[95] Val d'Oise n°7 sep/oct 2016
[95] Val d'Oise n°7 sep/oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de sep/oct 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : attractivité des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER ATTRACTIVITÉ ET COMPÉTITIVITÉ ONLYLYON représente les réussites et spécificités lyonnaises dans différents domaines (économie, culture, tourisme, université, urbanisme,…) et l’engagement international de l’ensemble des acteurs du territoire. 22. ça stagne en entreprises et ça baisse en emplois. Sur la même période, l’Allemagne est passée de 286 projets et 10 000 emplois à 946 projets et 17 000 emplois. En 2014, elle talonnait le Royaume-Uni, parti de 685 projets et 28 000 emplois, et arrivé après une année 2015 exceptionnelle à 1065 projets et plus de 42 000 emplois. La France reste en tête dans la catégorie industrielle, bien qu’en baisse, devant l’Angleterre et la Russie, mais comme l’observe Christophe Catoir, président du groupe Adecco, « la baisse des effectifs moyens sur chaque nouveau projet donne un impact sur l’emploi relativement modeste. » En outre, les vrais moteurs de l’attractivité sont le numérique et les services aux entreprises qui récupèrent 20% des projets. À lui seul le numérique en compte plus que la chimie et l’agroalimentaire réunis. Business France, agence sous la tutelle de trois ministères, recense de son côté VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental un chiffre supérieur de projets. Et de citer quelques réussites spectaculaires comme l’investissement de plus de 110 millions d’euros par le groupe Synutra, numéro 3 de la nutrition infantile en Chine, partenaire des Maîtres laitiers du Cotentin ou l’installation à Toulouse du siège mondial de l’activité métro par Siemens. Pourquoi la compétitivité de la France est-elle insuffi sante ? Les sociétés étrangères s’écartent de la France car la fi scalité comme les coûts sociaux y sont plus élevés que dans les pays voisins. L’Allemagne la devance de 32 points sur le critère de la stabilité réglementaire et sociale. Encore, cette enquête a-t-elle été réalisée avant la contestation de la loi El Khomry sur le travail... Un classement mondial des villes Autant que les pays, les métropoles sont en concurrence. Pour Paris Ile-de-France Capitale économique, le même cabinet EY a établi le premier classement mondial des métropoles (chacune avec leur région, Paris y englobe toute l’Ile-de-France) ; non plus sur la seule base de l’économie mais sous l’angle des « talents » ; entendez les étudiants, les chercheurs, les Photographie  : ONLYLYON Tourisme
dirigeants d’entreprises, les start-upeurs, et les classes créatives. Cette dernière catégorie a été popularisée par Richard Florida et son best-seller The Rise of the Creative Class (2002). Elle repose sur trois T  : la technologie, le talent et la tolérance, selon « une relation de cause à effet entre la localisation des talents, ou des groupes créatifs, et le développement économique régional. » Paris distancée Les conclusions de cette étude rejoignent la précédente « Paris reste appréciée, note Christine Murris pour Objectif Grand Paris, bien placée, mais le plus souvent… distancée. » 44 métropoles ont été analysées. L’ile-de-France reste dans le groupe de tête qui comprend aussi Londres, New York, Tokyo et Shanghai. Le groupe des challengers en compte une vingtaine  : Amsterdam, Boston, Dubaï, Milan, Singapour, Sydney… qui s’insèrent volontiers dans la hiérarchie. Ainsi les étudiants préfèrent Londres et Singapour à Paris et New York, mais c’est le meilleur classement pour l’Ile-de-France. Et le Val d’Oise y tient sa place avec le second campus après Paris  : son université et ses grandes écoles, regroupant 28 000 étudiants. Le Département a contribué à son émergence en mettant plusieurs hectares à sa disposition au cœur de l’agglomération de Cergy et en y apportant 130 millions d’euros ces deux dernières décennies. Le projet de campus international dans l’agglomération de Cergy-Pontoise porté par la COMUE Paris Seine en partenariat avec le Conseil départemental, permettra de hisser notre campus aux standards internationaux et d’accroître l’accueil d’étudiants et de chercheurs étrangers en Val d’Oise. Pour les chercheurs, Paris descend aujourd’hui au 6 e rang d’un classement dominé par Boston et Séoul. Difficile de rivaliser avec elles  : Boston a la puissance de feu de Harvard et du MIT, où les budgets se mesurent en milliards d’euros, et qui ont produit une cinquantaine de prix Nobel. LE PARADOXE DE L’ATTRACTIVITÉ FRANÇAISE LES PROJETS DE R&D EN 2015 +12 points d’attractivité (80%) EN PLUS - 11 points de projets d’installation (24%) 100 Royaume-Uni Séoul est la capitale du pays qui consacre le plus fort pourcentage au monde de son PIB à la R & D. Le paysage des start-ups est mouvant et il est imprudent d’utiliser longtemps les chiffres, donc le 6 e rang francilien de cette catégorie. Mais le chemin sera long avant de détrôner San Francisco et la Silicon Valley qui attirent les entrepreneurs du monde entier. Près de la moitié des start-ups y sont créées par des étrangers. Le Val d’Oise aide les start-ups à pousser Le Val d’Oise pour sa part cherche à leur offrir un écosystème favorable. Le Département a confié à Val d’Oise Technopole l’animation d’une démarche technopolitaine, s’appuyant sur un réseau d’incubateurs et de pépinières. Plusieurs start-ups s’y sont fait remarquer comme Fauquet Innovation (biomédical) lauréate du concours de création d’entreprise de technologie innovante « i-LAB », ou Studapart (logement étudiant) et Prêt à Pousser (kits de champignons) qui ont levé un million d’euros pour leur développement. L’écocité de l’entrepreneuriat et de l’innovation, bientôt installée dans un bâtiment du Département, leur offrira un équipement supplémentaire. Le Val d’Oise a bien des atouts et le Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l’Europe, va sans doute offrir aux territoires des opportunités à saisir dans le grand mouvement économique qui s’annonce en Europe. Plus d’infos sur Val d’Oise Technopole  : accet.asso.fr 89 Inde 69 États-Unis 45 France Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :