[95] Val d'Oise n°7 sep/oct 2016
[95] Val d'Oise n°7 sep/oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de sep/oct 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : attractivité des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CHIFFRES CLÉS CLÉS 51% 51% des des collégiens (en (en moyenne) prennent leur leur déjeuner au au collège BUDGET 57 57 000 000 collégiens 34 34 000 000 demi- demipensionnaires 5 5 millions de de repas servis servis par par an an dans dans les les restaurants scolaires. scolaires. Vigny, Saint-Prix, Mériel des des collèges champions de de la la demi-pension Plus Plus de de 90 90%% de de demi-pensionnaires. + + de de 18 18 millions d’euros soit soit 25% 25% Part Part de de la la restauration scolaire scolaire dans dans le le budget budget 2016 2016 consacré consacré à à l’enseignement secondaire secondaire (72,6 (72,6 millions millions d’euros). d’euros). À À Bernes-sur-Oise, 2,2 2,2 millions millions d’euros d’euros de de travaux travaux ont ont agrandi agrandi le le collège collège Pierre Pierre Perret Perret qui qui compte compte 450 450 élèves. élèves. Près Près de de 200 200 m² m² supplémentaires pour pour le le restaurant restaurant scolaire scolaire qui qui est est passé passé de de 92 92 places places à 200. à 200. 12. LE TERRITOIRE EN QUESTIONS VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental La restauration scolaire Dans la journée des élèves, la pause du midi est importante. C’est encore mieux si elle est bonne. Dans la sélection des produits comme dans leur utilisation dans les restaurants scolaires, le Département a l’ambition de proposer des repas de qualité. Et à des tarifs ajustés. L’ORGANISATION DES DES CUISINES GARGES-LÈS-GONESSE GARGES-LÈS-GONESSE 230 230 agents travaillent travaillent dans dans les les restaurants scolaires. scolaires. 3 3 types de de restaurant Les Les cuisiniers cuisiniers préparent préparent complétement les les repas repas (production) ou ou en en reçoivent reçoivent les les éléments éléments de de l'extérieur l'extérieur (assemblage et et rechauffage). 51 51 cuisines de de production 35 35 offices de de réchauffage ils ils sont sont livrés livrés par par les les cuisines cuisines centrales centrales pour pour plus plus de de 8 000 8 000 repas repas par par jour. jour. 24 24 offices d’assemblage livrés livrés par par des des prestataires extérieurs. extérieurs. SAINT-LEU-LA-FORÊT SAINT-LEU-LA-FORÊT Pour Pour optimiser optimiser le le service, service, le le Département réunit réunit les les deux deux cuisines cuisines centrales centrales de de Garges-lès-Gonesse et et de de Saint-Leu-la-Forêt dans dans ce ce second second site. site. Des Des travaux travaux d’extension ont ont été été réalisés réalisés durant durant l’été l’été et et la la production production sera sera entièrement centralisée centralisée à partir à partir du du 1er 1er janvier janvier 2017. 2017.
TARIFS  : PAS D’AUGMENTATION Le coût des repas ne change pas pour l’année scolaire 2016-2017 Les familles règlent une participation calculée selon leur quotient familial (revenus et charges) Pour un coût moyen du repas de 8 euros, elles règlent l’un des 6 tarifs entre 1,20 et 5,05 euros. CUISINER COMME LES CHEFS Les chefs des restaurants scolaires ont imaginé des recettes originales et économiques. 109 recettes sont réunies dans un livre gourmand à télécharger sur le site du Département valdoise.fr (publications/éducation). LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE 200g environ par repas, soit 1/3 du plateau des collégiens, peuvent finir à la poubelle selon une expérience menée dans des collèges de Cergy et Mériel. La bonne idée ! Un ajustement des portions et le déplacement du bac à pain en bout de chaîne ont permis de diminuer le gaspillage de biodéchets de 15% et du pain de 24%. DES ÉVÉNEMENTS POUR ANIMER LES COLLÈGES La journée du bio Nos collèges ont du goût Le choix des menus de Noël par des collégiens ALLONS PLUS LOIN Marie-Christine Cavecchi Vice-présidente du conseil départemental déléguée à l’Education et à l’Enseignement supérieur Les locaux où les collégiens déjeunent, les personnels et l’organisation des cuisines, les menus, sont autant de domaines de la restauration scolaire qui relèvent de la compétence du Département. « L’équilibre et la sécurité alimentaires de la restauration scolaire sont encadrés par une réglementation stricte mais dans le Val d’Oise, nous avons tenu à agir aussi sur la qualité des repas et la satisfaction qu’ils doivent procurer. Les formations des chefs et leur implication dans les opérations « Nos collèges ont du goût », l’utilisation de nouveaux produits notamment bio, les animations culinaires avec les collégiens… tout cela a contribué à transformer l’image de nos « cantines ». » Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :