[95] Val d'Oise n°20 nov/déc 2018
[95] Val d'Oise n°20 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,0 Mo

  • Dans ce numéro : le Val d'Oise à l'ère du numérique 3.0.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER LE VAL D’OISE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE 3.0 Le déploiement de la fibre n’est pas une fin en soi. Il constitue la condition première du développement des usages numériques au bénéfice du quotidien du plus grand nombre de Valdoisiens. Il ne servirait à rien d’avoir évité la fracture technique du numérique si elle prenait une forme générationnelle, sociale, éducative, culturelle, du côté des usages. De là une multitude de projets comme la plateforme Nikola Tesla de formation aux métiers de la fibre optique et de la ville intelligente, la mise en place d’une boucle optique dédiée desservant les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement supérieur, la création d’une centrale d’achat sur les équipements et services numériques pour accompagner les acteurs publics… Un Groupe fermé d’utilisateurs (GFU) Un tel réseau permet de distribuer le Très haut débit de manière flexible et sûre. Il apporte aux utilisateurs des économies par rapport aux abonnements à des opérateurs externes. Dans le cadre scolaire en outre, il facilite les pratiques 22. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental Un GFU pour relier collèges, lycées et, à terme, écoles élémentaires, sur un même réseau optique sécurisé. pédagogiques comme les ressources partagées, le tutorat, le suivi individualisé des élèves en difficulté, et en permet de nouvelles  : visio-conférence, réalité augmentée... La première phase de ce projet, soutenu par la Région Ile de France, a concerné 26 collèges et 10 lycées situés dans la zone DEBITEX. Elle est aujourd’hui achevée. « La généralisation du projet à l’ensemble du territoire valdoisien, explique Rachid Adda, directeur général de Val d’Oise Numérique, est désormais rendue possible par le déploiement en cours de réalisation de 1100 kilomètres de fibres noires pour la desserte de 4000 sites et équipements publics, dont les collèges et les lycées, sous la maîtrise d’ouvrage du syndicat. » Cet investissement partagé de 38 millions d’euros permettra au GFU éducatif et administratif d’être totalement déployé avant la fin de l’année prochaine. Focus numérique Avec l’accroissement des usages et services comme l’e-education ou l’e-administration, la transformation digitale de l’action et des métiers publics exige une augmentation des moyens et du matériel. C’est dans cette optique que Focus numérique va centraliser et mutualiser les achats d’équipements et de services numériques pour les collectivités locales du département.
Que ce soit des écrans interactifs, des équipements éducatifs, des licences et logiciels, des applications de mise en relation des usagers et des agents administratifs, des projets pour la télémédecine ou les procédures administratives dématérialisées  : les avantages de la centrale seront nombreux et utiles. En particulier pour des petites ou moyennes communes avec des moyens techniques ou financiers limités, soumis aux baisses des dotations de l’État. Le Département ou Val d’Oise Habitat comptent parmi les premiers membres. Un datacenter à Champagne-sur-Oise Toujours avec l’idée de mutualiser la transition digitale, le Département a souhaité la création d’un datacenter communautaire public régional. Il s’agissait de traiter ainsi les questions de localisation, de fiabilité, et de coût du stockage de données numériques en volume toujours croissant. Le site EDF de l’ancienne centrale électrique de Champagne-sur-Oise a été retenu. Cette localisation permet l’utilisation de la technique dite du « geocooling » pour le refroidissement du bâtiment, réduisant grandement son empreinte carbone, dans la droite ligne du développement durable. Ces problématiques sont bien sûr partagées par d’autres grands acteurs publics. C’est pourquoi le Département et Val d’Oise Numérique ont déjà été SCHÉMA DIRECTEUR D’AMÉNAGEMENT NUMÉRIQUE DU VAL D’OISE 2012 Lancement du schéma directeur Photographie  : Adobe Stock -Basiczto 2018 66% du Val d’Oise couvert EN PLUS EN PLUS rejoints par la Région Ile-de-France, l’Université Numérique Ile de France, l’Université de Cergy-Pontoise, l’École d’Ingénieurs EISTI, l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France, le GIP Maximilien le portail des marchés publics en Ile-de-France, dans un Groupement constitué en octobre. La mise en service du green datacenter de Champagne-sur-Oise est prévue en juin 2019. À la suite de la délégation de service public pour le déploiement de la fibre optique dans les zones rurales du Val d’Oise, TDF a installé à Cergy son centre technique national de la Fibre optique. Ce centre regroupe les différents personnels des équipes d’ingénierie de Val d’Oise Fibre, des ingénieurs du bureau d’études, des chargés de projet… Par ailleurs, les travaux à réaliser sont souvent confiés à des entreprises locales. Ainsi de l’ingénierie au génie civil, en passant par le hub Nikola Tesla ou le green data center, c’est un complet écosystème numérique qui est en place dans le Val d’Oise. Construit en réhabilitant une friche industrielle, le datacenter de Champagne-sur-Oise offrira des performances techniques de haut niveau avec un impact maîtrisé sur l’environnement. 2019 80% FIN 2020 100% Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :