[95] Val d'Oise n°22 mar/avr 2019
[95] Val d'Oise n°22 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : les expertes de la gendarmerie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
L’action sociale se prête à l’innovation. En plus des dispositifs classiques, le Département s’intéresse à de Le nouvelles bénévolat, formes d’accompagnement un levier des bénéficiaires d’insertion du RSA comme le innovant bénévolat d’insertion. Sa priorité ? Intégrer les bénéficiaires dans de nouvelles dynamiques individuelles et collectives L’action qui sociale favorisent se prête l’activité, à l’innovation. encouragent En plus le retour des dispositifs à l’emploi classiques, et facilitent le les Département relations sociales. s’intéresse à de nouvelles formes d’accompagnement des bénéficiaires du RSA comme le bénévolat d’insertion. Sa priorité ? Intégrer les bénéficiaires dans de nouvelles dynamiques individuelles et collectives qui favorisent l’activité, encouragent le retour à l’emploi et facilitent les relations sociales. LE RSA DANS LE VAL D’OISE LE RSA 32 000 VALDOISIENS sont allocataires DANS en 2017 du LE RSA, VAL ce qui met D’OISE le Département RSA à la 15 e place en France. 32 000 VALDOISIENS sont allocataires en Budget 2017 du RSA, Département ce qui met en le 2017 Département consacré à au la RSA 15 e place  : 192,2 en MILLIONS France. D’EUROS. Budget 43% des du allocataires Département sont en dans 2017 le consacré dispositif au DEPUIS RSA  : 192,2 PLUS MILLIONS DE 4 ANS D’EUROS. et 47,5% ONT + DE 40 ANS, 1/3 DES BÉNÉFICIAIRES 43% SONT des DES allocataires PARENTS sont ISOLÉS dans le et dispositif élèvent DEPUIS seuls leur(s) PLUS enfant(s). DE 4 ANS et 47,5% ONT + DE 40 ANS, 1/3 DES BÉNÉFICIAIRES SONT DES PARENTS ISOLÉS et élèvent seuls leur(s) enfant(s). UNE DÉMARCHE INDIVIDUELLE UNE ET PERSONNALISÉE DÉMARCHE INDIVIDUELLE Une mission choisie et préparée ET avec PERSONNALISÉE le bénéficiaire en fonction de ses centres d’intérêt, ses compétences et ses aptitudes Une mission choisie et préparée avec L’accompagnement le bénéficiaire en est fonction réalisé de par ses l’IFAC centres d’intérêt, (Institut de ses formation, compétences d’animation et ses aptitudes et de conseil) L’accompagnement est réalisé par l’IFAC (Institut Inscription de formation, de l’activité d’animation de bénévolat et dans de conseil) le Contrat d’Engagement Réciproque Inscription Un engagement de l’activité hebdomadaire de bénévolat régulier dans de 2 le à 12 Contrat heures d’Engagement auprès d’une Réciproque des 200 associations, collectivités locales Un ou engagement établissements hebdomadaire publics du Département régulier de 2 à 12 heures auprès d’une des 200 associations, collectivités locales ou établissements publics du Département 38. DÉCRYPTAGE Le bénévolat, un levier d’insertion innovant RSA VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental LES AVANTAGES POUR LE BÉNÉFICIAIRE LES AVANTAGES POUR une nouvelle LE estime BÉNÉFICIAIRE de soi, accéder à la Reprendre confiance, se sentir utile, acquérir reconnaissance Reprendre confiance, se sentir utile, acquérir une Rompre nouvelle l’isolement, estime de renforcer soi, accéder les liens à la et les reconnaissance repères Rompre Valoriser l’isolement, les compétences renforcer et les talents, liens et les repères acquérir de nouveaux savoir-faire. Valoriser les compétences et les talents, acquérir LE DISPOSITIF de nouveaux savoir-faire. Un dispositif SIMPLE, FACILE, RÉALISTE qui propose de réaliser une activité (bénévole) LE DISPOSITIF Un dispositif réseau de SIMPLE, 200 PARTENAIRES FACILE, RÉALISTE (associations, qui propose communes, de réaliser ou établissements une activité publics (bénévole) comme par exemple une maison de retraite). Un réseau de 200 PARTENAIRES (associations, communes, Nombreux secteurs ou établissements d’activités publics  : SERVICES comme par À LA exemple PERSONNE, une maison ESPACES de retraite). VERTS, RESTAURATION COLLECTIVE, ACCUEIL, Nombreux LOGISTIQUE… secteurs d’activités  : SERVICES À LA PERSONNE, ESPACES VERTS, RESTAURATION COLLECTIVE, ACCUEIL, DES RÉSULTATS POSITIFS LOGISTIQUE… DES RÉSULTATS 256 POSITIFS 256 13 509 heures 13 509 heures 27% 27% bénéficiaires du RSA accompagnés en 2017 dans le cadre du bénéficiaires bénévolat du RSA accompagnés en 2017 dans de bénévolat, le cadre du soit un total bénévolat de 67 missions de bénévolat realisées de bénévolat, soit un total des 67 personnes missions de bénévolat accompagnées realisées ont retrouvé un emploi des personnes accompagnées ont retrouvé un emploi Plus d’informations sur ifac.asso.fr EN PLUS Un organisme peformant Créée en 1975 à l’initiative d’élus locaux l’IFAC est un espace d’échanges et de partenariat entre les élus locaux et les professionnels de l’animation et de l’action territoriale. Ses champs d’action  : la formation (animation, service à la personne et petite enfance…), les actions éducatives et la gestion d’équipements (accueils de loisirs, temps d’activités périscolaires...) et l’insertion sociale et professionnelle. L’IFAC est conventionné par le Département dans le cadre du programme départemental d’insertion.
SUCCESS STORY Les arbres en majesté Installées en plaine de France, les pépinières Chatelain sont devenues en deux générations une des pépinières incontournables d’Ile-de-France. Sur une centaine d’hectares, elles produisent des arbres, des arbustes et des conifères avec une spécialisation dans les arbres fruitiers formés et les sujets d’exception. « Entre mon père qui a lancé l’activité et ma maman fleuriste, j’ai toujours baigné dans l’effervescence de la création végétale », confie Laurent Chatelain à la tête de l’entreprise familiale. Cette signature génétique alliée à sa passion pour le patrimoine horticole lui ont ouvert en 2016 les portes du château de Chambord. « Nous avons participé au chantier de restitution de l’ensemble des parterres situés devant le château avec un ensemble de 24 arbres fruitiers en forme de pyramides ailées. » Photographies  : DR MADE IN VAL D’OISE Les établissements Chatelain ont leurs racines au Thillay. C’est ici que Laurent, pépiniériste, poursuit l’histoire familiale initiée en 1967 par son père Jean-Marie qui a planté la première des quelque 1000 variétés de végétaux qui composent les pépinières. 275 hectares pour 7 producteurs V Consécration et reconnaissance d’un savoir-faire unique en Europe. Parmi toutes les formes — à découvrir, pour les curieux, à Paris au jardin Albert Khan ou encore à Versailles au Potager du roi — quatre d’entre elles posent l’image de marque de la maison  : la pyramide ailée simple, la sphère à 8 bras, le vase Médicis ou encore le cordon double ellipse. Impressionnant ! Notre infatigable pépiniériste est aussi un « serial entrepreneur ». Il a créé différentes structures pour répondre à de vrais problématiques. La première a été la constitution d’un groupement d’intérêt économique de 7 pépiniéristes d’Ile-de- France pour contrer les grandes pépinières étrangères qui fournissent l’essentiel du marché du paysage autour de la capitale. « Pour diversifier notre activité, nous avons lancé aussi plus récemment au Thillay de la production maraîchère bio destinée au circuit court et de proximité. » Et cela ne s’arrête pas là. Laurent Chatelain a les 2 pieds sur terre et des projets à la pelle comme la collaboration future avec Jean Nouvel à la Défense pour la tour Hekla ou encore la mise au point d’un robot désherbeur. Visionnaire, diriez-vous ? Plus d’informations sur pepinieres-chatelain.com le GIE Pépinières Les sept adhérents du GIE Pépinières Franciliennes sont répartis dans les quatre départements de la grande couronne d'Ile-de-France  : le Val d'Oise, la Seine-et-Marne, l'Essonne et les Yvelines. Plus de 3 000 variétés À elles toutes, ces entreprises cultivent 275 hectares avec plus de 3 000 variétés. Soit une gamme allant des arbustes aux conifères de rocaille, en passant par les plantes de haie, les arbres tiges et les tiges fruitières. Pour la pleine terre, la production est répartie entre arbres tiges, arbustes, fruitiers en arbre ou formés et conifères. Plus d’informations sur pepinieres-fanciliennes.com Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :