[95] Val d'Oise n°19 sep/oct 2018
[95] Val d'Oise n°19 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Val-d'Oise

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation fait sa rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
ET AILLEURS SONGDO, LA VILLE DE DEMAIN ? par Joël Godard Architectes et urbanistes, industries et services, conçoivent des villes nouvelles pour absorber la démographie du XXI e siècle. En Corée, Songdo se veut hyperconnectée et écolo. Liant la notion de civilisation à celle de ville, le géographe Elisée Reclus écrivait en 1895  : « Là où grandissent les cités, l’humanité progresse ». Il aurait aujourd’hui de quoi se réjouir. Les villes gagnent dans le monde actuellement 1 million d’habitants par semaine ! Une réponse au défi démographique est de construire de nouvelles villes où il n’y en a pas. Leur planification permet d’y intégrer toutes les solutions architecturales, technologiques et sociétales. « Une société disciplinée, où la défiance envers l’autorité est moins marquée que chez nous. » Elles sont principalement connectées et écologiques. Dans la catégorie des smartcities, les villes « intelligentes », la première place est attribuée à Songdo City, créée de toutes pièces à partir de 2003, au bord de la mer de Chine à une cinquantaine de kilomètres de Séoul en Corée. Le « big data » sert à tous les coins de rue. Au sens propre, pour réguler la circulation, avec la géolocalisation des véhicules par puces RFID connectées à un centre de surveillance. Ainsi le trafic est fluidifié et les émissions de CO2 réduites car toutes les technologies doivent ici profiter au développement durable. Par exemple, les déchets ménagers partent directement des appartements par 36. VAL D’OISE Le magazine du Conseil départemental Songdo, la ville du futur de Corée du Sud « aspirateur » vers un système souterrain de traitement dont la finalité est la production de chaleur pour l’eau et l’air des habitations. Dans l’espace public, les capteurs détectent la présence humaine pour moduler l’éclairage donc la consommation d’énergie. Il en va de même pour le comportement des habitants à partir de toutes les informations fournies, y compris pour surveiller sa santé. Evidemment avec des capteurs et des caméras partout, on peut suivre les faits et gestes des citoyens, traquer la moindre infraction. La sécurité est au prix d’un contrôle permanent. La conception de Songdo est-elle applicable partout dans le monde ? Sans doute pas car en dernier lieu c’est le citoyen qui valide les projets des urbanistes. Jacques Lévy, professeur à l’Ecole Polytechnique de Lausanne, observait que Songdo convenait à la Corée, « société technophile qui appréhende l’innovation avec bienveillance et confiance. Une société disciplinée, où la défiance envers l’autorité est moins marquée que chez nous ». Pour autant, Songdo a développé une application pour communiquer avec les habitants. Sans viser des utilisations aussi ambitieuses des technologies que Songdo, les collectivités ont compris que le dialogue avec les citoyens était désormais la base de l’action publique. Photographie  : en haut K-Images
Mobilité intelligente Environnement durable Gouvernance durable Économie durable Habitat intelligent Eco-citoyen La ville intelligente, un nouveau concept de développement urbain La mobilité, un enjeu majeur pour la ville de demain Photographie  : en haut à droite CEEVO Vue aérienne de Cergy-le-Haut EN PLUS ET CHEZ NOUS ? En parallèle de la création du Val d’Oise, décidée en 1964, la politique d’aménagement du territoire prévoit 5 villes nouvelles en Ile-de-France  : Cergy-Pontoise, Marne-la-Vallée, Saint-Quentin-en-Yvelines, Melun-Sénart et Évry. Cergy-Pontoise est devenu communauté d’agglomération en 2004, et compte 203 000 habitants. « La création des villes nouvelles traduisait le souci, il y a 50 ans, d’équilibrer le développement de l’Ile-de-France à l’échelle de toute la région. C’est non seulement la solution la plus équitable, mais c’est aussi la plus pertinente. Comment peut-on aujourd’hui proposer des organisations territoriales, comme la métropole, qui concentreraient la richesse à Paris et abandonneraient la Grande Couronne, les Valdoisiens, à leur sort ? Veut-on réinventer la Seine-et-Oise ? » Philippe Sueur Vice-Président du Conseil départemental, délégué à l’Attractivité et au Développement territorial Gargantuesque ! Dans un reportage consacré aux 20 ans des villes nouvelles, France 3 Paris caractérisait Cergy-Pontoise par la construction du RER et « du plus grand parc d’attractions d’Europe », Mirapolis, dans une agglomération alors de « 130 00 habitants, à terme 2 millions » ! Mirapolis n’a fonctionné que 4 ans et le Val d’Oise entier a aujourd’hui 1,2 million d’habitants. Le magazine du Conseil départemental VAL D’OISE.37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :