[95] Val d'Oise n°4 mar/avr 2013
[95] Val d'Oise n°4 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (211 x 266) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : nos actions pour mieux se loger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
C’est en Val d’Oise eN direct des caNtONs chauMONtel CANTON DE LUZARCHES Nature sensible des Brûlis rivières, marais, plaines, forêts et étangs… Le Val d’Oise compte quantité d’espaces abritant des niches écologiques remarquables. Les lisières sud-ouest du massif de Chantilly, situées à l’est de Chaumontel, en sont une vivante illustration. Cet espace, d’une superficie de 11,3 hectares, constitué de bois, prairies et jardins, est intégré dans une continuité boisée de qualité au sein du Parc naturel régional Oise – Pays de France. Il est inclus dans le site classé de la vallée de la thève et de l’Ysieux. Son classement par le conseil général en favorisera la sauvegarde, la valorisation, ainsi que l’ouverture raisonnée au public, notamment à partir des chemins ruraux et des sentes existantes. garges-lÈs-gONesse CANTON DE GARGES-LÈS-GONESSE EST un trophée pour l’arc-en-ciel lieu clé de Garges-lès-Gonesse, qui assure la liaison entre les quartiers, le centre commercial Arc-en-ciel a été entièrement réhabilité par la Société d’économie mixte d’aménagement du Val d’Oise (SEMAVO), organisme associé du conseil général pour participer au renouvellement du centre-ville. Cette opération a été mise à l’honneur lors des récents Trophées 2012 des entreprises locales dans la catégorie Habitat et développement urbain. Le jury a tenu à récompenser le rôle déterminant de la SEMAVO « dans la conduite d’un dossier complexe, où aucun opérateur privé ne se serait risqué ». le saViez VOus ? Les pôles de compétitivité ont été lancés en 2004 par l’État pour mettre en avant les facteurs clés de compétitivité industrielle, et en particulier la capacité d’innovation par la Recherche et Développement (R & D). Ils visent à renforcer les spécialisations de l’industrie française et participent à la politique d’aménagement des territoires. Dès 2005, le conseil général s’est investi dans le soutien à la R & D, en qualifiant le Val d’Oise dans six pôles de compétitivité franciliens et des filières d’avenir, créatrices d’emplois, telles que l’aéronautique, la santé, le numérique, la mobilité et la cosmétique. saNNOis CANTON DE SANNOIS RD 14 la requalification de la RD14, boulevard Gambetta, se poursuit. Après les deux premières phases de travaux réalisés jusqu’à l’avenue De-Lattre-de-Tassigny, la nouvelle tranche en cours concerne le tronçon compris entre le chemin des Luzernes et la caserne de pompiers. Au programme : la réfection des bordures et de la chaussée, la création d’une piste cyclable et la plantation de chênes verts. Marie-Évelyne Christin, conseillère générale de Sannois, se félicite de cette opération initiée et réalisée par le conseil général qui « contribuera à améliorer le cadre de vie des riverains et des usagers, comme la réalisation, fin 2012, d’un « tourne à gauche », depuis la RD192 vers la rue des Ratraits, ainsi que les prochains aménagements sportifs mis en œuvre dans ce quartier ». Les travaux de requalification sont financés par le conseil général à hauteur de 750 000 euros. 24 Val d’Oise #04/MARS 2013
Université de Cergy-Pontoise NeuVille-sur-Oise CANTON DE L’HAUTIL Une 2 e maison pour les étudiants après la réalisation en 2005 de la Maison des étudiants des Chênes (MDE) à Cergy, le conseil général renouvelle son soutien à l’université de Cergy-Pontoise pour la construction, à Neuville-sur-Oise, d’une seconde structure, avec un financement de 100 000 euros. L’objectif de ce projet est de pallier l’isolement du site de Neuville, afin d’y créer les conditions optimales pour la vie étudiante. À l’instar de celle des Chênes, la MDE doit favoriser l’accueil et l’information des étudiants, les échanges et les rencontres, et plus largement contribuer à animer le site universitaire. « Par son investissement, rappelle 12 000 étudiants à l’université de Cergy-Pontoise. Plus de 100 M mobilisés par le conseil général depuis la création du pôle d’enseignement supérieur valdoisien. Marie-Christine Cavecchi, vice-présidente du conseil général en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur, le conseil général entend marquer son engagement en faveur de l’enseignement supérieur, déterminant pour l’attractivité et le développement de notre territoire. » sarcelles CANTON DE SARCELLES NORD-EST les chardonnerettes sous protection très urbanisée, la commune de Sarcelles compte néanmoins plus de 80 hectares de boisement au nord, avec la forêt d’écouen. à l’est, le mont griffard à Villiers-le-Bel participe aussi à la couverture forestière de ce secteur. Pour en assurer la continuité, le conseil général a décidé la mise en place d’une zone de préemption en Espace naturel sensible (EnS) à Sarcelles, avec le classement du coteau des Chardonnerettes. Cet EnS, d’une superficie de 22,3 hectares et constitué de boisements, fourrés, friches et jardins, aura le statut d’espace naturel local. Il bénéficiera ainsi d’une protection et d’une valorisation. BerNes-sur-Oise CANTON DE BEAUMONT-SUR-OISE Nouvelle résidence pour les compagnons installée depuis 1982 sur les bords de l’Oise à Bernes-sur-Oise, l’association Emmaüs logeait les compagnons à 15 kilomètres de là, dans l’Oise. La construction d’une résidence sociale, sur le site même des activités de l’association, permet d’améliorer les conditions d’habitat et de vie des compagnons. Cette nouvelle résidence a vocation à accueillir jusqu’à 50 résidents et a été conçue pour permettre l’accueil de femmes et de couples. Le conseil général a apporté un financement de près de 130 000 euros à cette réalisation. saiNt-PriX CANTON DE SAINT-LEU-LA-FORÊT des espaces verts en plus attachée au cadre de vie de ses habitants, la commune de Saint-Prix a à cœur la préservation de son environnement. Les espaces verts sont au centre d’un projet d’aménagement durable, qui vise à garantir un équilibre harmonieux entre ville et forêt, entre bâti et jardins. Un espace vert sécurisé et végétalisé sera réalisé dans l’enceinte du site Victor-Hugo, à proximité de la bibliothèque, de l’école et de la halte-garderie. Pour mieux répondre aux besoins des familles, de nouveaux aménagements (plantation de haies arbustives, réalisation d’une aire de jeux Mairie de Saint-Prix et de cheminements d’accès…) seront aussi opérés dans le square de la mairie. Financement du conseil général : 32 000 euros. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :