[95] Val d'Oise n°8 nov/déc 2016
[95] Val d'Oise n°8 nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov/déc 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : vive les associations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
SUIVEZ LE GUIDE 46. COUP DE COEUR À la gloire du quotidien Le musée d’histoire locale de Viarmes est un formidable livre d’histoire en 3 D, dont les objets racontent le quotidien du XX e siècle. La mairie de Viarmes en impose avec sa colonnade dorique et son large escalier. C’était au XVIII e siècle le château de Camus de Pontcarré, qui fut intendant de Bretagne où divers lieux portent de ce fait le nom de Viarmes. Ce bâtiment est l’écrin idéal d’un splendide musée d’histoire locale qui en occupe désormais toute la surface sous les combles. Créé en 1985 à l’initiative de Pierre Salvi et augmenté de nombreux dons de Viarmois, il regroupe une multitude d’objets répartis en espaces thématiques  : cuisine, chambre, salle de classe, cordonnerie, menuiserie, ruralité… « Ce qui nous intéresse, explique Daniel Desse, qui préside l’association Pierre Salvi à l’origine de ce renouveau, c’est de sauvegarder une mémoire à travers des objets. Dès qu’un objet du quotidien perd son utilité, il risque de disparaître à jamais, et avec lui des générations de savoir- VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental faire, autant de richesse humaine. Notre association a donc tenu à collecter ces humbles témoignages plutôt que des objets exceptionnels non représentatifs du quotidien. » Il s’en trouve pourtant de plus rares dans la salle qui réunit les éléments les plus précieux des collections. L’autre grande qualité de ce musée est d’inscrire les objets dans leur contexte historique et social, des anecdotes de chasseurs jusqu’au rappel des lois vers une école gratuite, laïque et obligatoire. Ces textes, dus à Daniel Desse, alimentent les audio-guides dont l’utilisation donne la plénitude d’une visite. Avec cette mise en perspective, le musée dépasse de beaucoup le cadre viarmois. Son histoire est celle de tous les villages. Merci à l’association Pierre Salvi de partager sa mémoire ; toute l’Ile-de-France y retrouve la sienne. Entrée libre le vendredi de 14h30 à 17h30 le samedi de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h30 le dimanche de 9h30 à 12h. Accessible aux personnes à mobilité réduite 5 films sont diffusés à la demande. Plus d’informations sur viarmes.fr
L’ACTU PEOPLE UNE PLACE POUR ELLE → En quelques années, Joyce Jonathan s’est fait une belle place sur les scènes de l’Asie, de Pékin à Hong-Kong. Avant d’y repartir, la tournée de son troisième album Une place pour moi, passe par Roissy, Jouy et Taverny. Elle y chante toujours la mélancolie et la douceur de vivre « Le bonheur, c’est pas le but mais le moyen ». Mais qui ne viendrait pas des souvenirs  : « Allez ! c’est décidé j’veux profiter de mon présent » VAMOS A LA FIESTA → ← TOUT UN MONDE Professionnellement, Basilio est passé du bus au tram, le T5 à Sarcelles. Artistiquement, il en a tiré la matière de son nouveau titre Au calme dans mon tram, à la joyeuse ambiance cubaine, avec son compère Nico Anoy. Le clip (à voir sur youtube) est un road movie au sens propre. Son album A ma fille avait montré la variété de ses inspirations musicales au-delà du rap. Il confirme aujourd’hui ce talent formidable. Photographies  : en haut à droite Benjamin Decoin - au milieu à gauche  : Alexandre Lacombe Si les rapports humains entre Lisa Simone et sa mère, Nina, n’ont pas été simples, du point de vue musical, la transmission est réussie. D’abord chanteuse de comédie musicale, Lisa privilégie désormais le jazz et un registre plus intime, comme dans son album, My World, qui évoque sa mère et fait chanter sa fille RéAnna. C’est une des perles de Jazz au fil de l’Oise 2016. Allez l’écouter le 25 novembre à Beaumont-sur-Oise. ← UN HOMME DEBOUT Seul, sur la place Bellecourt à Lyon, Claudio Capéo ne l’est pas resté longtemps. Son clip a été vu plus de 23 millions de fois. Mis en évidence par l’émission The Voice, son naturel et son accordéon en font un artiste singulier, profondément authentique. Il vient de passer à Jouy-le-Moutier, avant la Cigale à Paris en décembre. Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :