPP qui permettra de créer les Services d’incendie et de secours - SIS une offre de financement pour des actions dont nous aurons à définir les priorités, avec des échéances préalablement établies. Il est cependant des actions qui entrent dans le cadre de rendez-vous annuels incontournables. Les faire disparaître complètement•La réalisation des quais de transfert pour les déchets à Malamani et Hamaha pour permettre la mise en service du CSDU.•La mise en œuvre du programme d’assainissement de l’île qui engage le Conseil général, selon les termes de la convention le liant au SIEAM. Par ailleurs, le Conseil général souhaite engager, au cours de la mandature, des investissements structurants de manière programmatique afin d’améliorer le fonctionnement de l’île et de soutenir le développement équilibré des communes. Ces opérations recouvrent prioritairement : •L’accélération du programme d’électrification reviendrait à priver la population de moments de partage ou de loisirs devenus rares et précieux, en particulier en ces temps de restriction financière. C’est le cas par exemple de la fête nationale du 14 juillet ou encore du Festival Inter Mizik (FIM). rurale, basé sur une identification des besoins établie en 2011• La mise en place progressive d’un service de transports interurbains•L’aménagement de la gare maritime de Mamoudzou Le coût de ces opérations à réaliser en 2012-2013 s’élève à 70 Millions d’euro, dont 19 Millions d’euros au titre du Plan de relance(et autres sources de financement), 10 Millions d’euros de recettes supplémentaire (source de financement spécifique) et 40 Millions d’euros d’opérations nouvelles. Les projets décidés conjointement avec l’Etat, sous maîtrise d’ouvrage du Conseil général et financés à 100% au titre du Plan de Relance (et autres) Mayottemag [n°0] mars 2012 3 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :