[95] Val d'Oise n°23 mai/jun 2019
[95] Val d'Oise n°23 mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de mai/jun 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le Val d'Oise territoire européen.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER LE VAL D’OISE TERRITOIRE EUROPÉEN programmes. Dans cette dernière, l’Europe a ainsi participé à la réalisation de Labboite, le fablab, comme à la réhabilitation de la résidence de la Viosne à Osny, pour 1,4 million d’euros. À l’est du Val d’Oise, les pôles gare d’Arnouville Villiers-le-Bel Gonesse et Garges-lès-Gonesse Sarcelles ont été rénovés grâce à l’Europe qui a aussi financé l’ouverture de l’Institut des Métiers et de l’Artisanat à Villiers-le-Bel. La stratégie « d’Investissements territoriaux intégrés » a permis de financer des projets tels que la Fabrique numérique de Gonesse ou l’accompagnement des créateurs-repreneurs d’entreprises. En nombre, ce sont les actions sociales qui dominent, et de loin, dans les financements européens affectés au Val d’Oise. « Environ 10 700 bénéficiaires du RSA et jeunes ont bénéficié d’un accompagnement plus personnalisé et de projets plus innovants, grâce au soutien du FSE », observe Philippe Métézeau, Vice-Président du Conseil départemental délégué aux Actions sociales et à la Santé. Le Département a pu déployer dans les collèges des programmes contre le 22. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental Le fablab du campus de Cergy-Pontoise a bénéficié des fonds européens. décrochage scolaire ou pour favoriser les contacts des élèves avec le monde de l’entreprise grâce au soutien du FSE. Pour leurs aînés, de 18 à 29 ans, les programmes ont pu accompagner les diplômés comme, à l’inverse, ceux qui rencontraient des difficultés par manque de formation. Des actions ciblées sont développées depuis 2015. Au total, ces actions représentent plus d’1,6 million d’euros de fonds européens par an, sans quoi ces projets ne pourraient voir le jour. La mobilité pour tous Le programme Erasmus a plus de 30 ans. Il y a déjà 17 ans que le succès du film L’Auberge espagnole, de Cédric Klapisch, a popularisé l’idée d’une jeunesse étudiante cosmopolite à l’échelle de l’Europe, qui s’étendait dans le second film, Les Poupées russes, de l’Atlantique à l’Oural selon la formule du général De Gaulle. Et devenait mondialisée dans le troisième, Casse-tête chinois, en partant aux Etats-Unis. La situation semble aujourd’hui acquise. Nombre d’écoles supérieures et de cursus universitaires ont inclus des stages à l’étranger dans la scolarité des étudiants. L’ESSEC compte une centaine de nationalités différentes dans ses étudiants étrangers. En fait la mobilité étudiante reste minoritaire. L’Union européenne visait pour 2020 un taux de mobilité de 20% des étudiants qui est loin d’être atteint. Peu
importe, dans la tête des étudiants c’est une opportunité à disposition. Il en va bien autrement dans d’autres catégories de population, pourtant du même âge, les jeunes en recherche d’insertion. Welcome Days pour les étudiants internationaux Le vote britannique a révélé les parallèles entre inclusion sociale et intégration européenne. Difficile de se sentir citoyen européen quand on ne l’est déjà pas dans son pays. « La question de la mobilité institutionnalisée en Europe ne peut être discutée sans prendre en compte la question sociale », explique la chercheuse Magali Ballatore. « Pour éviter que des jeunes aient le sentiment de rester au bord de la route, explique Roxane Hindié, chargée de projets européens à l’AGFE, des dispositifs ont été créés qui proposent aux personnes exclues du marché de l’emploi, en particulier les jeunes, des séjours de 3 semaines à 6 mois en Europe. » L’accompagnement de l’AGFE 95 L’Association de gestion des fonds européens (AGFE 95) gère 2 formes de mobilité  : « Sas préparatoire pour la mobilité européenne » et « Destination Pro ». Celle-ci, comme son nom l’indique, valorise un parcours professionnel tandis que celle-là, bien plus courte est une expérience de découverte d’une culture et d’un LES FONDS EUROPÉENS GÉRÉS PAR LE CONSEIL RÉGIONAL D’ÎLE-DE-FRANCE 537,2 M € pour la période 2014-2020 294,2 M € du Fonds social européen EN PLUS EN PLUS pays différents, à travers un stage professionnel. 3 destinations sont possibles  : l’Irlande, l’Italie et l’Espagne. « Le tourisme, la cuisine ou la communication sont les plus demandés, précise Roxane Hindié, mais il n’y a pas de contraintes. Notre réseau de partenaires sur place se charge de placer les jeunes dans des structures correspondant à leur domaine. On peut trouver quelque chose dans la mécanique par exemple. De même, l’anglais intéresse plus les candidats que l’italien ou l’espagnol, mais nous leur montrons que ces langues sont l’occasion de se distinguer par un parcours plus rare. Nous espérons prochainement pouvoir élargir les destinations, vers Malte notamment. Les dispositifs ont également été élargis il y a quelques semaines. Désormais, les stagiaires Sas peuvent participer à des chantiers internationaux plutôt qu’à un stage professionnel. Pour des jeunes sans connaissance de la langue ou trop éloigné de l’emploi c’est plus facile à viser. Pour sélectionner tous les stagiaires, « le plus important, assure Roxane Hindié, c’est leur motivation. Bien plus qu’une expérience professionnelle, ils vivent une expérience humaine. Réussie, elle leur rend confiance en eux, confiance en l’avenir. Je pourrai citer tous les cas de jeunes qui sont rentrés avec l’idée de repartir dès que possible ; d’autres qui ont testé et validé leurs projets professionnels. » Ces jeunes n’ont pas seulement fait du chemin dans l’espace européen, ils en ont fait dans leur tête aussi ; et c’est le plus important. 185,4 M € du Fonds européen de développement régional 57,6 M € du Fonds européen agricole pour le développement rural Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :