[95] Val d'Oise n°22 mar/avr 2019
[95] Val d'Oise n°22 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : les expertes de la gendarmerie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
LE TÉMOIN DU DOSSIER Marie-Christine Cavecchi Le fonds d’investissement interdépartemental a son siège à l’Hôtel du Département du Val d’Oise. La Présidente du Val d’Oise le présente. Pourquoi avez-vous créé ce fonds ? Comme son nom l’indique, pour investir ! C’est-à-dire réaliser des projets bons pour nos territoires. Investir plus massivement et investir avec plus de cohérence et de solidarité interdépartementales. Cette dernière notion est à la fois nouvelle et importante. Jusqu’à présent, nos projets s’arrêtaient souvent aux limites de nos départements. Mais les principaux axes routiers ou lignes de transport, par exemple, dépassent ces limites. D’où l’intérêt d’une approche commune de projets d’envergure qui ont vocation à tirer toute l’Ile-de- France vers le haut. Par exemple des filières universitaires d’excellence ou des sites patrimoniaux et culturels, comme l’abbaye de Royaumont. Cette mise en commun des puissants moyens de nos Départements enclenche un vrai rééquilibrage des territoires en Île-de-France ! Comment les Départements travaillent-ils ensemble ? D’un Département à l’autre, nous avons des conceptions politiques différentes. Mais nous nous rapprochons sur un certain nombre d’analyses. Notamment l’assurance que l’échelle métropolitaine pertinente est la région Île-de-France dans sa globalité. A l’inverse de la métropole actuelle, qui sépare une zone centrale concentrant les richesses, et la Grande Couronne, abandonnée aux problèmes sociaux, aux transports défaillants, et à sa ruralité laissée pour compte. Nous avons opté pour une stratégie de la solidarité et contre les fractures territoriales, en considérant tous nos Départements comme des outils pertinents pour le rééquilibrage nécessaire dans notre Région-Métropole. Par ailleurs, l’État, a tendance à ignorer, voire mépriser la représentation intermédiaire, celle des élus de proximité que nous sommes. Enfin l’État se désengage de plus en plus du financement de missions qu’il a pourtant lui-même confiées aux Départements. Les dépenses contraintes par nos compétences obligatoires réduisent nos capacités d’investissement. C’est pourquoi le fonds interdépartemental vient renforcer les investissements. C’est une initiative sans équivalent en France. Comment le fonds fonctionne-t-il ? Chaque Département apporte une contribution calculée en référence au montant des investissements effectués ces dernières années et à son niveau d’épargne. Nos collègues des Hauts-de-Seine et des Yvelines apportent ainsi à eux deux 60% du budget total qui se monte à 150 millions d’euros par an. Pour sa part, le Val d’Oise sera un des principaux bénéficiaires. Les projets seront choisis par le conseil d’administration dont les membres sont les Présidents des autres Départements et moi-même. Toutes les décisions sont prises à l’unanimité. Voilà une illustration supplémentaire de notre engagement pour la solidarité entre les territoires franciliens et leurs habitants. Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :