[95] Val d'Oise n°20 nov/déc 2018
[95] Val d'Oise n°20 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,0 Mo

  • Dans ce numéro : le Val d'Oise à l'ère du numérique 3.0.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
EXPRESSIONS DIRECTES GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE  : UNION POUR LE VAL D’OISE (UVO) Le Conseil départemental à vos côtés, chaque jour. Gérard SEIMBILLE Président de l’UVO Un fonds innovant dédié au financement des grands projets Le 2 octobre dernier, au siège de l’Assemblée des Départements de France, notre Présidente Marie- Christine Cavecchi et les six Présidents des autres Départements franciliens ont annoncé la création d’un fonds d’investissement innovant de 150 millions d’euros. Inédit par son ampleur et son format, ce fonds sera disponible dès 2019 et abondé chaque année. Concrètement, il cofi nancera les grands projets territoriaux des sept Départements. En Val d’Oise, le Campus International de Cergy- Pontoise ou bien encore l’aménagement de l’Avenue du Parisis seront fi nancés en partie par ce fonds. Pendant que le Gouvernement saccage les capacités d’action des Conseils départementaux, les sept Départements d’Ile-de- France s’unissent et renforcent la solidarité territoriale à l’échelle interdépartementale. Le Département, premier partenaire des communes Le dispositif d’aides aux communes a accordé depuis 2015, 61 millions d’euros d’aides et de subventions. Evolutif et équitable, il accompagne les communes et groupements de communes dans leurs projets d’investissement  : construction d’écoles, réhabilitation de logements sociaux, création d’équipements sportifs et installation de vidéoprotection. En 2018, le Département a attribué 27 millions d’euros à l’aide aux communes, soit une augmentation de 2 millions d’euros par rapport à 2017. Malgré les contraintes budgétaires imposées par l’État avec plus de 70 millions d’euros de perte de Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) par an depuis 2014 (220 millions en cumulé), notre majorité place ce dispositif au cœur de nos priorités. Car aider les communes, c’est aider les valdoisiens ! Le Très Haut Débit partout et pour tous en 2020 C’était une promesse de campagne et elle sera tenue ! Grâce à l’action du Département et à la création du Syndicat Val d’Oise Numérique, le déploiement de la fi bre en Val d’Oise avance vite. Fin 2018, 70% du département sera raccordé au Très Haut Débit. C’est un résultat exceptionnel qui contribuera à offrir la même qualité d’accès au numérique à tous les valdoisiens et à accroitre l’attractivité de nos territoires ruraux et urbains. D’autres projets structurants ont été lancés comme par exemple  : Le Hub Nikola Tesla, une école de formation dédiée aux métiers de la fi bre et de la ville intelligente. Située à Ecouen, elle formera GROUPE DE LA MINORITÉ DÉPARTEMENTALE  : SOCIALISTES ET APPARENTÉS (S&A) Appel de Marseille – Décentraliser pour faire vivre les services publics locaux Jean-Pierre MULLER Président des S&A Le 27 septembre dernier, l’association des régions de France, l’association des départements de France et l’association des maires de France ont décidé de signer en commun l’appel de Marseille pour les libertés locales. Les conseillers départementaux du Val d’Oise ont approuvé à l’unanimité cet appel qui demande à l’Etat de faire confi ance aux collectivités locales et de leur donner plus d’autonomie. Il ne faut pas voir cette unanimité comme un coup politique de l’ancien monde contre le nouveau. Il faut y voir l’urgence de la situation actuelle. Depuis les lois de décentralisation que les Socialistes ont eu l’honneur de porter au début des années 80, nous avons renforcé plusieurs aspects des libertés locales. Malheureusement, depuis un an, une vague de recentralisation est lancée. Elle est sans précédent et elle est dangereuse. 50. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental des publics prioritaires  : bénéfi ciaires du RSA, jeunes chômeurs ou décrocheurs de l’enseignement supérieur… Le Datacenter de Champagne-sur-Oise. Parce que garantir la sécurité des informations est devenu une nécessité, le Département a porté la création d’un centre de stockage de données. Plus sûr et économiquement plus compétitif, ce Datacenter communautaire sera ouvert en juin prochain et répondra aux besoins des collectivités, des établissements (universités, hôpitaux…) et entreprises du Val d’Oise et d’Ile-de-France. Mi-mandat  : promesses tenues ! Élue en mars 2015, notre majorité arrive cette année à mi-mandat. Notre programme intitulé « Protéger les Valdoisiens, construire le Val d’Oise de demain » comptait 67 propositions. Et c’est avec responsabilité, volontarisme et sens des priorités que nous nous attachons à les mener à bien. A ce jour, près de 90% de nos engagements de campagne sont déjà tenus et notre majorité s’est aussi engagée dans de nombreuses réalisations devenues essentielles pour notre département, comme la construction de la nouvelle Maison Départementale de l’Enfance à Cergy. Prochainement, vous recevrez, de la part de vos élus départementaux, un document présentant les principales actions réalisées sur votre canton. L’occasion de découvrir plus en détails les nombreux domaines d’intervention du Conseil départemental pour faciliter votre vie quotidienne et celle de vos proches. Retrouvez aussi ces lettres et ces actions sur notre site internet. ↗LE TOP & ↗LE FLOP ↗LE TOP Fin septembre, les maires de France et Présidents de Régions et de Départements se sont réunis et ont lancé « L’appel de Marseille, pour défendre les libertés locales » et pour une relance de la décentralisation. Freinés dans le développement de leurs collectivités par l’ultracentralisation mais déterminés à faire entendre leurs voix, les élus locaux exigent de l’Etat un dialogue sincère. Ils demandent à être entendus et respectés sur leurs territoires. Les élus de notre assemblée ont adopté à l’unanimité un vœu reprenant cet appel. Retrouvez-nous suruvo.fr, Facebook/groupeuvo, et Twitter@Groupe_UVO ! ↗LE FLOP Élysée, y’a-t-il un capitaine à la barre ? Après 18 mois de navigation dans le brouillard, déjà 7 ministres sont passés - volontairement ou pas - par-dessus bord ; Les apprentis moussaillons de l’Assemblée Nationale, sans ancrages territoriaux, rament dans le vide et la côte de popularité du Président est en berne. Cette drôle de croisière pourrait nous amuser. Hélas, pendant ce temps, c’est bien la France et les Français qui boivent la tasse ! Que restera-t-il, en effet, dans nos territoires, de politiques publiques à la fi n du quinquennat ? Celles-ci sont portées par les collectivités locales alors que l’Etat, jour après jour, disparaît, brade les entreprises publiques stratégiques comme Aéroports de Paris, transfère ses compétences et prive les acteurs du territoire des moyens fi nanciers de l’action. Les collectivités territoriales devront assumer les attentes fortes du plan pauvreté alors qu’elles n’ont pas été associées. Les départements sont des échelons nécessaires aux politiques publiques, des institutions utiles. Les politiques publiques qu’elles mènent sont modernes et agiles. Elles s’adaptent et font société commune. Inscrivez-vous à notre lettre d’information mensuelle. Vous pouvez la recevoir sur simple demande à groupesocialisteetapparentes@valdoise.fr. Contacts et informations  : groupesocialisteetapparentes@valdoise.fr Facebook/socialistesetapparentes95 et Twitter @SocialisteApp95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :